Informations pratiques sur l'assurance

Bien choisir son assurance moto sportive : couverture et garanties

Publié par le , Mis à jour le 04/03/2020 à 17:19

Pour utiliser sa moto sportive sur circuit, il faut être détenteur d'une licence

Une assurance pour une moto sportive aura de grandes chances d'être plus chère qu'une assurance pour une moto classique. En effet, une moto de sport implique un risque plus important à cause de sa puissance supérieure et peut être particulièrement onéreuse, autant à l'achat qu'à l'entretien. Il s'agit donc de bien choisir son assurance moto sportive, ses garanties et de définir son budget afin de trouver le forfait qui vous correspond le mieux.

Moto de sport : de quoi parle-t-on ?

Il existe de nombreux modèles de motos sportives homologués pour circuler sur la voie publique. Ils sont caractérisés par leur motorisation plus puissante et parfois bien plus importante (jusqu'à plus de 1 000cc), ainsi que leurs performances supérieures. Les motos de sport attirent les motards en recherche de sensations fortes sur la route et/ou sur circuit ainsi que des collectionneurs.

Mais ces motos représentent un risque plus important du fait de leur puissance. En outre, leur prix est plus élevé, mais également leur entretien, le véhicule étant soumis à des conditions plus rudes (pneus, moteur, chaîne, suspensions...). D'ailleurs, pour conduire une moto de sport, il faut être détenteur d'un permis A, obtenu deux ans après le permis A2 quel que soit votre âge et suivre une formation de sept heures.

Quelles sont les formules et garanties d'une assurance moto sportive ?

Comme tous les véhicules terrestres à moteur, une moto sportive doit être obligatoirement assurée. Elle doit disposer au minimum d'une assurance au tiers, autrement dit d'une responsabilité civile. Rouler sans assurance vous expose potentiellement :

  • une amende de 3 750 euros ;
  • une suspension ou annulation de permis moto de 3 ans maximum ;
  • une interdiction de repasser le permis moto ;
  • la confiscation ou l'immobilisation du véhicule ;
  • une interdiction de conduire des véhicules terrestres à moteur de 5 ans maximum ;
  • une peine de travail d'intérêt général ;
  • un stage de sensibilisation à la sécurité routière ;
  • une peine de jours-amende.

De surcroît, vous pouvez être sanctionné d'une amende forfaitaire de 500 euros (minorée à 400 euros en cas de paiement dans les 15 jours ou majorée à 1 000 euros au bout de 45 jours) à la première constatation de l'infraction.

moto-course

Les différentes assurances couramment proposées sont donc :

L'assurance au tiers moto de sport

Cette formule est la minimum obligatoire, la moins chère et de facto celle offrant le moins de couverture. Elle permet une indemnisation en cas de sinistres responsable : elle prendra en charge les dommages causés à un tiers.

Il n'est guère conseillé de souscrire une telle assurance dans le cas d'une moto sportive ; un tel forfait ne vous couvrira pas en cas de dégâts sur votre véhicule ou de blessure par exemple.

L'assurance intermédiaire moto sportive

L'assurance intermédiaire est une formule entre l'assurance au tiers et l'assurance tous risques. Elle inclut la responsabilité civile et dispose de plusieurs garanties contre le vol et l'incendie par exemple. Certains contrats disposent parfois de garanties supplémentaires.

Une assurance intermédiaire est déjà plus adaptée à une moto de sport et permettra d'étendre un peu le niveau de couverture de votre véhicule.

L'assurance tous risques moto sportive

Ce forfait est le plus complet, mais également le plus onéreux. En plus des garanties précédemment citées, l'assurance tous risques apporte une garantie conducteur, qui permettra votre indemnisation en cas de frais médicaux et/ou d'hospitalisation en cas de sinistre, même responsable.

Pour une moto de valeur et fortement exposée aux risques comme peuvent l'être les motos de sport, il est vivement recommandé de souscrire une assurance tous risques.

À savoir : il existe de nombreuses garanties optionnelles qui peuvent être pertinentes dans le cas d'une moto sportive. On trouve par exemple la garantie couvrant les équipements du motard (veste, casque...), la garantie trajet couvrant les trajets entre le lieu d'habitation et le circuit, bris de glace, catastrophe naturelle, prêt de guidon dans le cas où le véhicule sera occasionnellement prêté à un tiers, l'assistance panne 0 km...

Quelles conditions pour souscrire une assurance moto sportive ?

Les assureurs considèrent les propriétaires d'une moto de sport comme des profils à risques. Ainsi, certaines compagnies peuvent refuser d'assurer une moto sportive dans les cas suivants :

  • le motard est un jeune conducteur (moins de trois ans de permis) ;
  • il a moins de 21 ans (voire 25 chez certains assureurs) ;
  • c'est la première fois qu'il assure une moto ;
  • il est résilié et/ou malussé.

Comment assurer une moto de sport pour la compétition ou la collection ?

Certains motards emmènent parfois leur engin sportif sur circuit. Dans ce cas, il faut obligatoirement souscrire à une assurance moto pour piste. Dans un cadre sportif (compétition et/ou entraînement), il faut également se procurer une licence auprès de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM). Vous pouvez demander un formulaire d'inscription dans n'importe quel club de moto. L'assurance moto pour piste inclut une responsabilité civile pour les dommages occasionnés à un tiers sur circuit. D'autres garanties peuvent également être souscrites (dommages matériels, garantie conducteur...).

Si vous possédez un modèle sportif de collection, vous pouvez l'assurer avec une assurance moto de collection. Cette dernière est moins chère qu'une assurance moto sportive classique ; en effet, les assureurs considèrent qu'un motard sera plus soigneux et fera moins de sorties avec un modèle de collection. Est généralement considérée comme moto sportive de collection tout modèle de sport de plus de 20 ans. Rappelons également qu'il est impossible de souscrire une assurance moto de collection aux motards de moins de 21 ans et de moins de 3 ans de permis.

Combien coûte une assurance moto sportive ?

Assurer une moto sportive peut revenir cher. Le montant des cotisations sera calculé en fonction de plusieurs facteurs :

  • la formule d'assurance (au tiers, intermédiaire, tous risques) ;
  • des garanties souscrites ;
  • du modèle de deux-roues (marque, cylindrée, année, prix d'achat...) ;
  • du profil de l'assuré (historique d'assuré, jeune permis, bonus-malus...) ;
  • de son lieu de résidence.

De fait, les prix peuvent grandement varier d'un assureur à l'autre et selon vos choix et besoins, mais il ne faut pas s'attendre à un forfait bon marché. Dans ce cas, il peut être particulièrement intéressante d'effectuer une comparaison d'assurance moto.

Assurance moto de sport et jeune conducteur

Est considéré comme jeune conducteur le motard débutant de moins de 3 ans de permis et n'ayant jamais été assuré. Pour un jeune conducteur, il pourra être difficile de souscrire une assurance moto sportive. De nombreux assureurs refuseront d'engager un contrat avec un jeune conducteur, en particulier s'il possède une moto particulièrement puissante. Il ne faut pas non plus omettre la surprime jeune conducteur qui est de 100 % lors de la première année en tant qu'assuré, 50 % lors de la deuxième année et 25 % lors de la troisième. À partir de la quatrième année, cette surprime est réduite à néant.

Néanmoins, il reste possible de souscrire une assurance moto jeune conducteur pour certains modèles sportifs de cylindrée plus modeste.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES