• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Informations pratiques sur l'assurance

Crédit immobilier : comment faire en cas d'handicap ?

Publié par le , Mis à jour le 06/04/2017 à 10:18

AERAS : une aide précieuse pour les personnes handicapées

Handicapé ou non, toute personne a le droit de souscrire un crédit immobilier. Mais dans la pratique la réalité peut être tout autre avec des organismes parfois peu enclins à accorder ce type de prêt à des emprunteurs handicapés. Dans cette situation, comment faire pour mettre toutes les chances de son côté dans cette demande ? Assurland vous dit tout !

Une situation pas si égalitaire que ça

Tout le monde a le droit de rêver de devenir propriétaire. Malheureusement pour des profils c’est un peu plus délicat que d’autres. C’est le cas de certains handicaps envers lesquels les organismes de crédit peuvent avoir quelques freins. Ils sont nombreux à considérer cette situation comme un risque aggravé et à appliquer une surprime voire ajouter des exclusions au contrat du prêt immobilier.

Pour les aider dans cette recherche de crédit, des dispositifs ont été mis en place, c’est le cas de la Convention AERAS depuis 2007.

AERAS, une aide précieuse pour faciliter l'accès au crédit ?

Pour rassurer l’établissement prêteur, il est important d’opter pour une assurance emprunteur. Elle permettra au demandeur de se protéger en cas d’impossibilité de remboursement des cotisations (décès, incapacité de travailler, etc.). En plus, avec la dernière loi Hamon, il est bien plus facile de résilier maintenant. Une bonne manière ainsi de faire jouer la concurrence et d’économiser des sommes non négligeables.

La Convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) intervient pour faciliter l’accès à cette assurance pour les demandeurs handicapés. Elle a été établie à la fois entre les banques et assurances, les pouvoirs publics et les associations de défense de ces consommateurs.

La mesure AERAS permet de profiter de nombreux avantages même si des conditions restent demandées :

  • Présenter un risque de santé aggravé
  • Le montant du crédit immobilier ne doit pas excéder 320 00 euros
  • Ne pas avoir plus de 70 ans à la fin du remboursement du prêt

Possibilité aussi de profiter d'un prêt à taux zéro et d'un crédit d'impôt

Certains handicaps nécessitent aussi de faire quelques travaux dans le logement. Sachez qu’il existe le prêt à taux zéro (PTZ+) pour ce type d’aménagement coûteux. Il s’agit d’un emprunt sans taux d’intérêt. Il ne sera donc demandé que le remboursement de la somme empruntée.

L'option crédit d’impôt est également avancée pour les personnes handicapées. Son plafond est tout simplement doublé pour les individus souhaitant contracter un prêt immobilier. Les pouvoirs publics accordent également une aide pour l’acquisition d’équipements spécifiques nécessaires à l’aménagement intérieur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES