Comparez gratuitement

Immo : indemniser selon la valeur de reconstruction

16 mai 2014 La rédaction 2102 vues

La souscription de la meilleure assurance habitation permet au souscripteur de se prémunir contre la lourde charge financière liée à la reconstruction de son bien en cas de dommage. En effet, cette assurance offre une indemnisation en vertu du contrat souscrit par le propriétaire. Cependant, il faut savoir que les modalités d’indemnisation varient d’un contrat à un autre. Coup de projecteur.

Que signifie la « valeur de reconstruction » ?

L’indemnisation selon la valeur de reconstruction correspond à une indemnisation équivalente au montant nécessaire pour la reconstruction de la maison à la suite du dommage.

En pratique, un expert dépêché par la compagnie d’assurances sera chargé de déterminer le coût de la reconstruction.

Ce mode de remboursement constitue une indemnisation minimale, car le montant accordé ne consistera pas en une indemnisation intégrale du bien endommagé à cause de la prise en compte du taux de vétusté.

Néanmoins, l’assuré peut contester le montant déterminé par l’expert, et demander la réalisation d’une contre-expertise qui sera à ses frais.

bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Le coefficient de vétusté

Il désigne l’amortissement subi et cumulé par la maison assuré au fil des années. Ce coefficient prend en compte l’ancienneté et la dégradation de l’habitation, et il est généralement fixé à un taux de 10 % par an.

Néanmoins, chaque compagnie d’assurances dispose de son propre taux de vétusté. Ce taux est mentionné dans le contrat d’assurance habitation et le souscripteur peut formuler une demande auprès de son assureur lorsque le taux de vétusté n’est pas mentionné dans son contrat.

À noter que l’entretien de la maison assurée est un moyen pour limiter la dévalorisation du bien et de faire diminuer le taux de vétusté par la même occasion.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance habitation

blessure-main Comment fonctionne la garantie contre les accidents de la vie (GAV) ?

Comme son nom l'indique, la garantie contre les accidents de la vie privée (GAV) permet de couvrir l'assuré et éventuellement sa famille face aux conséquences des accidents du quotidien. Tour d'horizon.

Lire la suite
cheminee Ramoner sa cheminée soi-même ou faire appel à un ramoneur ?

Votre logement dispose d'une cheminée ? Au-delà de l'incomparable attrait que cela confère à votre lieu de vie, disposer d'une cheminée emporte quelques obligations qu'il convient de respecter. Faute d'entretien, on assiste chaque année à l'intoxication et au décès de nombreuses personnes. En outre, lors d'un sinistre, votre assurance habitation pourrait ne pas vous rembourser.

Lire la suite
Assurance logement : la garantie des risques locatifs GRL : fonctionnement et couverture

Propriétaire, vous possédez un appartement dont vous ne vous servez plus. Vous avez décidé de le louer pour arrondir vos fins de mois, et surtout pour ne pas le laisser inhabité.

Lire la suite
mur-pierre Assurance habitation : quid du mur mitoyen ?

Assurance habitation et mur mitoyen : voici un sujet délicat. Un mur mitoyen peut être considéré comme « propriété partagée » ou non. Les propriétaires de ce type de mur partagent normalement certaines obligations. Mais quid des responsabilités en cas de sinistre et de litige ?

Lire la suite
plan-appartement Combien de pièces déclarer pour une assurance habitation ?

Le nombre de pièces a de l'importance dans le contrat d'assurance habitation. Si le nombre de pièces déclaré n'est pas en adéquation avec la réalité, l'assuré risque de ne pas percevoir une indemnisation satisfaisante.

Lire la suite
Ayez la bonne assurance habitation en cas de panne de courant Quelle prise en charge par l'assurance d'une panne de courant ?

Un orage peut entraîner une surtension du réseau électrique se traduisant par une panne de courant. Or, une panne de courant peut être à l’origine de dégâts matériels importants. Mais, ces dommages peuvent-ils faire l'objet d'une prise en charge par l'assurance habitation ?

Lire la suite