Assurance auto pour jeune conducteur : simulation en ligne et immédiate !

Vous possédez une voiture sans permis ? Cliquez ici

En assurance auto, les jeunes conducteurs ne bénéficient d’aucun traitement, bien au contraire ! Pénalisés par une surprime, ils paient un prix important pour assurer leur véhicule. Quelle est la formule la plus adaptée ? Comment choisir la meilleure assurance jeune conducteur ?

Qui est considéré comme jeune conducteur ?

Il ne faut pas confondre jeune conducteur ou « conducteur novice » et jeune permis. En assurance, jeune conducteur qualifie :

  • les personnes ayant le permis de conduire depuis moins de 3 ans ;
  • les personnes n’ayant jamais été assurés, même s’ils ont le permis depuis plusieurs années ;
  • les personnes n’ayant pas été assurées durant les deux dernières années ;
  • les personnes dont le permis de conduire a été annulé.

Ainsi, un automobiliste ayant repassé son permis de conduire redevient un jeune conducteur aux yeux des assureurs.

Assurance jeune conducteur : pourquoi des prix plus élevés ?

Un jeune conducteur est considéré comme un profil « à risque ». Par conséquent, les assureurs appliquent une surprime. Cette majoration diminue à chaque nouvelle année d’assurance pour le jeune conducteur. Voici un récapitulatif :

  Taux appliqué sans la conduite accompagnée Taux appliqué avec la conduite accompagnée
Majoration maximum à la souscription +100 % sur le coût initial (la cotisation d’assurance est doublée par rapport à celle d’un conducteur confirmé) 50 %
Majoration maximum après un an sans accident +50 % sur le coût initial (la moitié de la cotisation proposée à un conducteur confirmé est ajoutée à la vôtre) 25 %
Majoration maximum après deux ans sans accident 0 % 0 %

Conducteur novice et conduite accompagnée

Tel que vous avez pu le remarquer, les jeunes conducteurs ayant suivi la conduite accompagnée (également nommée « formation anticipée »), sont moins pénalisés. Leur surprime est divisée par deux par rapport aux jeunes conducteurs n’ayant pas suivi cette formation.

Les critères de tarification de l’assurance jeune conducteur

  • Le choix du véhicule

Le choix du véhicule est un critère particulièrement important pour déterminer le montant des cotisations d’assurance auto. Plus la voiture est onéreuse, plus le prix de l’assurance sera élevé. En effet, les montants d’indemnisation sont beaucoup plus élevés pour des modèles neufs, haut de gamme ou encore sportifs.

Ainsi, il est conseillé pour un jeune conducteur d’opter pour un véhicule d’occasion au coût modeste. Les citadines d’occasion sont toutes indiquées pour ce type de profils, car elles sont à la fois bon marché, peu puissantes et répandues. Elles représentent donc un risque moins important dans les mains d’un conducteur novice et les pièces de remplacement en cas de sinistre sont plus courantes.

  • Le profil du conducteur

Autre critère important : le profil du conducteur. Cela inclut de nombreuses données : expérience au volant, lieu de résidence, stationnement du véhicule ou encore habitudes de conduite (usage privé, trajet pour se rendre au travail…).

Plus le profil représente des risques pour la compagnie d’assurance, plus le montant des cotisations sera élevé. Par conséquent, il est par exemple recommandé de stationner sa voiture dans un garage fermé si possible.

  • Les antécédents de conduite

À la souscription d’une assurance auto, seront pris en compte les antécédents de conduite, et notamment les sinistres responsables, qui engendrent du malus auto. L’historique de conduite d’un jeune conducteur est disponible sur son relevé d’information. Il est possible d’obtenir ce document auprès de son assureur par téléphone, e-mail ou lettre.

  • Le montant de la franchise

Dernier critère à prendre en compte : le montant des franchises. La franchise est la somme que vous devrez régler vous-même en cas de sinistre. Plus elle est élevée, moins le prix de l’assurance sera important.

Quelle assurance auto pour les jeunes conducteurs ?

Différentes formules d’assurance auto peuvent être souscrites par un jeune conducteur. Ce sont les mêmes que celles proposées aux conducteurs expérimentés.

L’assurance au tiers

L’assurance au tiers jeune conducteur est la formule minimale obligatoire pour une voiture. C’est également la plus réduite et celle qui vous couvrira le moins. Elle indemnise uniquement les dommages causés à un tiers.

Cette formule est souvent recommandée pour les jeunes conducteurs car elle est peu onéreuse. De plus, elle est adaptée à un véhicule d’occasion bon marché.

L’assurance intermédiaire

Pour bénéficier d’une protection un peu plus étendue, il existe l’assurance intermédiaire jeune conducteur également appelée tiers plus, tiers étendu. Cette formule cumule la garantie responsabilité civile avec diverses options : vol, bris de glace et parfois incendie.

