Assurance - divers

Quel bilan pour l'assurance en ligne en France ?

Publié par le

41 % des clients envisagent de souscrire leur prochain contrat en ligne

La digitalisation de l’assurance est incontestable et elle devrait encore s’accentuer dans les années à venir. Les acteurs du marché multiplient les stratégies pour séduire les internautes. Mais comment cette stratégie se traduit-elle ? C’est la question que s’est posée BanquesEnLigne.org. A travers une infographie, le comparateur de banques en ligne fait le point sur l’assurance en ligne.

La digitalisation, le futur de l’assurance ?

Assureurs 100 % digitaux, comparateurs en ligne, etc. La digitalisation est perçue comme le futur de l’assurance et les assureurs, assurtech et comparateurs développent différentes stratégies pour séduire les Français. Si les assurteh proposent bien évidemment leurs produits en ligne, de nombreux assureurs traditionnels font de même. Un phénomène incontournable sur lequel s’est penché BanquesEnLigne.org, le comparateur de banques en ligne. Quel est le bilan de l’assurance en ligne ? Voici la question que s’est posée BanquesEnLigne.org et à laquelle il répond à travers une infographie.

L’auto, le produit d’assurance le plus souscrit en ligne

Premier constat de cette enquête, 20 % des internautes ont déjà souscrit une assurance sur internet. Et s’ils ne l’ont pas encore fait, ils y songent. Parmi les clients souhaitant changer d’assureur, 41 % envisagent de souscrire leur prochain contrat en ligne. Tous les produits ne connaissent néanmoins pas le même succès. Les contrats d’assurance auto (52 %) sont ainsi les plus souscris. Viennent ensuite ceux d’assurance habitation (44 %) et santé (24 %). Pour ce qui est des profils, c’est-à-dire des personnes ayant souscrit en ligne, l’enquête indique que 69 % sont des hommes et 31 % des femmes. Des différences sont également notables lorsque l’on s’attarde sur l’âge des souscripteurs. 59, 7 % ont ainsi entre 25 et 49 ans, 26,8 % ont moins de 25 ans et 13,6 % ont plus de 50 ans.

Les internautes apprécient les chatbots mais préfèrent les conseillers

Si 20 % des internautes ont déjà souscrit un contrat d’assurance en ligne, tous n’ont pas effectué 100 % des démarches sur internet. Trouver un contrat, payer, envoyer les justificatifs, etc. : plusieurs échanges entre l’assurance et le futur assuré sont nécessaires. Mais où est en est la dématérialisation des échanges entre les deux partis ? Selon l’enquête de BanquesEnLigne.org, 90 % des internautes ayant souscrit un contrat en ligne ont payé directement sur internet. Le nombre réduit par la suite au fur et à mesure des démarches :

  • 75 % ont envoyé les justificatifs en ligne ;
  • 60 % ont apposé une signature électronique.

Cette dématérialisation des échanges devrait néanmoins s’accentuer. Pour ce qui est de la signature électronique, 60 % projettent de le faire d’ici 12 mois. Et en amont, les internautes aiment se faire conseiller par des chatbots. Si l’appel à un conseiller est encore la pratique courante, 49 % trouvent les chatbots intéressants.

L’assurance en ligne : un gain de temps et d’argent

Avant de souscrire, utiliser un comparateur en ligne permet d’obtenir les meilleurs offres en fonction de son profil. Un moyen de faire des économies qui n’est pas passé inaperçu. Selon l’enquête de BanquesEnLigne.org, 90 % des Français connaissent l’existence des comparateurs d’assurance. Parmi eux, 49 % en ont déjà utilisé un. Soit près d’un Français sur deux. 

A la lecture de ces résultats, il n’est pas faux de dire que l’assurance en ligne rentre peu à peu dans les habitudes des Français. Pour ces derniers, cette digitalisation a plusieurs attraits. La principale raison invoquée par les sondés est d’ordre économique. Pour 90 % des clients qui ont déjà souscrit une assurance en ligne, cela a été un moyen de faire des économies. Ils expliquent également qu’il s’agit d’un gain de temps et que cette digitalisation permet d’avoir une vue d’ensemble du marché plus précise.

 

infographie-banquesenligne

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES