Comparez gratuitement

Cet acte courant vous expose à 450 euros d'amende

19 août 2018 La Rédaction d'Assurland 9677 vues

Assurance auto Comparez gratuitement

Laver sa voiture est un acte plutôt anodin, et nous n’allons pas tous dans un lavomatique. Pourtant, sachez que laver votre voiture peut vous coûter très cher… si vous ne le faites pas dans le cadre de la loi. Explications.

Laver sa voiture chez soi : que dit la loi ?

Et oui, cet acte aussi anodin tombe pourtant sous le coup de la loi : vous n’avez pas le droit de laver votre voiture n’importe comment !

Vous pensiez être dans votre droit en lavant votre voiture devant votre immeuble ? Vous avez tort !

Dans le code de la santé publique, l’article 99 du Règlement Sanitaire Départemental dispose qu’« il est interdit de déverser ou projeter des eaux usées ou ménagères ou tout autre, sur la voie publique sans autorisation ».

Pourquoi ? Tout simplement afin d’éviter de rejeter dans les sols ou les égouts des résidus des produits polluants.

Si les verbalisations sont rares, elles existent pourtant bel et bien…

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Interdiction de laver sa voiture : 450 euros d’amende

Evidemment, on dénombre bien moins d’amendes pour « lavage de voiture intempestif » que pour excès de vitesse. Mais sachez que si vous contrevenez à cette règle, la loi ne se rangera pas de votre côté.

Alors : laver sa voiture chez soi, quelle amende ? En cas de flagrant délit par les forces de l’ordre, vous risquez une amende jusqu’à 450 euros. Pire, si le fait d’avoir lavé votre voiture a provoqué de la pollution, la sanction peut s’avérer bien plus sévère : 2 ans de prison et une amende de 75 000 euros.

Il vous reste bien évidemment le bon vieux lavomatique ou le nettoyage avec des produits écologiques non polluants, qui ne vous font pas tomber sous le coup de la loi !

Que faire en cas de sinistre auto lors du lavage de votre véhicule ?

Lors que vous lavez votre auto à la station de lavage, vous pouvez être victime d'un sinistre. Rayure, casse matérielle, carrosserie abîmée... ces petits désagréments peuvent arriver, même si depuis quelques années, les dispositifs de lavage se sont grandement améliorés. Mais comment être indemnisé si cela se produit ?

Dans un premier temps, il faut vérifier si les dommages ont effectivement été causés par l'appareil ayant servi à nettoyer votre véhicule. Si c'est le cas, la station de lavage vous indemnisera. Soyez donc sûr de bien conserver le ticket de caisse où l'on peut trouver la date et l'heure du service.

Mais si le gérant ne veut pas reconnaître sa responsabilité dans le sinistre, il faudra passer par l'assurance. Avec une assurance pas chère comme l'assurance au tiers (la formule minimale obligatoire comprenant seulement la responsabilité civile auto), vous ne serez pas indemnisé par votre assureur, il faudra alors faire établir un constat par un professionnel qui vous donnera une estimation du montant des réparations.

Si vous possédez une assurance tous risques, elle prendra en charge les éventuelles réparations. En outre, la garantie vandalisme peut intervenir dans ce cas. Attention toutefois à la franchise, qui restera à votre charge. Enfin, si vous avez souscrit une garantie protection juridique dans votre contrat d'assurance auto, elle pourra vous être utile. Elle vous prendra en charge les frais de justice ainsi que les honoraires de l'expert et de l'avocat.

Pour trouver un contrat adapté à vos besoins et à votre véhicule, n'hésitez à faire appel à notre comparateur d'assurances auto ! En une rapide simulation, vous aurez accès à des devis gratuits en ligne. Vous pourrez ainsi comparer les prix et souscrire la formule qui vous convient le mieux.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance auto

auto-assurance-permis Astuces pour préserver les points de permis

Il s’agit d’une astuce que peu de personnes connaissent, un moyen efficace de ne jamais perdre aucun point sur son permis de conduire. Il convient tout simplement de mettre le nom d’un enfant mineur ou d’une personne qui n’a pas le permis sur la carte grise. Et c’est parfaitement légal.

Lire la suite
bouchon-voiture-circulation-trafic Homologation européenne des véhicules

Egalement appelée « réception communautaire » ou « réception », la procédure d’homologation consiste à « constater qu’un type de véhicule, de système ou d’équipement satisfait aux prescriptions techniques exigées pour sa mise en circulation ». D’ailleurs, avant sa mise en circulation, toute voiture assurée doit faire l’objet d’une réception préalable. Coup de projecteur.

Lire la suite
Covoiturage Pop & Vroom : comment ça marche ? SNCF : une nouvelle ère pour le covoiturage

Vous connaissiez le covoiturage version BlablaCar, avantageux pour les tarifs mais parfois incertain avec des annulations et des retards à la clef. La SNCF revoit le concept avec le lancement d'une « ligne de covoiturage », le lieu de départ et d'arrivée étant fixe. Lumière sur ce nouveau modèle de transport en test.

Lire la suite
Arriverez-vous à faire rentrer tous ces bagages dans la voiture ? Charger efficacement sa voiture pour les vacances

L'été sur la route des vacances, il arrive de croiser des voitures particulièrement bien chargées. A tel point que la sécurité est...légèrement négligée. Voici le top 6 des profils de conducteurs qui voient large pour une semaine au Cap d'Agde.

Lire la suite
Le nouveau visage du contrôle technique Liste des points de contrôle technique obligatoires en 2024

Le contrôle technique subit des changements. Depuis le 20 mai 2023, deux nouveaux points de vérification s'ajoutent à la liste, portant ainsi le nombre total de points de contrôle à 136. Pour rappel, cet examen obligatoire concerne tous les véhicules particuliers (VP) âgés de plus de quatre ans, avec un poids total en charge (PTAC) inférieur ou égal à 3,5 tonnes.

Lire la suite
homme-voiture-reparation Contrôle technique : point de vigilence, comment et où le passer ?

Le contrôle technique (CT) périodique est une inspection de votre véhicule qui a pour but d'évaluer son bon état de marche. Depuis mai 2018, le contrôle technique a été aligné sur les normes européennes et comprend désormais 133 points de contrôle. Parmi ces points, 123 doivent être corrigés et donnent lieu à une contre-visite.

Lire la suite