Informations pratiques sur l'assurance

Blues de la rentrée : les chiens ont du mal à rester seuls

Publié par le

Comment faire pour que votre chien n'ait pas le blues de la rentrée ?

Terminé les vacances, les moments de détente, ou les longues soirées à profiter : la rentrée est arrivée. Parents et enfants vont retrouver leur quotidien, hors de chez eux. Un quotidien où les chiens se retrouvent seuls. Un changement de rythme auquel les chiens sont sensibles.

Les chiens sont des animaux très ritualisés

La rentrée n’est pas forcément le moment le plus agréable à vivre. Que ce soit pour les parents, ou les enfants, retrouver les chemins du travail, ou de l’école, peut facilement engendrer un certain blues. Une phase de mal-être que connaissent également les chiens. Si parents et enfants étaient bien en vacances, les chiens aussi apprécient ce moment. Une période de beaux temps, de découvertes de nouveaux lieux, de balades, de câlins, et donc des moments conviviaux, des moments où ils ne sont pas seuls. Avec la rentrée, les canins retrouvent leur quotidien : rester à la maison et attendre que les enfants rentrent de l’école et les parents du travail. Des changements auxquels sont sensibles les chiens et qui peuvent créer de l’anxiété. Très ritualisés, ces animaux peuvent souffrir d’une anxiété de séparation ainsi que de comportements gênants (manque d’énergie, dégradations ou encore perte d’appétit). Bien heureusement, à l’image de ce que les parents font pour les enfants, les maîtres peuvent préparer la rentrée de leur chien.

Réhabituez votre chien à la solitude

La première chose à faire pour éviter que le chien souffre du blues de la rentrée est de le préparer à rester seul. Le site des animaux de compagnies, Wamiz, recommande ainsi de « le réhabituer petit à petit à la solitude ». Lorsque vous le laissez, ignorez-le quelques instants. Un conseil qui vaut également lorsque vous rentrez chez vous. Quand vous rentrez justement, si le chien a commis quelques dégradations, il n’est pas conseillé de le punir. L’animal risquerait de développer une image négative de votre retour, et ne comprendrait tout simplement la raison de cette punition. Des facteurs de stress qui risqueraient d’ajouter de l’anxiété et d’accroitre ses mauvais comportements.  

Durant les vacances les chiens se sont certainement défoulés. Ils ont pu courir, jouer ou encore profiter de nouveaux espaces. Le retour à la réalité peut donc être difficile. Il est donc important de trouver une occupation à son animal lorsqu’il est seul. Alors que le manque d’activité peut accroitre son anxiété, lui laisser des jeux lui permet de s’occuper. Une fois de retour chez vous, il est nécessaire de jouer avec lui. Accordez-lui au minimum 30 minutes chaque jour pour jouer avec lui, ou le promener.  Juste quelques minutes qui peuvent permettre à votre chien d’éviter la dépression.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES