Prêt étudiant : quelles informations pour bien se lancer ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Prêt étudiant : quelles informations pour bien se lancer ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Prêt étudiant : quelles informations pour bien se lancer ?

|
Consultations : 130
Commentaires : 0
Un prêt étudiant est un engagement qui nécessite de bien s?informer
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

Pour de nombreux étudiants, l’option d’un prêt est inévitable. Les coûts de certaines écoles peuvent atteindre des sommes importantes que les familles ne se voient pas d'assumer. Un crédit étudiant est alors la seule issue pour ne pas s’interdire des études supérieures et voici quelques clés avant de s'engager.

Un crédit à la consommation à taux faible

Un crédit étudiant est souvent une étape importante en sortant du lycée. Son montant peut parfois atteindre plus de 10 000 euros par an et engage donc l’étudiant dès le début de sa vie active.

L’avantage d’un prêt étudiant c’est le pourcentage de ses intérêts. Ils sont en effet particulièrement faibles (moins de 1%) et la banque s’y retrouve souvent puisque l’étudiant se doit d’ouvrir un compte au préalable.

Présenter un garant familial ou l’État

L’étudiant doit aussi manifester la présence d’un garant comme un membre de sa famille. Si cette option n’est pas envisageable, l’État peut aussi jouer ce rôle. Plusieurs conditions doivent cependant être respectées comme :

  • Être inscrit dans un établissement en France pour préparer un diplôme de l'enseignement supérieur français : une université, une école de commerce ou d'ingénieur, dans un lycée pour un BTS, etc.
  • Être âgé de moins de 28 ans
  • Être français ou citoyen d'un autre pays de l'Espace économique européen (EEE)
  • Aucun plafond de ressources n’est demandé

Les points à surveiller lors de la signature d’un prêt étudiant

Comme dans de nombreux secteurs, il ne faut pas hésiter à faire marcher la concurrence et à comparer les taux proposés. Plusieurs critères sont aussi à prendre en compte comme les frais de dossier, le montant de l’assurance et surtout le taux effectif global (TEG), ce dernier résume le coût global dans le temps du crédit étudiant. La période de remboursement et les mensualités peuvent aussi varier suivant les organismes.

Étudiants : la flexibilité de ce type de prêt

Il est possible pour une école de trois ans par exemple, de contracter trois prêts différents et de différer de surcroît les mensualités. La somme du prêt peut aussi à la guise du souscripteur, être versée progressivement. Dans ce dernier cas, le montant des intérêts se verra diminuer.

L’un des avantages de ce type de prêt est aussi de pouvoir commencer à le rembourser à la fin des études. Il s’agit en effet de la bonne solution si l’individu souhaite commencer à travailler à la suite des études pour lesquelles il s’est endetté. Il sera bien plus facile pour lui de répondre aux mensualités avec un vrai salaire. Contrairement au versement au "compte-gouttes", cette option gonfle légèrement les intérêts.

Enfin, la souscription d’un tel prêt n’oblige en rien à verser cette somme pour payer les frais de scolarité. Elle peut en effet aider à payer le logement parfois coûteux pour un étudiant qui ne travaille pas.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction