Le secteur de l'assurance à son niveau d'avant crise ?

Publié par Quentin Bas Lorant le 06/04/2022 à 11:47 , Mis à jour le 06/04/2022 à 12:09

Le secteur de l’assurance a-t-il retrouvé ses indicateurs d’avant crise ? C’est ce qu’a avancé la semaine dernière Florence Lustman, présidente de France Assureurs, qui présentait les résultats annuels du secteur en 2021. Malgré ces signaux encourageants, la plupart des produits sont pris dans des tendances pesantes à l'avenir. 

En 2021, un contexte pas si favorable

Certes, en 2020, les assureurs de personnes avaient pu, à l’occasion des confinements, économiser massivement sur leurs indemnisations (moins d’accidents de voiture, de sinistre habitation, etc.). Mais, dans le même temps, ces mêmes compagnies d’assurances devaient aussi indemniser des professionnels en grandes difficultés.

De plus, tout au long de l’année dernière, le recul de la pandémie s’est aussi accompagné d’un retour des sinistres : le recul du nombre de décès sur les routes n’a été que de 9% l’année dernière par rapport à 2019, contre -21% en 2020. Surtout, les Français qui avaient délaissé les services de santé ont lourdement rattrapé leurs rendez-vous, ce qui a grevé les comptes des mutuelles.

Pour les assureurs, retrouver des résultats d’avant pandémie n’était donc pas acquis en 2021. Pourtant, comme le rappelle France Assureurs, le contexte économique y était favorable : après une récession de 8% en 2020, le PIB hexagonal a rebondi à +7% sur l’année écoulée. Mais de nouveaux grands aléas, portés principalement par le conflit en Ukraine, jettent à nouveau à l’incertitude.

En assurance auto et habitation, des tendances pèsent sur les comptes

Entre ces deux crises majeures, France Assureurs dresse malgré tout un bilan positif des résultats des principales branches du secteur. 

En assurance de dommages et de responsabilité (assurance auto et habitation), le marché affiche une croissance de 3,8% et atteint, en cumulé, 62,4 milliards d’euros de cotisations. En réalité, comme le note la fédération, c’est moins la conjoncture que des facteurs structurels qui pèsent sur les comptes des assureurs auto. 

En dix ans, le coût moyen des sinistres corporels a augmenté de près de 6%, et de 3,5% pour les sinistres matériels. L’inflation annuelle du coût des pièces détachées (+4,6% en 2021) a aussi un impact sur le montant de la facture chez le garagiste, et donc sur le montant des remboursements versés. 

En assurance habitation (MRH), c’est également un danger à moyen terme qui risque de coûter de plus en plus aux assureurs : la recrudescence des catastrophes naturelles. Les grands acteurs du secteur parient tous sur une hausse de la sinistralité à l’horizon 2050, mais elle se ressent déjà. Selon Swiss Re, l’année 2021 a été la plus couteuse en Europe au niveau des dommages causés par les « cat nat ». 

Dix ans de hausses en assurance de personnes

Prises dans ces facteurs de coûts élevés, les assurances auto ont augmenté de 16% depuis 2010, tandis que les prix des assurances habitation ont grimpé de 33% sur la même période. Toutefois, en dix ans, c’est l’assurance santé qui connait l’inflation la plus rude : +39%.

Cependant, en 2021, la branche santé et prévoyance a retrouvé une croissance proche de celles qu’elle a connu ces dix dernières années, avec +4,3% de croissance et 26,5 milliards d’euros de cotisations. Le problème, comme mentionné plus haut, c’est que les prestations continuent d’augmenter plus vite (+5,8%) que les cotisations. 

En cause, donc, le rattrapage des soins, le vieillissement de la population, mais aussi le financement de réformes comme le 100% Santé, qui est entré pleinement en vigueur en début d’année dernière et a renforcé la consommation de soins (surtout auditifs).

Pour autant, d’après France Assureurs, la solidité du secteur demeure réelle, avec un ratio de solvabilité (qui exprime la capacité à rembourser ses dettes) de 269% (hors assurances vie) en 2021 (proche du niveau de 2019).

Forte de ces indicateurs encourageants, qu’elle a présenté, Florence Lustman pourra sans doute également les mettre en avant en juin, à l’occasion de sa potentielle réélection, à laquelle elle est depuis peu candidate.  

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES