Spots et interviews TV

Assurance et Coronavirus : les entreprises inquiètes

Publié par le , Mis à jour le 17/04/2020 à 10:22 , Source : France 2

Reportage dans le journal télévisé de France 2 sur les indemnisations prévues dans les contrats pertes d'exploitation, avec l’intervention d’Assurland.com pour expliquer comment fonctionne l’assurance pertes d’exploitation des entreprises.

L’assurance pertes d’exploitation en question

Les assurances seront-elles là pour compenser l’impact du Coronavirus sur les activités des TPE et des indépendants, interroge le journaliste Laurent Delahousse au journal télévisé du vendredi 27 mars dernier ? Le premier geste annoncé par le secteur, à hauteur de 200 millions d’euros pour alimenter le fonds de solidarité, n’apparaît pas suffisant. Chez Stéphane Jégo, restaurateur, la salle est vide, les chaises sont remontées sur les tables. Il a perdu beaucoup d’argent depuis le confinement, entre 9 000 et 9 500 euros chaque jour. Il a demandé à son assurance de prendre en charge la perte de son chiffre d’affaires. Refus catégorique. Même réponse pour les autres commerçants de sa rue. Alors, il a décidé de lancer une pétition pour demander un geste aux assurances. Elle a déjà récolté 80 000 signatures en une semaine.

« Je ne suis pas un chef de cuisine en colère, je suis un chef d’entreprise en détresse », explique-t-il sur France 2.

Un geste aux assureurs

Stéphane Jégo demande un geste aux assureurs. Mais les assurances peuvent-elles combler le manque à gagner des commerçants ? Selon Assurland.com, leader des comparateurs d'assurances en ligne, chaque année, les entreprises versent 2 milliards d’euros pour couvrir leurs pertes d’exploitation. Mais les contrats ne couvrent que les dommages matériels, comme le confirme Olivier Moustacakis, cofondateur d’Assurland.com, « la majorité des entreprises sont couvertes pour des pertes d’exploitation avec dommages matériels… Dans le cas présent, il n’y a pas de dommage matériel. Très peu d’entreprises sont couvertes pour ce type risque ».

Effectivement, le risque de pandémie n’est pas couvert par les contrats d'assurances car il est très difficile à modéliser. C’est la même chose pour les révolutions ou les guerres. Les conséquences financières sont telles qu’elles sont difficilement chiffrables et prévisibles. Le coût des contrats pourrait alors flamber s’il prenait en compte de pareils risques…

Bercy monte au créneau pour assurer les épidémies

Bercy a affiché sa volonté de réformer le secteur pour une meilleure prise en charge à l’avenir. « J’attends des propositions de la part des assureurs pour concevoir un produit d’assurance qui permettra d’améliorer la couverture des risques sanitaires majeurs à l’avenir », a déclaré Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances.

Pour le moment, le secteur s’est engagé à verser 200 millions d’euros au fonds de solidarité dans le cadre de la création de l'état d'urgence sanitaire.

 

Reportage à revoir à partir de 33 minutes :

https://www.france.tv/france-2/journal-20h00/1324335-journal-20h00.html

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT