Les Newsletters Assurland

Quels départements repassent leurs routes aux 90 km/h ?

Publié par le
8015 vues 15 réactions Note

Limitation de vitesse : quelles routes repassent aux 90 km/h ?

Rendu possible par la loi d’orientation des mobilités (LOM), le retour aux 90 km/h sur les routes départementales est soumis à quelques conditions. Si certains départements ont d’ores et déjà décidé de rétablir la vitesse maximale autorisée à 90 km/h, d’autres renoncent en raison de démarches jugées trop compliquées, de coûts trop élevés ou par peur des plaintes.

Retour aux 90 km/h : le gouvernement fixe des conditions draconiennes

Le 1er juillet 2018, plus de 400 000 kilomètres de routes secondaires avaient été concernées par l’abaissement de la vitesse maximale autorisée, celle-ci passant de 90 à 80 km/h. Une mesure impopulaire qui, encore aujourd’hui, n’a de cesse de faire parler. Face à la pression d’associations et d’élus, le gouvernement a décidé d’assouplir la loi. Imposés aux routes départementales à double sens sans séparateur central, les 80 km/h ne sont ainsi plus obligatoires. Adoptée en fin d’année dernière, la loi d’orientation des mobilités (LOM) permet aux présidents des conseils départementaux de relever à 90 km/h la vitesse maximale autorisée sur certaines routes secondaires.

Une décision qui doit néanmoins être soumise à quelques conditions. Une étude d’accidentologie doit ainsi être menée dans le but de prouver que le taux d’accidents de la route n’a pas diminué grâce à la l’abaissement de la vitesse. Il est également impératif que les routes concernées s’étendent sur plus de 10 km et ce, sans traverser aucune agglomération, ni intersection, et qu’elles ne disposent pas d’arrêts de transport en commun. Dans le cas où des obstacles se trouveraient sur le bord de la route le département devra les retirer. Le coût de la modification des panneaux sera enfin quant à lui à la charge des départements.

De nombreuses conditions qui viennent s’ajouter au fait que le président du conseil départemental engage sa responsabilité pénale. Si un accident mortel se produit sur une route où la vitesse maximale a été relevée à 90 km/h, ce dernier pourra être tenu pour responsable.

La Haute-Marne, premier département à renoncer aux 80 km/h

Alors qu’une cinquantaine de départements s’étaient dit en juin dernier favorables au retour des 90 km/h, un grand nombre d’entre eux ont préféré changer d’avis face aux conditions fixées par le gouvernement. En octobre Le Parisien établissait un comptage de ces départements. Selon le quotidien, 44 départements* avaient affirmé leur volonté de revenir aux 90km/h, 22** avaient assuré qu’ils voulaient maintenir les 80km/h et 29 ne s’étaient pas déclarés. De quoi avoir un pays à deux vitesses.

Parmi les départements qui s’étaient déclarés favorables à un retour aux 90km/h, la Haute-Marne a été le premier à franchir le pas. Le 9 janvier, le président du conseil départemental actait ce retour sur 476 kilomètres d’axes routiers. Une décision rapide qui a également été prise en Seine-et-Marne. Suite à l’étude d’accidentologie demandée, le département a décidé le 12 janvier d’en faire de même, sur 490 kilomètres de routes.

« L’abaissement de la vitesse à 80km/h sur l’ensemble du réseau n’a pas prouvé sa pertinence. Nous avons réalisé une étude qui va au-delà de ce qu’exige la loi en prenant compte de l’accidentologie, du type de trafic, des vitesses constatées, de la configuration de la chaussée et de l’environnement », a expliqué au Parisien Patrick Septiers, président du Conseil départemental de Seine-et-Marne. Néanmoins, si la décision s’est immédiatement appliquée en Haute-Marne, les automobilistes de Seine-et-Marne devront attendre le mois de mars pour rouler à 90 km/h.

Une France à deux vitesses ?

