Informations pratiques sur l'assurance

Quel prix pour un contrôle technique en 2021-2022 ?

Publié par Stéphanie Robert le 16/04/2018 à 08:08 , Mis à jour le 18/05/2022 à 08:38
22925 vues 3 réactions Note

Le contrôle technique est obligatoire pour les voitures en France. Son prix a d'ailleurs augmenté depuis l'entrée en vigueur du nouveau contrôle technique en mai 2018. Mais combien coûte-t-il ? Et comment trouver un centre de contrôle technique pas cher ?

Quel est le tarif d’un contrôle technique auto en 2021-2022 ?

En France, le prix du contrôle technique (CT) est libre. Cela signifie que les prix peuvent varier d’un centre de contrôle technique à l’autre. Mais depuis mai 2018, le gouvernement a imposé nouveau contrôle technique, plus dur et exigeant. Les prix ont donc augmenté.

En 2021, le prix moyen se trouve autour de 78 euros, voitures essence et diesel confondues (source : Simplauto). Les automobilistes peuvent se baser sur cette donnée pour trouver un centre agréé au meilleur tarif. Mais attention, d’un centre à l’autre, les tarifs s’échelonnent de 35 à parfois plus de 100 euros pour une prestation similaire.

Ces variations de tarifs dépendent du type de véhicule ou du motif de la visite (périodique, contre-visite, etc.). Ils diffèrent aussi fortement selon les régions : d’après les chiffres gouvernementaux, le prix peut varier du simple au double : on trouve un tarif à 45 euros dans le Nord-Pas-de-Calais, mais la même prestation vous coûtera 93,5 euros en Côte d’or près de Dijon.

Combien coûte le contrôle technique dans ma région ?

Le Ministère de l'Économie a mis en ligne un comparateur qui permet de vérifier les tarifs pratiqués autour de chez soi. Le lieu de résidence influe en effet beaucoup sur les prix. Voici les prix moyens en fonction de la région :

Région (chef-lieu)
Prix moyen* du contrôle technique
Lyon
85,34 euros
Dijon 80,89 euros
Rennes 83,75 euros
Orléans 69,67 euros
Ajaccio 92,45 euros
Strasbourg 79,14 euros
Lille 77,67 euros
Paris 87,29 euros
Rouen 75,50 euros
Bordeaux 77,83 euros
Toulouse 78,75 euros
Nantes 78,50 euros
Marseille 86,88 euros

*Source prix : Simplauto.com

Quel est le prix d'une contre visite ?

Certaines altérations sont soumises à contre visite, d’autres non. S’il est indiqué sur le procès-verbal que le véhicule comporte une altération soumise à contre visite, le propriétaire a une obligation de réparation. Il doit prendre rendez-vous auprès d’un garagiste pour effectuer les réparations nécessaires. Il doit ensuite présenter à nouveau le véhicule dans un centre de contrôle technique afin de vérifier que les réparations ont bien été effectuées : c’est la contre-visite.

Toutes les contre visites ne sont pas soumises aux mêmes tarifications. Tout dépend de l’altération. S’il s’agit d’une simple vérification visuelle, elle coûte en moyenne 15 euros. Si le véhicule doit passer sur le banc de freinage, le prix monte en moyenne à 35 euros, et jusqu’à dix euros de plus s’il doit y être testé plusieurs fois. Une contre-visite complète coûte aux alentours de 40 euros au propriétaire du véhicule.

Toutefois, il n'est pas obligatoire de passer la contre visite dans le centre où a été fait le premier contrôle technique. Renseignez-vous sur les tarifs pratiqués pour la contre visite par votre centre, puis comparez avec d’autres garages agréés.

Comment payer moins cher son contrôle technique ?

Tarif contrôle technique : quelles astuces pour payer son contrôle technique moins cher ?

Pour trouver un contrôle technique pas cher et près de chez vous, vous pouvez :

  • Vous renseigner sur le prix moyen de votre région ou de votre département, afin d’avoir une idée des prix pratiqués.
  • comparer, notamment sur la nouvelle plateforme du gouvernement, ou sur d’autres sites spécialisés, les tarifs des centres dans toute la France.
  • les annulations à la dernière minute peuvent aussi vous permettre de bénéficier de belles réductions. Sur les sites d’achats groupés comme Groupon, on retrouve aussi souvent des offres des grands réseaux nationaux de garages proposant des contrôles techniques.
  • comme pour de nombreux secteurs concurrentiels, des comparateurs de tarifs et de prestations se sont développés pour les centres de contrôles techniques. Comparer les différents centres de CT de votre région peut permettre de réaliser des économies, surtout depuis le durcissement du contrôle technique. Les comparateurs fleurissent sur Internet, comme CTEASY ou Simplauto, mais le Ministère de l'Économie ont aussi mis en ligne leur propre comparateur.

