• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Le contrat Euro-croissance : une véritable aubaine ?

Publié par le

Les opinions semblent mitigées au sujet du nouveau contrat d’assurance-vie baptisé « Euro-croissance ». Si certains assureurs l’ont accueilli de manière fort positive, d’autres n’hésitent pas à critiquer la complexité de sa mise en application. Tour d’horizon.

Trop complexe ?

Proposé dans le cadre de la loi de finance 2014, le contrat Euro-croissance divisent les assureurs qui d’un côté en attendent beaucoup et d’un autre n’y voient qu’un échec.

La réticence face à la commercialisation de ce nouveau contrat se fait sentir, notamment à cause de sa mise en application trop compliquée, comme l’explique Stéphane Dedayan, directeur général délégué de Generali France : « Il faut fignoler rapidement un certain nombre de détails techniques si l’on veut sortir le produit avant fin 2014 ».

En effet, l’application du contrat Euro-croissancemême technicité et complexité. D’où, cette mise en garde de Bernard Spitz, président de la FFSA : « Le diable est dans les détails ».

Enfin, là où certains assureurs voient une opportunité, d’autres voient plutôt une obligation, un contrat commercialisé juste « par principe ».

Un échec ?

Les assureurs qui buttent sur la complexité de la mise en place de l’Euro-croissance ne sont pas plus durs que ceux qui voient en lui un échec probable.

En effet, l’Euro-croissance s’accompagnerait d’un coût de gestion financière trop élevé et serait également difficile à appréhender pour les clients.

En outre, certains acteurs y voient une réminiscence des contrats « Euros diversifiés », tant dans les principes que dans l’échec qu’il pourrait connaître. Les assureurs pensent également que les assurés n’accueilleront pas le contrat Euro croissance à bras ouverts. Certains veulent donc prendre le temps de bien peser le pour ou le contre avant de le commercialiser, d’autres veulent uniquement le proposer conformément aux principes, sans vraiment y attacher de l’importance vu ses chances de développement minimes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES