Résiliation : loi Chatel ,une nouvelle obligation pour l'assureur

Guide de l'assurance > La loi Chatel > Loi Chatel : une obligation d'information
La loi Chatel
|
Consultations : 1883
Commentaires : 0

La loi Chatel oblige l’assureur à mieux informer l’assuré.

Il est en effet tenu de rappeler dans l’avis d’échéance la date exacte de résiliation du contrat. Cela doit éviter que l’assuré n’oublie de procéder à la résiliation lorsque cela est possible.

Le dispositif de la loi Chatel vise donc à offrir une meilleure protection à tout personne qui décide de souscrire une assurance auto, une mutuelle santé ou encore une assurance habitation.

D’ailleurs, cette obligation figure dans l’article L113-15-1  du code des assurances qui dispose en son premier alinéa :

« Pour les contrats à tacite reconduction couvrant les personnes physiques en dehors de leurs activités professionnelles, la date limite d'exercice par l'assuré du droit à dénonciation du contrat doit être rappelée avec chaque avis d'échéance annuelle de prime ou de cotisation. »

A noter qu’il arrive que la possibilité de résilier soit rappelée dans une lettre qui ne porte pas la mention « Avis d’échéance ». Et, il se peut même que cette information figure en petits caractères dans l’un des courriers envoyés par l’assureur. Il faut donc faire preuve de vigilance.

Quand la résiliation des contrats d'assurance devient plus simple avec la loi Hamon

Assurland.com vous propose 2 services indispensables pour changer plus facilement d'assureur :

Téléchargez votre lettre de résiliation personnalisée La lettre de résiliation : Assurland.com rédige pour vous votre lettre de résiliation. Il ne vous reste qu'à imprimer et à envoyer pour résilier votre contrat actuel :
>> Téléchargez votre lettre de résiliation personnalisée !
Créez vos alertes ici L'alerte résiliation : vous souhaitez revoir les conditions de résiliation dès que votre contrat aura un an d'ancienneté ? Assurland.com vous prévient dès que vous pouvez résilier !
>> Créez vos alertes ici.
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction