Spots et interviews TV

L'assurance habitation grimpe en raison des intempéries

Publié par La rédaction d'Assurland le 01/07/2022 à 14:21 , Mis à jour le 01/07/2022 à 15:00, Source : TF1
tf1

Les aléas climatiques pèsent sur les tarifs d'assurance habitation

Les caméras de TF1 se sont rendues dans le Maine-et-Loire, vers Angers. Ils ont interrogé une habitante qui confirme la hausse du prix de son contrat d'assurance habitation. "En 2012, c'était 460 euros. En 2022, c'est désormais 528 euros". L'augmentation est donc de 15% pour cette dame. Un peu moins toutefois que la moyenne nationale estimée par Assurland.com à 33% depuis 2010.

Les aléas climatiques pèsent sur les cotisations d'assurance habitation

Comment expliquer cette flambée des prix ? Dans le viseur des experts, les aléas climatiques. Episodes successifs de gel, pluies diluviennes, inondations, canicules, sécheresses... causent d'importants dégâts sur les habitations, et qui sont de plus en plus couteux à réparer. Relayant un article du Journal du Dimanche paru en mars et s'appuyant sur une étude d'Assurland.com, TF1 confirme ainsi une hausse importante des cotisations, avec une évolution de 100 euros en 2010 à 138,50 euros en 2022 !

Depuis les années quatre-vingts, les catastrophes climatiques n'ont cessé de se manifester tant en fréquence qu'en intensité. Aussi, leur coût, qui était de un milliard par an en 1980, est aujourd'hui de 4 milliards par an. La fédération des assurances, France Assureurs, prévoit même une explosion des sinistres liés aux intempéries d'ici à 2050, avec une facture qui pourrait s'élever à 173 milliards au cumul.

Des régions plus chères au Sud-Est

Selon Assurland.com, il existe néanmoins de fortes disparités en fonction des régions. Les moins chères sont en effet celles situées à l'Ouest : Bretagne, Normandie, Pays de la Loire. A l'opposé, on trouve l'Ile de France, PACA et Occitanie. Comme le confirme Stéphanie Duraffourd, porte-parole du comparateur d'assurances en ligne, interrogée par TF1 : "Les régions du Sud-Est sont particulièrement exposées aux aléas météorologiques (sécheresse, épisodes cévenols...)". 

Un aléa est particulièrement scrupté. Il s'agit de la sécheresse. Selon France Assureurs, il pourrait coûter au cumul 43 milliards d'euros de dommages d'ici 2050.

Revoir le reportage ici : https://www.tf1info.fr/conso-argent/intemperies-a-repetition-vers-une-hausse-des-primes-d-assurance-habitation-2224115.html

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.