Après ces deux premiers retours aux 90km/h, le président du Conseil départemental de la Côte d’Or a lui aussi annoncé sa volonté de faire de même : « J’avais initialement annoncé que 80 à 90% du réseau routier départemental (…) pourrait repasser à 90km/h. Les nouvelles règles, définies unilatéralement par le gouvernement, ne le permettent pas ». La vitesse maximale autorisée sera donc réhaussée à 90 km/h sur 1 000 km de route (sur les 5 670km du réseau de la Côte d’Or).

Plus récemment, c'est le département des Deux-Sèvres qui a décidé de relever la vitesse maximale autorisée sur 246 kilomètres de voies. La mesure entrera en vigueur avant la fin du premier trimestre.

Plusieurs départements pourraient prochainement suivre le mouvement selon la Ligue de Défense des Conducteurs : le Cantal (sur 4 000 km de route), l'Orne (2 382 km), l'Essonne (600 km), le Loir-et-Cher (560 km), le Loiret (473 km), la Creuse (440 km), le Maine-et-Loire (410 km), l'Indre-et-Loire (400 km), la Sarthe (400 km) et le Bas-Rhin (54 km).

Pour d’autres, l’heure est encore à la réflexion. C’est notamment le cas des Alpes-Maritimes, l'Aube, le Calvados, la Corrèze, la Haute-Loire, la Haute-Saône, l'Hérault, la Lozère, l'Oise, les Pyrénées-Atlantiques, la Vienne ou encore les Vosges.

 

 

*Allier, Alpes-Maritimes, Ariège, Aube, Bas-Rhin, Calvados, Cantal, Charente, Cher, Corrèze, Côte-d'Or, Creuse, Dordogne, Eure, Eure-et-Loire, Finistère, Haut-Rhin, Haute-Garonne, Haute-Loire, Haute-Marne, Haute-Saône, Haute-Savoie, Hautes-Alpes, Hérault, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Jura, Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Maine-et-Loire, Meuse, Moselle, Nord, Oise, Orne, Pyrénées-Atlantiques, Sarthe, Seine-et-Marne, Tarn, Vendée, Vienne et Vosges

**Ain, Aisne, Ardèche, Ardennes, Charente-Maritime, Essonne, Gard, Gironde, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Manche, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Morbihan, Nièvre, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Orientales, Rhône (et Métropole de Lyon), Savoie, Territoire de Belfort, Var et Yvelines