L’assurance tous risques

L’assurance tous risques jeune conducteur est la formule qui vous couvrira le mieux, mais également la plus onéreuse. Elle est recommandée si vous possédez un véhicule neuf ou de valeur. Toutefois, un jeune conducteur risque de payer le prix fort pour un tel contrat. Il s’agit donc de dénicher le meilleur prix, grâce à une comparaison d’assurances par exemple.

L’assurance au kilomètre

Il existe deux types d’assurances au kilomètre jeune conducteur :

  • vous payez en fonction du nombre de kilomètres parcourus ;
  • le forfait kilométrique : vous vous engagez à ne pas dépasser un nombre de kilomètres déterminés avec l’assureur.

Pour les jeunes conducteurs, cette formule peut être adaptée, surtout s’ils roulent peu. Cela peut leur permettre de réaliser des économies.

Quelles garanties choisir quand on est un jeune conducteur ?

L’assurance auto jeune conducteur propose les mêmes garanties que l’assurance auto classique :

  • responsabilité civile ;
  • vol ;
  • incendie ;
  • bris de glace ;
  • tempête ;
  • catastrophe naturelle ;
  • dommages collision ;
  • garantie tous accidents ;
  • panne mécanique ;
  • prêt de volant ;
  • garantie du conducteur ;
  • protection juridique ;
  • assistance dépannage…

Mais lesquelles choisir ? Pour souscrire la bonne assurance, il faut choisir les garanties adaptées à ses besoins. Le plus souvent, les jeunes conducteurs optent pour une assurance au tiers. Ils se limitent alors à la garantie responsabilité civile. Mais avec un tel contrat, vous ne serez pas couvert en cas d’accident responsable pour les dommages matériels et corporels.

Vous pouvez donc souscrire davantage de garanties pour être mieux couvert. L’assurance intermédiaire ou « tiers + » peut être pertinente. Plus vous ajouterez de garanties à votre contrat, plus le prix que vous paierez sera élevé.

Veillez à ne pas sélectionner de garanties superflues. Par exemple, si vous avez une voiture d’occasion d’un certain âge, la garantie tous accidents n’est probablement pas nécessaire.

Comment payer moins cher son assurance nouveau conducteur ?

Pour souscrire une assurance auto jeune conducteur moins chère, il est important de connaître les offres du marché. Par conséquent, un jeune conducteur a tout intérêt à passer par un comparateur d'assurances auto. En renseignant quelques informations sur son profil et son véhicule, il obtiendra des devis d'assurance correspondant à son profil. En fonction de son budget, il pourra choisir la meilleure assurance voiture.

FAQ assurance auto jeune conducteur

  • Quelle est la meilleure assurance jeune conducteur ?

    La meilleure assurance jeune conducteur reste une formule au tiers notamment si vous avez une véhicule d’occasion. En ce qui concerne l’assurance au tiers, Active Assurance arrive en tête avec la proposition la moins chère du marché.

  • Pour les compagnies d’assurance, sont considérés comme jeunes conducteurs les automobilistes ayant le permis de conduire depuis moins de 3 ans, n’ayant jamais été assurés, n’ayant pas été assurées durant les deux dernières années ou dont le permis de conduire a été annulé.

  • En 2020, le prix moyen pour une assurance auto pour les 18-25 ans était de 1 021 euros. Une somme bien plus élevée que la moyenne, à 611 euros tous âges confondus.

  • Généralement, on conseille aux jeunes conducteurs d’opter pour une formule d'assurance au tiers ou intermédiaire si ils désirent bénéficier d’une meilleure couverture. En effet, ces formules sont plus abordables.

  • Oui, un jeune conducteur peut tout à fait conduire une voiture puissante. Attention toutefois, le montant de la prime d’assurance auto risque d’être très élevée avec un tel véhicule.

  • Les jeunes conducteurs en permis probatoire sont soumis à des limitations de vitesses différentes : 110 km/h sur autoroute, 100 km/h sur route à deux chaussées séparées par un terre-plein central, 80 km/h dans une route à double sens sans séparateur central, 50 km/h en agglomération et 80 km/h sur toutes les autres voies.

  • Il ne faut pas attendre pour assurer sa première voiture. En effet, l’assurance auto est obligatoire pour tous les véhicules terrestres à moteur. Souscrire immédiatement est donc recommandé.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur
votre assurance auto

Actualité de l'assurance auto

superethanol-e85

Ile-de-France : 500 euros d'aide pour passer au superéthanol

La région Île-de-France va proposer une aide financière de 500 euros aux conducteurs Franciliens qui souhaitent convertir leur véhicule au bioéthanol.

peugeot-208

Les délais de livraison pour une voiture neuve s'allongent

Même pour ceux qui ont les moyens de s'offrir une voiture neuve dans une conjoncture où leur prix ne cesse d'augmenter, il faudra attendre un peu. En effet, face aux crises, l'industrie automobile est obligée de revoir à la baisse ses objectifs de production. Les délais s'allongent parfois à plusieurs mois.


Guides et infos sur l'assurance auto