• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Informations pratiques sur l'assurance

Assurance auto : en quoi consiste la garantie vol ?

Publié par le , Mis à jour le 22/09/2017 à 16:51

Vol de voiture : comment ça se passe avec l'assurance ?

Malgré tous vos efforts - sur les mesures préventives qui s’imposent, lisez notre article pratique Assurance auto : comment prévenir le vol de votre automobile ? - votre automobile a été dérobée. Il faut simplement espérer que vous avez pris soin de souscrire au préalable une garantie vol adossée à votre assurance auto ! Découvrez pourquoi dans la suite de cet article.

Assurance auto : vol et tentative de vol, késako ?

Selon une définition extensive retenue par la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA), le vol couvre diverses réalités concrètes :
  • le détournement du véhicule suite à un abus de confiance ou une escroquerie
  • la disparition ou la détérioration du véhicule objet de l’assurance automobile après le vol ou la tentative de vol
  • le vol des seuls accessoires et pièces de rechange
Vol de voiture 
 
Et la tentative de vol ? Elle correspond au commencement d’exécution d’un vol caractérisé par un faisceau d’indices qui rendent vraisemblable l’intention des voleurs. Ainsi, la tentative se trouve avérée par des traces matérielles non équivoques comme :
  • la direction, les serrures, l’alarme ou l’anti-démarrage forcées
  • l’effraction des vitres, du toit ouvrant ou vitré, des portières, des serrures, du coffre,...

Assurance auto : le cas des extensions de garantie

Les acteurs français de l’assurance voiture ont concocté nombre de formules qui peuvent inclure certaines extensions de garantie.
En voici un léger aperçu :
  • le vandalisme pour les dégradations volontaires commises ou non lors du vol ou de la tentative de vol du véhicule assuré ou de l’un de ses éléments ou accessoires
  • le vol du contenu qui couvre le vol des objets qui se trouvent dans  le véhicule dans la limite bien souvent d’un plafond
  • les frais consécutifs au vol pour les dépenses qui résultent de la mise en fourrière du véhicule, de son dépannage, de son remorquage,...
Voleur de voiture
 
Source : FFSA.fr
 

Quelles démarches effectuer en cas de vol de voiture ?

1.       Déclarer le vol aux forces de l’ordre

Dès le vol de la voiture constaté, il faut en urgence déposer une plainte auprès de la police ou de la gendarmerie. Ces derniers pourront alors identifier plus rapidement la voiture grâce à la déclaration du vol (marque du véhicule, couleur, immatriculation, etc.), l’inscrire sur le fichier des voitures volées.

2.       Déclarer le vol à l’assurance

Le délai de déclaration à l’assurance automobile est court : 2 jours ouvrés. Pourquoi si court ? Parce que les assureurs considèrent que le voleur peut causer des dommages sur la route avec la voiture volée. L’assureur se protège ainsi contre l’indemnisation des sinistres d’une voiture qui a été volée.

En cas de non-respect de ce délai, l’assureur peut diminuer voire supprimer l’indemnisation.

Après la déclaration, il faut demander une indemnisation à l’assureur, y intégrant le dépôt de plainte fait auprès des forces de l’ordre ainsi que d’autres documents demandés par l’assureur.

 

Quelle indemnisation après un vol de voiture ?

  • Le véhicule volé n’est pas retrouvé

Aucune indemnisation avant 30 jours, délai permettant d’augmenter les chances de retrouver le véhicule. Au-delà de ce délai, l’assuré peut réclamer une indemnisation.

  • Le véhicule volé est retrouvé avant 30 jours

Dans ce cas l’assuré est obligé de récupérer le véhicule. Mais l’assureur indemnise les dégâts causés éventuellement au véhicule. En revanche, si le véhicule retrouvé ne peut plus rouler (cas d’une voiture incendiée par exemple), l’assuré e peut plus le récupérer, et l’assureur l’indemnise comme si le véhicule n’avait pas été retrouvé.

  • Le véhicule volé est retrouvé après 30 jours

Au-delà des 30 jours de délai, si la voiture est retrouvée alors que l’indemnisation est déjà versée, 2 choix se présentent à l’assuré :

- soit il récupère sa voiture  et reverse l’indemnisation à l’assureur (auquel il peut retirer le montant des éventuels dégâts)

- Soit l’assuré renonce à son véhicule retrouvé, le laissant à l’assureur qui le revendra ou l’enverra à la casse, en fonction de l’état du véhicule. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES