Comparez gratuitement

J'ai un problème avec mon assureur

Assurance auto Comparez gratuitement

Refus d'indemnisation d'un sinistre par votre assureur

Si votre assureur refuse de vous indemniser un sinistre, faites lui tout d'abord savoir votre problème en envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception au service réclamation de votre assurance expliquant précisemment votre situation. Vérifiez aussi que les motifs de son refus ne sont effectivement pas valables en vérifiant les exclusions mentionnées dans vos conditions particulières et celles figurant sur les conditions générales. S'il ne réagit pas ou refuse vos arguments, vous avez alors la possibilité soit de l'assigner en justice, soit de faire appel à un médiateur. Faites part par écrit à votre médiateur : - de la nature de votre litige avec votre assureur en précisant les dates des évéments - le nom de votre assureur ainsi que vos référence c'est à dire: votre numéro de contrat d'assurance, mais aussi le numéro de dossier en cas de sinistre qui a provoqué le litige La plupart des grandes compagnies ont aujourd'hui un médiateur dont le rôle est de tenter de traiter les conflits avant qu'ils n'aillent en justice. Leurs services sont gratuits.
bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Problème lié au montant de l'indemnisation

Si vous avez un désaccord avec votre assureur lié au montant de votre indemnisation, faites lui tout d'abord connaître votre position en lui envoyant un courrier recommandé avec un accusé de réception expliquant précisemment votre situation. Vérifiez aussi bien que les motifs de sa faible indemnisation ne sont effectivement pas valables. Si il ne réagit pas ou refuse vos arguments, vous avez alors la possibilité soit de l'assigner en justice, soit de faire appel à un médiateur.

Augmentation de la prime sur votre avis d'échéance

Votre contrat d'assurance prévoit une augmentation de la cotisation en fonction de l'évolution d'un indice (rarement plus de 2 ou 3 % par an). Si votre prime a plus augmenté, vous avez alors le droit de le résilier pendant 15 jours suivant la réception de votre avis d'échéance.

Résiliation de votre contrat par l'assureur

Hormis des motifs de non paiement de prime ou de fausse déclaration, votre assureur peut vous résilier soit suite à un sinistre, soit deux mois avant la date anniversaire de votre contrat. Vérifiez que vous êtes dans cette situation. Si ce n'est pas le cas, vous êtes en droit de lui demander des explications qu'il devra vous donner.

Votre assureur tarde à prendre position

Si votre assureur tarde à prendre position, envoyez lui un courrier recommandé avec accusé de réception en précisant votre intention de saisir les tribunaux. En effet, malheureusement, hormis une action en justice, vous ne pouvez pas grand chose.