Un comparateur en ligne de contrôle technique pour trouver le meilleur tarif

Le Ministère de l'Économie a lancé le 8 octobre 2020 son propre comparateur en ligne de centres de contrôles techniques. Il permet de comparer les tarifs pratiqués par les 6 500 centres agréés dans l'ensemble du territoire.

Le site se présente comme une carte de France (format Google maps) sur laquelle vous pouvez vous géolocaliser pour trouver un centre, ou renseigner votre type de véhicule, son type d’énergie, votre département ou code postal pour afficher une liste de garages près de chez vous.

Les règles du contrôle technique

Qu’est-ce que le contrôle technique ?

Le contrôle technique d’une voiture est un examen technique obligatoire et périodique, valable pour l’ensemble des véhicules auto de moins de 3,5 tonnes. Plus précisément, les véhicules concernés sont :

  • Les voitures particulières, quel que soit le type de motorisation (essence, diesel, hybride, électrique, etc.)
  • Les voitures utilitaires
  • Les camionnettes ou camping-car

Cet examen doit être effectué par l'automobiliste au moins six mois avant la 4e année de mise en circulation du véhicule, puis tous les 2 ans par la suite auprès d’un centre agréé. Une fois effectué, une vignette vous est délivrée indiquant l'échéance du prochain contrôle obligatoire. Elle doit être collée sur le pare-brise.

ATTENTION : pour les voitures de collections inférieures à 3,5 tonnes, mises en circulation à partir de 1960, le contrôle technique est obligatoire tous les 5 ans.

Le nouveau contrôle technique comporte 133 points de contrôle. Certains peuvent entrainer une contre-visite si une anomalie est détectée par les professionnels automobiles. En cas de défaillance majeure, elle doit être effectuée dans les deux mois suivant l'examen. Une contre visite implique la réparation de cette anomalie, puis la présentation du véhicule réparé dans un centre agréé.

Ne pas faire de contrôle technique expose le propriétaire à une amende pouvant atteindre 135 euros, à la confiscation de sa carte grise et l’immobilisation du véhicule.

En cas de vente d’un véhicule d’occasion de plus de 4 ans, le dernier contrôle technique doit obligatoirement dater de moins de 6 mois au moment de la transaction.

À savoir que pour l'instant, le contrôle technique n'est pas imposé pour les deux-roues (motos, scooters, cyclomoteurs...). Il devrait être obligatoire pour ces véhicules à partir du 1er janvier 2023.

Quels sont les points obligatoires pour le contrôle technique ?

Cet examen obligatoire ne nécessite aucun démontage du véhicule. Son but est de vérifier l’état de 133 points de contrôle de votre voiture, afin de s’assurer que vous roulez en toute sécurité et en respectant l’environnement. Les points de contrôle sont répartis en neuf fonctions :

  • L’échappement (vérification de la fixation du pot, qu’il n’y ait pas d’émission de fumée noire…)
  • Les amortisseurs (vérification de la fixation, qu’il n’y ait pas de traces d’huile…)
  • La carrosserie (vérification de la bonne ouverture et fermeture des portes et qu’il n’y ait pas de saillances…)
  • Les pneus (vérification des témoins d’usure, des hernies, de la pression…)
  • Les freins (vérification de l’usure des disques et des plaquettes, de la performance du freinage…)
  • L’immatriculation (vérification de la fixation de la plaque, de sa lisibilité…)
  • L’éclairage (vérification du fonctionnement des feux, de l’éclairage des plaques…)
  • La visibilité (vérification de l’état des vitres et pare-brise, du fonctionnement des essuie-glaces…)
  • Les équipements intérieurs (vérification de la fixation des sièges, du bon fonctionnement des ceintures de sécurité, du système de désembuage…)

À ces neuf fonctions, il faut ajouter l’examen des niveaux de pollution sonore et d’échappement. Sont vérifiés les émissions de polluants atmosphériques : teneur en CO2 et valeur du lambda des gaz d’échappement, opacité des fumées d’échappement, bruit du moteur, le dispositif de diagnostic embarqué (obd).

Contrôle technique et Covid-19 : des délais allongés

Avec la crise de Covid-19 et les mesures de confinement, il a été plus complexe de faire passer son véhicule au contrôle technique. C'est pour cela que le 23 mars 2020, le gouvernement avait accordé un délai de 3 mois pour les contrôles techniques : « Une tolérance de trois mois est accordée pour les délais du contrôle technique des véhicules légers. Cette tolérance s'applique également aux délais prévus par la réglementation pour réaliser les contre-visites », avait annoncé le ministère de la Transition écologique.

