Informations pratiques sur l'assurance

Différenciez enfin spa, cure thermale et thalasso

Publié par le , Mis à jour le 07/08/2019 à 17:05

En quoi consiste le spa, la cure thermale et la thalassothérapie ?

A première vue, il n’existe pas de grandes différences entre le spala thalassothérapie et la cure thermale. Pourtant, ne vous y trompez pas, ces différents soins qui font appel aux bienfaits de l’eau ne sont pas tous semblables. Découvrez sans plus attendre ce qui les différencie pour mieux choisir.

Cures thermales, thalasso, spa : quelles pathologies ?

Si les centres de cure thermales et le centres de thalassothérapie proposent tous deux des méthodes d’hydrothérapie (thérapie par l’eau), ces deux méthodes de soins observent toutefois une différence notoire !

Pour comprendre, nous avons besoin de faire un peu d’étymologie : en Grec, thalassothérapie se compose de « thalasso », signifiant « mer » et « thérapie » signifiant « soins ».

La crénothérapie (les cures thermales) se compose de « creno » signifie « source » (comprendre eaux minérales, que l’on retrouve dans les stations thermales) et « thérapie », signifiant toujours « soins ».

La différence entre les deux réside donc dans la nature de l’eau utilisée pour les soins.

En termes de soins, la thalassothérapie utilise principalement les algues et les boues marines pour soigner.

La cure thermale propose des soins à base d’eau thermale. Elle permet de soigner des problèmes de peau, des difficultés respiratoires ou encore des pathologies d’ordre rhumatologique.

Le spa, quant à lui, se distingue par sa présence partout dans le monde et rime souvent avec la notion de luxe. Le spa est un croisement entre institut de beauté et centre de thalasso, le tout souvent luxueux, avec au moins une activité autour de l’eau (jacuzzi, piscine, etc.). Le spa ne présente jamais de caractère médical.

Soins par l’eau : quelle prise en charge ?

La cure thermale ne peut se faire qu’avec la prescription d’un médecin. Les frais relatifs à la cure thermale sont pris en charge par l’Assurance maladie, après accord préalable et le montant du remboursement varie selon le type de pathologie concernée ainsi que le niveau de ressources. D’ailleurs, frais d’hébergement et de transport peuvent être couverts selon les revenus de l’assuré.

Attention, pour bénéficier d’un remboursement de la part de l’assurance maladie, il convient de respecter plusieurs étapes. Vous ne pouvez pas partir en cure thermale et exiger un remboursement ensuite.

Pour être remboursé d’une cure thermale, il faut :

  • Que la cure soit prescrite par un médecin
  • Que la cure soit prescrite en raison d’une pathologie qui figure parmi ces 12 affections : affections des muqueuses bucco-linguales, affections digestives et maladies métaboliques, affections psychosomatiques, affections urinaires et maladies métaboliques, dermatologie, gynécologie, maladies cardio-artérielles, neurologie, phlébologie, rhumatologie, troubles du développement chez l'enfant, voies respiratoires.
  • Que le centre de cure thermale soit conventionné par l’Assurance Maladie
  • Que la cure thermale n’est lieu qu’une fois par an pour la même affection traitée
  • Que la cure thermale n’excède pas 18 jours et soit réalisée sans interruption

En termes de démarches, il convient de faire la demande de remboursement auprès de l’Assurance Maladie en adressant un questionnaire de prise en chate rempli par le médecin prescripteur ainsi que la déclaration de ressources.

En cas d’accord de prise en charge par l’Assurance Maladie, la caisse envoie un formulaire nommé « Prise en charge administrative de cure thermale et facturation », comprenant 3 volets à remettre respectivement au médecin, au centre de cure thermal et à la caisse d’assurance maladie au retour de la cure.

Ce document est valable pour la durée des 18 jours de la cure et durant l’année civile en cours. Dans le cas d’une délivrance au cours du dernier trimestre, il reste valable également pour le 1er trimestre civil de l’année suivante. Enfin, dans le cas d’un accord donné en décembre, il reste valable durant l’année civile suivante.

A l’opposé, la thalassothérapie et le spa ne bénéficient d’aucun remboursement de la part de l’Assurance maladie. Autrement dit, mieux vaut posséder une bonne mutuelle adaptée à ce type de besoins particuliers pour ne pas se ruiner.

Quels types de soins ?

Réalisés à la carte, les soins dispensés dans un spa varient d’un client à l’autre. Ainsi, ils peuvent se traduire par un massage, une séance d’exercice physique, un soin esthétique ou quelques séances au sauna.

Dans le cadre de la cure thermale et de la thalassothérapie, ce sont plus ou moins les mêmes soins qui sont pratiqués et il est possible de bénéficier d’une douche au jet ou encore de massages sous l’eau.

Des durées variables

Si la cure thermale conventionnée prescrite par un médecin dure 18 jours, il est possible d’opter pour des séjours de plus courte durée. C’est le cas aussi pour le spa et la thalassothérapie qui peuvent donc durer quelques jours seulement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES