Revue de presse

Un nouveau venu sur le marché de la comparaison d'assurances sur Internet

Publié par le , Mis à jour le 06/06/2014 à 15:14 , Source : La Tribune

Avec Automotocompare.fr, TF1 COMPTE SUR SON ÉMISSION « AUTOMOTO » pour capter une partie du marché des comparateurs d'assurances sur Internet. On connaissait TFl pour son journal télévisé, ses émissions ou ses séries. C'est désormais le moteur de comparaison d'assurances auto, moto, santé et habitation qui va contribuer à la croissance hors médias du groupe. Pour Régis Ravanas, président de e-TFl, TFl Entreprises et Téléshopping, Automotocompare.fr « entre dans la stratégie de diversification du groupe TFl et permet en utilisant l'aura de ses marques et sa force de communication [une campagne débutera le 5 septembre, Ndlr.] de lancer un nouveau service utile à son public ».
Pour crédibiliser son offre sur un marché encore méconnu des Français (seuls 5 % des consommateurs de l'Hexagone comparent les assureurs sur Internet), TFl Entreprises a décidé de s'allier au poids lourd du secteur, Assurland.com. Le président et fondateur d'Assurland, Stanislas di Vittorio, a confirmé à « La Tribune » ce partenariat sans dévoiler le montant de la commission que touchera TFl sur chaque contrat conclu sur AutoMotoCompare.fr.
Quelle est la valeur ajoutée de TFl sur ce produit ? C'est l'investissement en pub, selon le président d'Assurland. L'autopromotion de TFl pour son site, qui bénéficie de la popularité de l'émission « Auto Moto », permettra de drainer le trafic des internautes vers le comparateur maison, qui n'est toutefois pas vraiment maison...

TRAFIC ADDITIONNEL
Stanislas di Vittorio explique en effet que « le site [de TFl] est la copie d'Assurland à quelques détails près », les équipes de TFl étant intervenues au niveau graphique et du contenu. Il révèle même qu'automotocompare.fr est hébergé sur les mêmes serveurs qu'Assurland. com.
Depuis quelques années, le courtage d'assurances sur le Net connaît un essor remarquable. Si le marché est animé par de grands acteurs comme Assurland.com, filiale à 80 % de Covea (Maaf, MMA, GMF), des acteurs étrangers entrent sur le marché comme LeLynx.fr début 2010, filiale du britannique confused.com. Si « le marché est encore tout petit », précise Diane Larramendy, directrice marketing de LeLynx, l'intrusion d'acteurs au poids médiatique incontestable ne peut que le démocratiser. « C'est une bonne nouvelle pour le marché», se réjouit-elle. C'est le pari qu'a fait Stanislas di Vittorio en misant sur la génération de trafic additionnel grâce au site de TFl et à la mise en avant d'Assurland sur ce site. Même s'il doit se priver d'une partie de sa commission (la norme est de 10 à 20 euros par client attiré par un comparateur) !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.