En d'autres termes, les automobilistes qui n'avaient pas pu effectuer leurs vérifications depuis le 12 mars 2020 ont bénficié d'un report jusqu'au 23 juin 2020. Les délais devaient être recalculés selon la date d'expiration de chaque contrôle technique. En outre, toutes les contre-visites commandées entre le 12 mars et le 23 juin ont été différées jusqu'au 24 août 2020.

FAQ Contrôle technique automobile

  • Est-ce payant une contre-visite ?

    Oui, la contre-visite est payante. Son prix n'est pas fixé par la loi ; elle coûte en moyenne autour de 15 euros.

  • Le prix moyen du nouveau contrôle technique est d'environ 78 euros.

  • Il existait un site, controletechniquegratuit.com, qui proposait à ses clients de ne rien dépenser pour passer le contrôle technique de son véhicule. Aujourd'hui, ce site n'existe plus. Certains constructeurs proposent parfois la gratuité du contrôle technique pour leurs clients.

  • Le prix d'un contrôle technique pour un camping-car est un peu plus élevé que pour une voiture. Il se trouve généralement autour de 80 à 90 euros.

  • Le contrôle technique doit être effectué dans les 6 mois précédant le délai de 4 ans à partir de la date de première mise en circulation du véhicule. Ensuite, il doit être renouvelé tous les 2 ans après la date du premier contrôle technique. Si vous vendez le véhicule, il doit être effectué dans les 6 mois précédant la vente.

  • Plusieurs défaillances peuvent entraîner un refus de contrôle technique, les défaillances majeures ou critiques. Les défaillances majeures concernent : l'identification du véhicule, le système de freinage, la visibilité, la direction, l'éclairage, les liaisons au sol, la structure et la carrosserie, les équipements ainsi qu eles organes mécaniques. Les défaillances critiques sont : une carrosserie très endommagée, un châssis en trop mauvais état, des feux stop inopérants, des pneus très usés, des portières n'ouvrant ou ne fermant pas, un freinage trop endommagé, des trains fissurés, fuites excessives de liquide, problème de direction, vitage, mauvaise fixation du siège conducteur.

  • Non, il n'est pas obligatoire de faire la contre-visite dans le même centre de contrôle technique que celui ayant imposé cette dernière.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
3 RÉACTIONS
morane 25/06/2019 à 19:25
ils y auro plus de monde qu y roulera sans contrôle et ses normale voila ,
LEROUX Michel 25/06/2019 à 13:13
Bonjour, j'ai passé deux contrôles technique en 2019, le premier incompétent m'a fait remplacer les disques et les plaquettes de freins arrière soit disant comme des feuilles à cigarettes hors comme c'est mon métier j'ai effectué le travail cet incompétent m'a fait remplacer des pièces les disques ils étaient à 9m/m le remplacement est prévu à 8m/m, les plaquettes de freins ils restaient 5m/m le remplacement prévu à 2m/m témoin constructeur, je devais encore faire 10.000km avec mes freins arrière conforme au contrat d'entretien de TOYOTA, j'ai montré les pièces à ce contrôleur vexé il me réponds qu'il y aussi de mauvais mécanicien, pour confirmer le très bon état de ma voiture, que j'entretiens moi même ,j'ai repassé le contrôle dans une autre station de contrôle très compétent qui ne cache pas son inspection sans pour autant permettre l'accès à la station et là RAS rien à signaler et avec les écris des tests je voudrais citer cette station mais il paraît que c'est interdit pourtant ce contrôleur mérite d'être connu pour son professionnalisme sans complaisance, en BELGIQUE d'ou je viens nous suivons notre voiture dans la station de contrôle c'est la règle rien ne nous est caché et le contrôleur nous montre ce qu'il a découvert ici en FRANCE l'accès est interdit ???,mais je suis persuadé que certains défauts mineurs sont aggravés pour justifier les contres visites ou les réparations tel que mon cas cité ci-avant; maintenant je précise au risque de déplaire à certains un contrôleur n'est pas un mécanicien, il contrôle si tout fonctionne bien !!!, l'usure des pièces ne lui incombe pas !, il peut alerter le conducteur mais en aucun cas le signaler en défauts mineurs sur le document du faite que tout est conforme au bon fonctionnement de la voiture ; par contre le mécanicien remplace les pièces suivant le contrat d'entretien du constructeur, chacun reste à sa place dans sa fonction, mais ça c'est une autre histoire !!!!!.
leroux 24/06/2019 à 11:20
pompe a fric

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES