Spots et interviews TV

L'école réclame l'assurance scolaire, que faire ?

Publié par le , Mis à jour le 03/09/2020 à 18:13 , Source : France 3

Seuls 10 % d'enfants ne sont pas couverts par une assurance scolaire

Mardi 1er septembre, c’était la rentrée pour 12,4 millions d’élèves français ! L’établissement scolaire de votre enfant vous a peut-être déjà réclamé l’attestation d’assurance scolaire ? Pour aider à y voir plus clair, France 3 a consacré un reportage à cette assurance qui protège votre progéniture.

Une assurance qui protège doublement votre enfant

A quoi sert l’assurance scolaire ? Est-elle obligatoire ? Dans le 12/13 national du mercredi 2 septembre, à l’occasion de la rentrée scolaire qui s’est tenue la veille dans toute la France dans des conditions un peu particulières cette année dues à la Covid-19, un reportage éclaire sur les dessous de ce contrat qui concerne les élèves.

Rentrée scolaire oblige, les enseignants vont réclamer aux parents l’attestation d’assurance scolaire. Des parents interrogés à la sortie d’un établissement témoignent : « J’ai trois filles qui ont toujours eu une assurance scolaire », « C’est la tranquillité », « Pas besoin d’assurance spécifique car j’ai une responsabilité civile grâce à mon contrat d’assurance classique »…

France3scolaire

9 enfants sur 10 sont assurés

En France, seuls 10 % des enfants ne sont pas couverts par une assurance scolaire. Elle est facultative pour les activités inscrites à l’emploi du temps. Dans ce cas, il est couvert s’il cause des dégâts à un tiers ou s’il est lui-même victime. En revanche, l’assurance scolaire est obligatoire pour la cantine, l’étude ou encore les sorties.

Difficile de s’y retrouver dans l’offre des assureurs explique la journaliste de France 3 ! Tous en proposent, de 8 à 40 euros par an et par enfant. Mais avant d’y souscrire, attention aux doublons !

« Si vous avez une responsabilité civile familiale comprise dans votre contrat d’assurance habitation, et si vous avez souscrit un contrat complémentaire garantie accident de la vie (GAV), à ce moment-là il n’est pas utile de souscrire une assurance scolaire puisque vous êtes déjà couvert sur ces deux aspects », explique Olivier Moustacakis, cofondateur du comparateur Assurland.com, interrogé par la chaîne.

Attention enfin à bien lire les clauses de ces assurances ! La plupart ne couvrent pas le vol de portable ni les sports dits dangereux.

Reportage à visionner ici à partir de 20 minutes : https://www.france.tv/france-3/12-13-journal-national/1911315-edition-du-mercredi-2-septembre-2020.html

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.
 

QUI SOMMES-NOUS ?

CONTACT