Assurance moto

Comment se prémunir contre le vol de vélo ? Les conseils de Vélobécane

Publié par le

Les vélos électriques sont généralement assez onéreux

Avec les mouvements sociaux touchant notamment les transports en commun et la pandémie de Covid-19, l'usage du vélo a largement progressé en France, en particulier en métropole. Mais le vol de vélo est également un fléau touchant un cycliste sur trois. Vélobécane a donc prodigué ses conseils à Assurland pour se prémunir contre ce problème. Arnof Haddouk, patron du fabricant et vendeur de vélos éléctriques Vélobécane nous explique notamment le fonctionnement de son système de traçage et parle de l'assurance vélo.

Comment bien se prémunir contre le vol de vélo ?

Premièrement, il faut être bien équipé. Deuxièmement, il faut obligatoirement fixer son vélo avec une partie importante. Je m'explique : sur le vélo, il y différentes parties, la roue avant, arrière, le cadre et éventuellement le porte-bagages. Si on met l'antivol sur la roue avant, cela ne suffit pas car le voleur peut aisément libérer le vélo et s'en emparer. Le placer sur le porte-bagages est également une mauvaise stratégie.

De manière générale, il faut rendre la tâche la plus compliquée possible au voleur. Pour ce faire, il faut fixer le cadre et la roue arrière (on peut le faire avec un seul antivol, de préférence un U ou une chaîne). Le voleur n'a donc que peu d'espace pour agir et l'effet est très dissuasif. Il se tournera vers une cible plus facile. Deuxième point : il faut attacher son vélo à quelque chose de solide et fixe. Il ne faut par exemple pas l'attacher à un plot, car il suffit de le soulever un peu pour le voler.

Au niveau de l'antivol, il faut privilégier un antivol sérieux. Il faut généralement investir 30 euros, voire plus. Avec une cinquantaine d'euros, on peut avoir quelque chose de solide.

Quel est ce système de traçage que vous avez développé ?

Un antivol est avant tout dissuasif, donc un vélo peut être volé malgré tout. Tous les jours, on constate en moyenne 17 vélos volés à Paris, et ce chiffre ne prend en compte que les cas où la victime a porté plainte.

Vélobécane a donc commencé à développer à partir du mois de février 2019 un système de traçage installé sur certains de nos vélos électriques (ce système est disponible depuis la rentrée dernière). Pour qu'une puce GPS fonctionne, elle doit être alimentée en électricité. Classiquement, si vous retirez votre batterie, la puce GPS n'est plus alimentée. Pour pallier ce problème, nous avons développé un système permettant à la batterie du vélo de recharger automatiquement la puce cachée dans le vélo. Si donc vous retirez la batterie de votre vélo, la puce GPS reste active. En outre, il y a moins d'intérêt à voler votre vélo si vous avez retiré la batterie.

Si le vélo a été volé, vous disposez de deux jours pour pouvoir le retrouver. De manière générale, on conseille de se rendre au commissariat. Le fait que votre vélo soit traçable va encourager la police à intervenir et retrouver le vélo.

Pourquoi installer un système de traçage sur mon vélo ?

Nous avons avant tout développé ce système pour répondre à la problématique du vol. J'ai en partie développé ce système pour moi. J'habite dans le XIXème arrondissement à Paris, je prends le vélo tous les jours et il n'y a pas de local vélo dans mon immeuble. Et quand on possède un vélo électrique un peu onéreux, on n'a d'autant pas envie de ne pas se le faire voler. Avec ce système de traçage, j'ai la conscience tranquille.

Il est vrai que, même si nous ne l'avions pas prévu, il peut y avoir d'autres utilisations à cette puce. On peut imaginer qu'un professionnel puisse vouloir tracer sa flotte de vélos dans le cadre d'une activité de livraison par exemple.

Idéalement, où stationner son vélo pour éviter le vol ?

Il faut vraiment accrocher son vélo à un point fixe. Il y a tout d'abord les anneaux spécifiques au vélo. Il est également possible d'attacher son vélo à un poteau de grande taille ou encore à une barrière bien fixée au sol. Il faut surtout éviter de l'attacher à un poteau d'un mètre de hauteur car il suffit de soulever le vélo pour réussir à le sortir.

Autre point : il y a des endroits avec plus de passages ; ils sont à privilégier. Il éviter les petits impasses par exemple et choisir un endroit avec plus de monde. Cela dissuadera également les voleurs.

Que faire si mon vélo a été volé ?

Si votre vélo a été volé et que vous voulez le retrouver, il faut suivre quelques étapes.

  • En premier lieu, il faut porter plainte.
  • Deux ou trois heures après avoir été volé, il faut aller jeter un coup d'œil sur Le Bon Coin dans sa région. En effet, les enquêtes montrent que la plupart des vélos volés se retrouvent sur Le Bon Coin ; ils sont volés dans l'immense majorité des cas pour la revente.

Si vous retrouvez effectivement votre vélo sur un site de revente, la police aura plus de chances de le retrouver.

Si mon vélo est volé, ai-je des chances de le retrouver ?

Il faut savoir qu'une loi va passer à partir du 1er janvier 2021 suite au Plan vélo. Cette loi exige que tous les vélos vendus soient numérotés. Actuellement il y a déjà les étiquettes Bicycode et Paravol, qu'on ne peut pas retirer du vélo. Donc à partir de 2021, un fabricant sera obligé de numéroter tous ses vélos. Chez Vélobécane, ce système a déjà été mis en place. Donc tous les vélos qui nous sont achetés depuis le mois de juin sont identifiables. Le client doit s'enregistrer sur notre site Internet, entrer ses coordonnées et son numéro de vélo. Si l'un de nos vélos est retrouvé, on prend contact directement avec lui pour qu'il puisse venir le récupérer.

Si avec un tel système la police trouve un vélo, elle sera parfaitement à même de savoir à qui il appartient et pourra contacter directement le propriétaire. De notre côté, nous avons soumis une autre idée à la juridiction, qui a très bien marché en Espagne et en Allemagne : rendre obligatoire l'installation de capteurs GPS sur les vélos. Avec une telle mesure, il serait beaucoup plus aisé de faire tomber les réseaux de voleurs de vélo et la prise de risque pour eux serait plus importante. Même si une petite partie des vélos seulement disposaient de capteurs GPS, ce serait efficace. Tracer un vélo volé pourrait même permettre d'en retrouver plusieurs à la fois, stockés au même endroit.

Comment bien choisir son assurance vélo ?

C'est une question qui revient souvent chez nos clients. Quand on s'offre un vélo électrique de bonne facture qui coûte un certain prix, il faut en plus s'équiper. C'est non seulement un antivol mais également une assurance vélo électrique.

Chez Vélobécane, on vend notamment un antivol Kryptonite. Quand on achète un antivol de cette marque, on peut choisir entre différents niveaux d'assurance. Pour un antivol d'une cinquantaine d'euros, vous pouvez souscrire une assurance d'environ 9 euros annuels. Si votre vélo est volé et qu'il dispose d'un tel antivol, vous pouvez vous faire rembourser le prix de votre vélo par Kryptonite.

Pour résumer, si vous disposez d'un bon antivol, que vous attachez votre vélo à un point fixe et solide, que vous retirez éventuellement la batterie dans le cas d'un vélo électrique et que vous disposez d'un système traçage ainsi que d'une bonne assurance, vous pourrez vraiment avoir la conscience tranquille.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES