Un expert pour les assurés ! - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > Un expert pour les assurés !

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

Un expert pour les assurés !

|
Note :
Consultations : 1481
Commentaires : 2
ordinateur-portable-mains-clavier-homme

Expert, expert… Un mot à la mode. Et en matière d'assurance automobile, lorsqu'on prononce ce mot : « expert », on pense tout de suite à celui qui va passer au garage après un sinistre pour évaluer les dégâts causés sur votre jolie carrosserie, estimer la valeur de votre voiture chérie, sa côte à l'argus (tout de suite ça banalise l'unique objet de vos désirs), éviter les fraudes éventuelles entre le garagiste et vous face à l'assureur, (mais non je ne vous accuse de rien !) et surtout estimer le montant des réparations à effectuer, qui servira de base pour vous indemniser.

 

A quoi sert l'expert d'assurance ?

 

Seulement voilà, lorsque l'expert, celui de votre assureur, a fait son travail, autrement dit, lorsque que vous recevez le montant de votre indemnisation, vous pouvez parfois être surpris… trouver l'indemnité proposée très en-deçà du coût réel des réparations.

 

Dès lors, le saviez-vous, vous aussi avez le droit de faire un appel à un expert. Un expert d'assuré. Un expert pour vous, chargé de défendre vos intérêts.

 

C'est ce qu'a fait, par exemple, tout récemment Henri Jassurmalin. Militaire à la retraite, il a déjà suffisamment vécu pour le savoir : rien n'est gratuit dans la vie et chacun voit midi à sa porte. Fort de ces principes, il ne fait confiance à personne. Encore moins lorsqu'il s'agit d'argent.

 

L'histoire ? Suite à un accident, un carambolage sur une bretelle d'autoroute qui a occasionné de nombreux dégâts matériels, à l'avant comme à l'arrière de sa berline, pas toute neuve mais en parfait état, la facture a été estimée, pièces et main d'œuvre comprises, aux alentours de 5 000 euros. Mais en guise d'indemnisation, après que l'expert soit passé, sa compagnie d'assurance ne lui en a pas proposé plus de 3 000 !

 

Assurance : pensez à la contre-expertise

 

Mécontent, Henri Jassurmalin a fait appel à un expert professionnel, indépendant et bien sûr agrémenté pour faire une contre-expertise. Pour qu'il étudie à son tour la situation, détermine la valeur du véhicule avant le sinistre et qu'il estime ses indemnités, en tenant compte bien sûr des clauses de son contrat d'assurance.

 

Et sa combativité lui a donné raison. Sa compagnie d'assurance, à laquelle il est d'ailleurs très attaché depuis des années, et son expert ont trouvé un compromis. Henri Jassurmalin a été indemnisé à hauteur de 4 000 euros. Réglé directement par l'assureur, le garagiste a pu faire les réparations. Reste quand même à payer les honoraires de l'expert d'assuré, entre 5 et 10 % de la somme.


Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


Bonjour suite à une innondation ,j'ai un gros sinistre en cours qui va etre négocié par la compagnie je sais que je peux etre assisté ^par un expert d'assuré pouvez vous m' en dire plus à ce sujet merci


Bonjour,

Mandaté par votre assurance, l'expert évalue le préjudice subi et formule une proposition d'indemnisation à partir des constatations réalisées sur les lieux du sinistre.

Si vous n'êtes pas satisfait de son estimation, vous pouvez faire appel à vos frais à un autre expert. On parle alors de contre-expertise.

Bonne journée.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !