Informations pratiques sur l'assurance

Quelles différences entre une assurance décès et obsèques ?

Publié par le , Mis à jour le 25/02/2020 à 16:36

Bien préparer l’avenir c’est aussi opter pour une assurance décès ou obsèques

La perte d’un proche est souvent une épreuve difficile à surmonter. C’est pourquoi les questions de financement peuvent être très pénibles et devenir un véritable poids. Il est donc nécessaire de bien distinguer une assurance décès d’une assurance obsèques afin d'y voir un peu plus clair en cas de besoin. Assurland fait le point pour vous et vous explique les différences qui existent entre ces deux contrats.

Assurance obsèques : anticiper et préparer ses funérailles

L’assurance obsèques, aussi appelée convention obsèques, a pour objectif de vous aider, de votre vivant, à préparer vos funérailles. Cela vous permet d’apporter une aide non-négligeable à vos proches en leur évitant de payer votre enterrement. Pour cela, deux types de contrat existent en ce qui concerne l'assurance obsèques : un contrat en capital ou en prestations.

  • Le contrat de financement, ou contrat en capital, permet de prévoir à l’avance les frais d’obsèques. Il représente une cagnotte qui sera revalorisée chaque année et qui, le jour de votre décès, sera versée à un (ou plusieurs) bénéficiaire désignée au contrat. Ce dernier pourra ainsi payer les frais de vos funérailles avec cet argent que vous lui aurez laissé. Souvent, ces contrats sont plafonnés à 10 000 €.
  • Le contrat en prestations, quant à lui, permet d’anticiper et d’organiser vos obsèques en détails. Vous pouvez ainsi définir si vous souhaitez être inhumé ou incinéré, choisir votre cercueil ou votre urne funéraire, mais également le texte à inscrire sur votre sépulture, les fleurs à déposer, etc. Peu importe le nombre d’années depuis lesquelles vous cotisez, c’est le montant défini dès la signature du contrat qui sera mis à disposition par l’assureur lors de votre décès. Le capital sera versé directement au prestataire de services que vous aurez préalablement désigné. Vos proches n’auront donc rien à gérer de leurs côtés concernant l'organisation de vos funérailles.

Combien coûte une assurance obsèques ?

Le prix d’une assurance obsèques peut varier puisque c’est à l’assuré de définir le montant qu’il souhaite prévisionner. Le montant des cotisations va, quant à lui, varier selon le moyen de versement choisi. Différentes possibilités s’offrent à vous :

  • Un versement unique : ce type de versement est principalement conseillé pour les personnes âgées. Comme son nom l'indique, le versement s’effectue en une seule fois. Pour savoir à combien élever le montant, il est possible d’essayer d’effectuer tous les calculs soi-même. Sinon, il est intéressant de savoir que le prix moyen des funérailles est généralement autour de 3 500 €.
  • Un versement temporaire : en choisissant ce type de versement, des mensualités seront versées selon une période définie. C’est un type de versement recommandé pour les personnes jeunes afin de pouvoir profiter d’un maximum de temps pour payer le montant défini. Par exemple, si vous souhaitez avoir un capital de 5 000 €, en choisissant de le payer sur une période de 10 ans, cela vous coûtera 40 € par mois.
  • Un versement viager : choisir un versement viager consiste à définir un capital et payer des mensualités jusqu’à son décès. Recommandé pour les personnes âgées approchant de l’âge de 85 ans, ce type de versement est, en revanche, déconseillé pour les jeunes.

Assurance obsèques : quelles sont les exclusions de garantie ?

Il est possible, dans certains cas, de ne pas être couvert par l’assurance obsèques à laquelle on souscrit. En effet, une personne se suicidant dans l’année suivant sa souscription ne sera généralement pas couverte. C’est le cas également pour des personnes souscrivant une convention obsèques après avoir appris être touchées par une maladie et l’ayant caché à leur assureur. Enfin, l’assureur peut choisir de ne pas prendre en charge un décès qui serait lié à la prise d’alcool ou de drogue.

Assurance décès : un soutien pour les proches du défunt

Prendre de l’âge, c'est aussi avoir des besoins de santé qui évoluent. Et, si opter pour une mutuelle senior est un bon moyen d’être protégé, l’assurance décès permet aussi de penser à ceux qui nous entourent. En effet, cette dernière est une garantie permettant d’aider financièrement vos proches si votre disparition intervient prématurément, ou accidentellement. Elle s’applique souvent pour compléter les prestations de la sécurité sociale vers des membres financièrement dépendants au souscripteur. Comme pour l’assurance obsèques, on distingue deux types de contrats : l'assurance temporaire décès, et l’assurance décès vie entière.

  • L’assurance temporaire décès : il s’agit d’un contrat à durée déterminée qui prendra fin une fois arrivé à son échéance, et ce même si l’assuré est toujours en vie. En revanche, si l’assuré vient à décéder avant la fin de son contrat, l’assurance sera appliquée, et le capital sera versé au(x) bénéficiaire(s). Généralement, une assurance temporaire décès est souscrite dans le cas d’un remboursement d’un prêt, ou dans le cas du financement de l’éducation des enfants.
  • L’assurance décès vie entière : contrairement à l’assurance temporaire décès, ce contrat est à durée indéterminée. De ce fait, peu importe à quelle moment aura lieu le décès de l’assuré, cela déclenche le versement du capital au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) au contrat. Le but de ce contrat est généralement de pouvoir organiser les funérailles du défunt, ou d’assurer un revenu à ses enfants ou autres proches.

Qui sont les bénéficiaires de l’assurance décès ?

Par défaut, le bénéficiaire de ce genre d’assurance sera le (ou la) conjoint(e) par mariage ou par PACS, les ascendants, les enfants puis les autres proches. L’assuré peut, cependant, désigner lui-même les bénéficiaires de l’assurance. Pour cela, il lui suffit de communiquer le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance de chaque personne qu’il souhaite ajouter au contrat.

Combien coûte une assurance décès ?

Le prix d’une assurance décès varie selon de nombreux critères tels que l’âge de l’assuré, la valeur du capital désiré, les garanties souscrites, l’état de santé de l’assuré, et selon s’il est fumeur ou non. En moyenne, pour un capital de 10 000 €, les cotisations annuelles s’élèvent à 40 € pour les personnes âgées de 50 ans, à 100 € pour les personnes de 60 ans, et à 250 € pour les personnes de 70 ans.

Assurance décès : quelles sont les exclusions de garantie ?

Les contrats d’assurance décès refusent de couvrir des personnes pratiquant des activités sportives dangereuses, c’est-à-dire des activités pratiquées à un niveau professionnel ou à cadence soutenue et régulière. Les sports concernés sont, par exemple, la haute voltige, le saut à l'élastique, les courses de voitures et motos, la plongée, l’alpinisme, ou encore les différents sports de combat comme la boxe.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES