Comparez gratuitement

Une proposition de loi pour contrer l'abandon d'animaux domestiques ?

24 juil. 2023 Jordan Hervieux 296 vues

Dans une déclaration publiée dans Le Journal du dimanche, deux cent quarante parlementaires font savoir leur intention de déposer une proposition de loi visant à mettre un terme aux abandons massifs d'animaux domestiques avant l'arrivée des grandes vacances.

Éviter l'abandon de 100 000 animaux de compagnie tous les ans 

"Comment pouvons-nous accepter qu'environ 100 000 chiens et chats soient abandonnés chaque année dans notre pays ? C'est un triste record en Europe !", s'insurgent 240 élus, dont le député LREM Loïc Dombreval et le sénateur LR Arnaud Bazin, dans une tribune. Ils annoncent leur intention de déposer une proposition de loi pour mettre un terme à de telles pratiques, qu'ils jugent "indignes d'une société civilisée et de notre pays", comme ils l'ont exprimé dans Le Journal du Dimanche.

Durant la seule période estivale, environ 60 000 animaux sont abandonnés, contre quoi des campagnes de sensibilisation sont menées par la SPA et la Fondation 30 millions d'amis. Malgré le renforcement des sanctions pénales pour l'abandon en 1999 - deux ans de prison et 30 000 euros d'amende -, cette mesure n'a pas eu l'effet escompté, relèvent-ils. Selon ces parlementaires, la principale mesure de prévention de l'abandon est l'identification obligatoire des chiens et des chats, mise en place respectivement en 1999 et en 2012. Toutefois, son efficacité reste relative en l'absence de sanctions et de contrôles adéquats.

bloc-cta-animaux
Votre assurance chiens et chats à partir de 9€ par mois

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Plusieurs solutions à l'étude

Dans leurs réflexions, ces élus, principalement issus des partis LREM et LR, envisagent plusieurs pistes de travail pour résoudre le problème des abandons massifs d'animaux domestiques. Ils suggèrent d'instaurer la stérilisation obligatoire des chats, afin de prévenir les abandons de portées et la prolifération de chats errants dans nos villes et communes. Une autre mesure envisagée est de moraliser le commerce des animaux, car la présence d'animaux en vente dans des rayons et les offres de facilité de paiement les assimilent à des biens de consommation, encourageant ainsi des achats impulsifs qui mènent à l'abandon.

Ces parlementaires soulignent également les nombreux bienfaits avérés sur la santé liés à la possession d'animaux de compagnie. Ils estiment qu'il est essentiel de permettre aux établissements d'accueil des personnes âgées ou dépendantes d'accepter les résidents accompagnés de leurs animaux. Par ailleurs, ils considèrent que les programmes scolaires en classes primaires doivent sensibiliser les enfants à leur responsabilité envers les animaux.

Quel est le cout moyen d'un animal de compagnie ? 

Selon un sondage réalisé par Ipsos pour l'assureur français de la santé animale SantéVet, il ressort que près des trois quarts des chiens sont acquis par achat, tandis que les chats sont le plus souvent donnés ou trouvés. Plus précisément, on apprend que 69 % des propriétaires de chiens ont choisi d'acheter leur animal, comparativement à seulement 17 % des propriétaires de chats, qui ont plus fréquemment trouvé leur félin (27 %) ou l'ont obtenu gratuitement (55 %).

En outre, les résultats indiquent que le coût moyen de l'achat d'un chien s'élève à 664 euros, soit environ deux fois plus que celui d'un chat, qui revient en moyenne à 304 euros.