• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance Chien et Chat

Assurance chat et garantie parachute

Publié par le

De nature curieuse et avide d’aventures, le chat affectionne particulièrement les balades sur les toits, dans les arbres, ainsi que les siestes sur les bords de fenêtre. Cet animal reste ainsi exposé à des risques de chutes et il va de soi de prendre des précautions. La souscription d’une assurance chat constitue notamment une alternative pour minimiser les frais de vétérinaire en cas de chute : la garantie parachute. 

Le chat parachutiste

Malheureusement, les idées reçues sont fausses. Les chats n’ont pas neuf vies et ils ne retombent pas toujours sur leurs pattes. Au contraire, les chutes depuis les balcons constituent l’une des causes de décès de chats les plus fréquentes. Une chute de plus de 5 mètres de hauteur peut en effet entraîner la mort de l’animal. Au-delà de deux étages, la chute peut également engendrer ensemble de lésions qui associant pneumothorax ou contusion pulmonaires, contusions cérébrales et fracture appendiculaire. 11% des chats ne survivent pas à la suite d’un tel accident et s’ils s’en sortent, les frais des soins se révèlent particulièrement élevés. Outre le syndrome du chat parachutiste, chaque chute peut engendrer des blessures ou des contusions au niveau des pattes. A moins que le choc soit amorti  par un arbre, un buisson ou autres, une chute du cinquième jusqu’au troisième étage peut provoquer de graves lésions.

La garantie parachute

Les frais vétérinaires engagés après la chute d’un chat peuvent être onéreux. En dehors des blessures externes qui concernent les membres et la tête, les lésions internes concernent surtout l’éclatement de la rate, de la vessie ou encore du foie. Afin d’alléger les dépenses en termes de soins, les assureurs prévoient une garantie parachute. Généralement, cette couverture concerne les accidents depuis une fenêtre, d’un balcon ou d’une mezzanine.

En cas de chute, c’est la compagnie d’assurance qui prendra les soins en charge. Les conditions de remboursement dépendent néanmoins des clauses convenues dans le contrat. Selon le montant de la prime, la couverture peut être partielle ou intégrale allant du transport de l’animal jusqu’aux frais d’hospitalisation, en passant par les dépenses associées aux radios ou autres examens. Par ailleurs, la compagnie peut couvrir l’ensemble des soins, en fonction des besoins et des possibilités du souscripteur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES