• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Brexit : l'assurance durement touchée

Publié par le , Mis à jour le 24/06/2016 à 14:11

Le Royaume-Uni vote le Brexit

Le peuple britannique s’est exprimé dans les bureaux de vote hier, 23 juin 2016  pour le maintien ou le retrait du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne. Et la sentence est sévère : 51,9% des Britanniques ont souhaité que leur pays sorte de l’UE. Un choix non sans conséquence, notamment sur la bourse qui s’est effondrée ce matin à l’ouverture. Les compagnies d’assurance sont d’ailleurs durement touchées.

Le secteur de l’assurance : anti-brexit

Les marchés financiers subissent depuis ce matin ce bouleversement historique dans l’histoire européenne. Les conséquences ont été immédiates :

  • Bourse de Paris (CAC 40) : - 10,8 % (plus bas niveau depuis février 2016)
  • Bourse de Londres (FTSE 100) : + 6,41 %
  • Indice Nikkei japonais : - 7,92 %
  • Bourse de Francfort (Dax) : - 8 %

Concernant le marché des changes, la livre sterling baisse à 1,3466 dollar tout comme l’euro qui chute à 1,10 dollar.

Côté assureurs, les conséquences sont brutales :

Axa : - 17,50 % à 17,745 euros

Allianz : - 11,59 % à 125,10 euros

Generali : -14,94 % à 11,16 euros

Prudential : -14,39 %

Admiral : - 4,38 %

Aviva : -18,45 %

Scor : -12 % à 25,25 euros

Munich Re : -8,71 %

Pour les assureurs, il s’agit d’un véritable bouleversement du marché qui aura non seulement des conséquences sur le Royaume-Uni et en Europe mais également à l’échelle mondiale. « C’est un déficit du politique et du leadership européen », a expliqué Denis Kessler, PDG de Scor lors d’une interview de BFM Business.

La fédération européenne de l’assurance, Insurance Europe espère de son côté que les conséquences  de cette décisions seront limitées notamment pour les consommateurs et les entreprises.

De son côté, l'Association française de l'assurance (AFA) rappelle son attachement à la construction de l’Europe. La fédération promet dans un communiqué de veiller « en particulier à la préservation du marché européen de l'assurance afin d'en assurer la stabilité et la compétitivité »

Pour les assureurs, nous (l’Europe et la France) entrons dans une phase d’incertitude

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES