Assurance moto

Cylantro, l'assurance vélo qui vous dépanne comme en auto : rencontre avec ses fondateurs

Publié par le , Mis à jour le 30/07/2021 à 14:50

Cylantro est une nouvelle assurance digitale à destination des mordus de vélos et des NVEI (gyropodes, hoverboards, trottinettes…). Pour en savoir plus sur ce produit, qui offre notamment le même service d’assistance que pour une voiture, nous avons rencontré les deux fondateurs, Thomas Arnou et Ivan Bavard.

Quelles étaient les ambitions de votre projet à son lancement, l'année dernière ?

Nos produits à destination des particuliers ont été lancés en septembre 2020, mais notre projet mature depuis plus longtemps : la société a été créée fin 2019. Nous avons pris le temps de bien construire les produits, avec l'ambition de proposer un produit d'assurance mobilité bien couvrant, avec les bonnes garanties et sans exclusions cachées pour tous les usages du vélo. Pour évoquer brièvement notre parcours, nous avons une double expertise à la fois en assurance et en pratique du vélo, avec une composante tech forte. Nous avons en effet créé nous-mêmes nos outils technologiques : d'un côté une plateforme en ligne pour souscrire, et de l'autre une plateforme de gestion B2B (« business to business ») pour les collectivités et entreprises qui fournissent des vélos à leurs collaborateurs et souhaitent souscrire un contrat de groupe. 

Pouvez-vous nous rappeler les obligations d'assurance pour le vélo ?

Pour le vélo en tant que tel (non électrique) aucune assurance n'est obligatoire. Pour la partie responsabilité civile, vous êtes généralement couvert par votre assurance habitation (contrat qui couvre 98% de la population). Pour rappel, la responsabilité civile va permettre d'indemniser les dommages matériels ou corporels causés à un tiers en cas d'accrochage. En revanche, pour les vélos électriques (VAE) dont la puissance dépasse 250w ou la vitesse les 25 km/h, l'assurance (de type deux-roues motorisés) est obligatoire. Ce que nous proposons, dans les deux cas, ce sont des produits qui assurent aussi le vol, la casse et l'assistance.

Pouvez-vous nous détailler ces garanties ?

La garantie vol permet d'être remboursé si votre vélo est dérobé, sur présentation d'un dépôt de plainte. Qu'il soit dans la rue ou chez vous, le vélo est couvert, même s'il est volé la nuit (tant qu'il était attaché). Seule une franchise de 10% s'applique au moment du remboursement, mais il n'y a pas en revanche de critère de vétusté la première année. Pour ce qui est de la casse, le remboursement s'effectue sur la base des frais de réparation, pièces et main d'œuvre, ou des frais de remplacement du vélo en cas de grosse casse. Le devis ou la facture d'un réparateur servent de preuve.

Enfin, notre service d’assistance intervient 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, partout en France. Si votre vélo est immobilisé, vous bénéficiez d’une assistance pour rentrer à votre domicile ou à la destination choisie. Si le vélo est réparable sur place, il l’est, sinon il est conduit chez un réparateur qui se trouve dans un rayon de 30 kilomètres. 

Dans ce dernier cas, si le vélo doit rester un moment chez le réparateur, un forfait remplacement vélo est également proposé : pendant une semaine, 20 euros vous sont remboursés par jour pour louer vélo. Il est aussi possible d’être remboursé d’une course en taxi pour récupérer son vélo chez le réparateur. Les cas couverts pour obtenir une assistance sont : la crevaison, la casse, la dégradation suite à une tentative de vol, le vandalisme, le gel de la serrure antivol, la perte des clefs, ou encore l’oubli de recharger sa batterie (pour les VAE).

Quel partenaire avez-vous choisi pour s’occuper de ce service d’assistance ?

Nous avons choisi le groupe IMA (Inter mutuelles assistance), une filiale de plusieurs assureurs mutualistes français, qui intervient partout dans le monde pour apporter une assistance humaine, médicale ou technique. En France, le Groupe IMA a remorqué 660 000 véhicules en 2020, et traité pas moins de 12 millions d'appels, le tout avec une satisfaction client de 95% et un réseau de réparateurs partenaires très étendu. Nous ne pouvions donc espérer meilleur service d’assistance pour venir aux aides à nos assurés cyclistes partout en France.

Qu’en est-il de vos formules, sont-elles modulables (« à la carte ») ?

Nos assurés mettent dans leur contrat les garanties qu’ils souhaitent, par exemple casse et assistance, ou vol et assistance, ou bien encore vol, casse et assistance, pour notre formule la plus complète.

Comment sont déterminés les tarifs ?

Les tarifs dépendent de deux facteurs qui détermine le risque : le lieu de résidence (code postal) et la date d'achat du vélo (pour estimer sa valeur). Pour un vélo à 1 000 euros à Paris (zone la plus à risque), nous obtenons un tarif 7 euros par mois pour le vol et assistance 24h/24, de 9 euros pour le vol, la casse et l’assistance, et de 4 euros pour les garanties casse et assistance. À noter que les vélos peuvent être couverts à partir d’une valeur de 100 euros.

Vos concurrents sont nombreux sur ce marché, comment allez-vous vous démarquer ?

Il existe en effet déjà quelques acteurs, y compris en ligne. Nous allons essayer de nous démarquer par nos tarifs, notre service d’assistance, notre technologie, mais aussi peut-être sur le segment « pro ». Pour l’heure, nous avons déjà de très bons chiffres sur la partie particuliers, mais aussi pour notre offre destinée aux entreprises. Il s’agit souvent de PME qui achètent et assurent 4 ou 5 vélos, ou de structures plus imposantes, qui décident de se procurer une flotte pour leurs salariés.

Le contexte devrait aussi vous aider

Oui, le contexte est très favorable pour le vélo, en raison du Covid-19, bien sûr, qui nous force à réinventer la mobilité depuis un an, mais aussi grâce au Forfait mobilité durable par exemple, qui devrait encore davantage se développer à l'avenir. L’obligation d’immatriculation, pour les vélos neufs et d’occasion, doit aussi permettre de réduire le risque de vol. La seule ombre au tableau, c’est le contexte de la pénurie de pièces détachées, qui fait grimper le prix des vélos.

Vous proposez aussi une assurance pour les NVEI, quelles sont les obligations de couverture ?

Nous proposons un produit à destination des particuliers propriétaires d’un NVEI (ou « EDPM » dans le Code de la route). Il s’agit d’une formule avec la responsabilité, car contrairement au vélo, la couverture de ces moyens de locomotion n’est pas comprise dans l’assurance habitation. Nous y ajoutons une assistance juridique (défense en cas de procès) pour 40 euros par an. Enfin, nous faisons aussi de la prévention sur nos réseaux sociaux et notre blog pour rappeler l’obligation de s'assurer : sans couverture, les sinistres, qui ont d’ailleurs tendance à se multiplier, peuvent se chiffrer en millions d'euros.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance moto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}