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
15 RÉACTIONS
Peyhorgue 14/10/2020 à 11:48
Comment peut-on savoir quand nous sommes sur la route quelle vitesse est autorisée dans ce département et où se situe la ligne de démarcation ? Par exemple Charente : 90 km/h et Charente Maritime : 80 km/h
Peyhorgue 14/10/2020 à 11:48
Comment peut-on savoir quand nous sommes sur la route quelle vitesse est autorisée dans ce département et où se situe la ligne de démarcation ? Par exemple Charente : 90 km/h et Charente Maritime : 80 km/h
Peyhorgue 14/10/2020 à 11:48
Comment peut-on savoir quand nous sommes sur la route quelle vitesse est autorisée dans ce département et où se situe la ligne de démarcation ? Par exemple Charente : 90 km/h et Charente Maritime : 80 km/h
MOURRA Cyrille 30/06/2020 à 11:25
Bonjour j,habite dans le département de la Creuse je contre la limitation de vitesse de 80 km/h car no routes départementales sont en très bonne état mes salutation.
BUONOCORE Henri 24/01/2020 à 15:54
Merci pour votre article. Lorsque la loi des 80 Km/h a été adoptée (et critiquée par notre Président), j'ai payé pour la mise à jour de mon G.P.S. Maintenant messieurs les députés vont-ils me rembourser les frais de la nouvelle mise à jour ?
schlitter 22/01/2020 à 19:14
Je suis pour le rétablissement de la vitesse a 90 km/h mais sur toutes les routes de France. Incompréhensible, vous traversez la France et a chaque changement de département vous devez savoir quelle est la vitesse autorisée dans ce département, une aberration. Ni a t' il pas assez de panneaux de limitations de vitesse sur les routes de France 
AGENIE 22/01/2020 à 12:10
bonjour, Casse-tête chinois selon les départements ! Quelle route n'a pas plusieurs intersections, d'arrêts de bus ou de traversée d'un village ? Un peu de géo : l'EURE ET LOIR SANS E Merci
Gandon 21/01/2020 à 18:32
Maintien des 80 km/h en Mayenne. : Super Merci pour nos vies !....
jordan 21/01/2020 à 17:36
bien ceci est une bonne nouvelle quand on sait surtout qu'il n'y a pas eu de baisse d'accident sur les tronçon où la vitesse a été abaissée.. conclusion, et question, combien va coûter encore cette petite manip inutile? Mon prof de physique disait quant nous étudions les mouvements, si un objet part de son point de départ pour arriver au même point de départ, on dit que son travail est nul... je vous laisse juge de cette loi et de ceux qui l'on faite appliquer... Surtout, soyons honnête le problème de l'insécurité sur la route n'est pas des 90km/h elle est surtout de ceux qui commettent de graves infractions et qui roulent toujours, même sans permis sauf que les juges n'ont pas encore trouvé de système pour les stopper, du coup les routes sont encore plus dangereuse car les gens qui roulent sans permis n'ont pas d'assurance donc risque de délit de fuite ou alors, victime indemnisée au mini mini, bref la carotte qui est ce qui se la prend? le petit con ducteur ... à bientôt et merci qui? merci jj
Oltty 21/01/2020 à 16:33
La limitation à la vitesse de 80 km/h est la preuve d'une forte incompétence politique et administrative. Le pire est que celui qui a proposé cette mesure n'est pas conscient qu'il a ajouté une raison de plus à l'existence des gilets jaunes et à l'énervement général. La France a un des plus grand réseau routier de l'Europe ce qui fait que les déplacements sont bien plus longs surtout que les zones d'activité sont rares et éloignées.
Bouchard 20/01/2020 à 16:13
Il est grand temps d'agir sur l'état des routes dans ce pays, plutôt que de faire des études, des réunions et dépenser de l'argent qui vient des français, pour aboutir à la stérilité, et de faire respecter le Code de la route partout en France, et d'arrêter le libre choix dans sa commune par le maire qui veut faire sa loi....
bouille 20/01/2020 à 14:30
Le gouvernement ne peut connaître les dangers potentiels situés sur les routes secondaires, seuls les les maires ont le pouvoir d' évaluer le degré de dangerosité . La question apporte la réponse.
maupied 20/01/2020 à 12:41
Il y a des moyens plus intelligents de limiter l'accidentologie : alcool , drogues , portable ,conduite sans permis ni assurances incivilités et autres , davantage de sanctions à appliquer .... Le fait de rouler à 80 km:h dissipe l'attention, la concentration et oblige à prendre des risques par exemple pour doubler un camion . Sans compter que c'est nuisible pour l'environnement car avec ma voiture à boite automatique , le dernier rapport ne passe jamais à 80 km/h , de même avec ma moto qui m'oblige à rouler au mieux en 4 eme alors qu'elle comporte 6 vitesses . Pour moi , il s'agit d'un impôt déguisé juste pour remplir les caisses .
Claude 20/01/2020 à 11:27
C'est un "flop" pour la sécurité routière et toutes les associations qui se battent depuis des années pour tenter de pacifier la circulation routière en France où le taux d'incivilité frôle l'indécence ! Pour ma part j'en resterai définitivement aux 80Km/H sur TOUTES les routes 90Km/H à 2 bandes non séparée physiquement... n'en déplaisent aux "fous du volant" qui voudront à tout prix me dépasser !
THEUX-BéRUCQ MICHEL 20/01/2020 à 10:58
C'est aux conducteurs d'êtres responsables et de savoir adapter leurs vitesses. La France est un grand pays transitoire pour tous les vacanciers ( Hollande, Belgique, Luxembourg, Angleterre, Allemagne, Suisse cherchant le soleil d'Espagne, d'Italie ou du Portugal ce qui entraîne de ce fait un risque plus grand d'accidents de la route. Le décompte du mauvais comportement des français aux volant n'est tout simplement faussé. Nous n'entendons jamais parler de la mortalité sur les routes et autoroute de l'Allemagne qui eux ont une plus grande liberté de déplacement tout en ayant des radars sur leurs routes secondaires également.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES