• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Présidentielle 2017 : la fiscalité de l'assurance vie en danger ?

Publié par le

Assurance vie : la taxe d'Emmanuel Macron fait débat

Produit d’épargne préféré des Français, l’assurance vie n’est pas complètement oubliée à l’occasion de l’élection présidentielle 2017. En effet, ce sujet a été évoqué à la suite des annonces du candidat Emmanuel Macron concernant sa taxe unique de 30 % sur les revenus du capital. Coup de projecteur.

Les craintes des assureurs et épargnants

C’est devenu une sorte d’habitude : à chaque échéance électorale nationale, les assureurs s’inquiètent du sort réservé aux contrats d’assurance vie. Ils redoutent en effet qu’une nouvelle mesure fiscale vienne perturber le fragile équilibre du produit d’épargne.

La nouvelle élection présidentielle qui aura lieu les dimanches 23 avril et 7 mai prochains n’échappe pas à cette traditionnelle préoccupation des professionnels de l’assurance vie en raison notamment des déclarations d’Emmanuel Macron, candidat du mouvement « En Marche ! ».

Un plafond de 150 000€ pour la « taxe Macron »

Les acteurs français de l’assurance vie se sont récemment inquiétés des annonces d’Emmanuel Macron, candidat de « En Marche ! », mouvement politique social-libéral lancé en avril 2016.

En effet, il a fait part de sa volonté d’instaurer une nouvelle taxe unique de 30 % sur les revenus du capital pour les nouveaux flux en assurance vie, alourdissant la fiscalité des revenus.

Sans surprise, une telle annonce n’a pas manqué de susciter l’opposition des assureurs et des épargnants. Malgré cette levée de boucliers, le candidat maintient le cap précisant que cette taxe ne s’appliquerait qu’au-delà de 150 000 euros pour les nouveaux versements et contrats.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES