• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Actualité Aviva

Découvrez la nouvelle étude Aviva sur les comportements routiers

Publié par le

Etude Aviva : les Français ont-ils un comportement routier dangereux ?

A l’heure des grands départs en vacances, le groupe Aviva a dévoilé une nouvelle étude sur les habitudes de conduite des automobilistes dans 13 pays différents en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Du côté des Français, on note une amélioration des comportements routiers même si certaines attitudes répréhensibles persistent. Etat des lieux.

Les technologies s’invitent derrière le volant

Lorsque l’on s’intéresse aux comportements routiers les plus dangereux, l’utilisation des technologies comme le fameux smartphone n’est jamais loin.

Réalisée par l’Institut Ipsos, cette nouvelle étude apparaît riche des enseignements suivants :

  • Près de la moitié des sondés (ndlr : 48 %) confie téléphoner en conduisant, ce qui représente dans le détail 76 % des conducteurs en Chine, 63 % aux Etats-Unis, 60 % en Inde, 39 % en France, 35 % en Espagne et enfin 20 % au Royaume-Uni ;
  • 1/3 des automobilistes sondés envoient des messages au volant, soit 50 % à Singapour et en Indonésie, 26 % en France, 18 % en Pologne ou encore 13 % au Royaume-Uni ; 
  • 17 % des automobilistes avouent consulter les réseaux sociaux au volant, ce qui concerne 8 % des conducteurs français et 41 % des conducteurs indiens ;
  • 62 % des automobilistes manipulent leur autoradio pendant la conduite, soit 57 % en France, 72 % aux Etats-Unis et 74 % en Chine ;
  • 37 % des automobilistes utilisent leur système GPS alors qu’ils conduisent leur voiture.

 

3 % des Français se maquillent au volant

Au-delà de l’utilisation répréhensible des technologies, Aviva a pu observer dans le cadre de sa nouvelle étude quelques autres comportements à risques :

  • 67 % des automobiles avouent dépasser au moins de façon occasionnelle les limitations de vitesse, dont 74 % de Français, 76 % de Polonais et 79 % de Canadiens ;
  • 67 % des automobilistes confient manger en conduisant, ce qui représente plus précisément 74 % de Canadiens, 74 % d’Américains et 47 % de Français alors qu’un tel comportement est passible d’une amende de 35 euros dans l’Hexagone (art. R-412-6 du Code de la route) ;
  • 21 % des automobilistes américains et 17 % des conducteurs français disent avoir déjà conduit leur véhicule après une consommation excessive d’alcool ;
  • 15 % des conducteurs américains confient consommer des drogues ou des médicaments déconseillés contre 3 % des automobiles français ;
  • 20 % des Français déclarent fumer au volant de leur automobile ;
  • 80 % des automobilistes pensent être bavards au volant dont 89 % de Français et 27 % d’Indiens ;
  • 3 % des automobilistes français se maquillent au volant contre 12 % des Américains.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES