Assurance - divers

Assurance : les GAFA et autres géants de la tech séduisent les assurés

Publié par le , Mis à jour le 25/05/2018 à 17:10

Google et les autres géants du Web s’intéressent au marché de l'assurance

Ce n’est pas nouveau, les GAFA et autres géants de la tech s’intéressent de très près au marché de l’assurance. Un intérêt qui serait partagé. Selon une récente étude de Capgemini, 29,5 % des consommateurs se disent prêts à acheter des produits d'assurance auprès de ces entreprises.

Près d’un client sur trois enclin à souscrire une assurance auprès des GAFA

L’assurance est un secteur qui attire les géants du web. Les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) et autres entreprises de la tech comme Alibaba s’intéressent depuis longtemps à ce marché. Les exemples sont multiples. Google avait ainsi lancé il y a quelques années son propre comparateur d’assurances. On peut également évoquer Amazon qui s’est associé à JP Morgan et Warren Buffet pour développer une couverture santé pour ses salariés.

Mais si ces entreprises portent un intérêt au secteur de l’assurance, qu’en pensent les assurés ? D'après la nouvelle édition du « World Insurance Report » réalisée par Capgemini, en collaboration avec l'Efma, les clients sont de plus en plus nombreux à se déclarer séduit par cette perspective. Dans 20 pays, et sur plus de 10 000 personnes sondées, 29,5 % des clients indiquent être prêts à prendre une assurance auprès des géants de la tech. En 2015, ils n’étaient que 17,5 %.

Les Sud-Américains seraient les plus intéressés

Cet intérêt pour les potentielles offres proposées par des « Big Techs » est particulièrement prononcé en Amérique latine et dans la zone Asie-Pacifique hors Japon. Ils sont en effet respectivement près de 50 % et 40,1 % à être ouverts à cette perspective. En Europe (20,9 %) et en Amérique du Nord (32,6 %), la proportion de clients à répondre favorablement est moins importante mais est en nette augmentation.

Si la proportion de clients augmente partout dans le monde, la génération Y est la plus encline à franchir le pas, rapporte Les Echos. Une génération tournée vers le numérique mais qui n’a surtout pas une très bonne expérience de l’assurance. Ils sont en effet 32,8 % à indiquer avoir une expérience positive avec leurs assureurs. Souscrire une assurance auprès d’une de ces entreprises permettrait également selon eux de disposer d’offres personnalisées. Et pour y parvenir, le quotidien précise que cette génération est prête à partager ses données personnelles.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES