• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Réparation auto : le garage toujours imposé ?

Publié par le
1148 vues 2 réactions Note

Réparation automobile : la loi Hamon peine à être respectée

En vertu de la loi Hamon sur la consommation, vous êtes libre de choisir le garagiste pour faire réparer votre voiture. Toutefois, il semble que cette liberté de choix ne soit pas toujours respectée selon une nouvelle enquête menée par l’association UFC-Que Choisir. Explications.

L’automobiliste informé…

En vertu de la loi Hamon, si vous contactez votre assureur pour une déclaration de sinistre, il est tenu de vous signaler que vous pouvez opter pour le garagiste de votre choix afin d’y déposer votre véhicule accidenté.

Mais, la réalité est toute autre : l’UFC-Que Choisir signale en effet que les compagnies d’assurances informent bien leurs assurés lors du contact téléphonique. Mais, elles usent par la suite de « stratagèmes » qui visent à imposer leurs réparateurs automobiles agréés.

… mais le garagiste imposé

Dans l’un des courriers que l’association de consommateurs est parvenue à se procurer, l’expert du réseau invite directement l’automobiliste à se rendre chez un réparateur qu’il n’a pas choisi, et ce, afin de bénéficier d’une réparation dans les « meilleurs délais ».

Les assureurs aussi se chargent d’orienter leurs assurés. Ainsi, après expertise du véhicule accidenté, une mutuelle invite son assuré à se rendre dans un centre de débosselage qu’elle a choisi.

Enfin, il arrive que des compagnies d’assurances jouent la carte de l’incitation financière. Par exemple, un assureur promet un abattement d’une centaine d’euros à l’assuré s’il se rend dans l’un de ses garages agréés. Une autre manière pour l’assureur d’imposer le réparateur automobile de son choix.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
C'est ce qu'on appelle : la corruption.
Bonjour Suite à mon accident non responsable survenu le 16 oct 2016, mon agent 00A d'assurance m'a "proposé" de laisser ma voiture chez un garage agréé 00A. Un changement de garage selon mon choix m'en coûtera. Effectivement, il semblerait que mon garagiste ait dû payer une facture d'une petite quinzaine d'euros que je devrais lui régler à la réception de mon véhicule. Je demande à 00A de prendre en charge mes droits (indemnités journalières de privation de bien et indemnisation de dépréciation de mon véhicule ayant un peu plus de 6 semaines avec 1700km donc quasi-neuf). Droits refusés dans un premier puis abordés et devenu obsolète quelques jours plus tard. Le marbre d'un premier carrossier étant cassé, courant décembre mon véhicule se retrouve chez un réparateur normalement agréer 00A. L'expert mandaté par 00A semble poursuivre ses contrôles et laisse mon garagiste réceptionner mon véhicule le 10 mars. Garagiste qui rappelle l'expert. Ma voiture retourne chez le carrossier. Al

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES