• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance Chien et Chat

Santé animale : savoir détecter la gastro-entérite

Publié par le , Mis à jour le 21/01/2015 à 13:22

Les chiens et les chats ne sont pas épargnés par les maladies d’origine bactérienne. Ainsi, la gastro-entérite est une infection inflammatoire dont ils peuvent également souffrir. La diarrhée et les vomissements peuvent être des signes visibles du mal-être de l’animal. Voici nos conseils pour apprendre à détecter un cas de gastro-entérite.

L’hiver : une période propice à la transmission des bactéries

Tous les hivers, c’est la même chose, la gastro-entérite profite du froid et de la faiblesse des organismes pour refaire son apparition. L’homme, mais aussi l’animal peuvent être touché par cette  inflammation de l’estomac et (ou) de l’intestin. Et cette année, le seuil épidémique de la gastro-entérite a été franchi dès le 5 janvier selon L’Institut national de veille sanitaire (INVS).

Chez les chiens et les chats, les symptômes sont comparables à ceux ressentis par les humains, à savoir  les vomissements et la diarrhée. Mais attention, il peut arriver que les animaux ayant ce type de comportement ne soit pas forcement victimes de la gastro-entérite. Parfois, les chiens et les chats régurgitent, cela ne signifie pas qu’ils sont malades. Le chat peut avoir besoin de se débarrer des boules de poil coincées dans sa gorge par exemple. Si la régurgitation intervient de façon ponctuelle, vous pouvez être tranquille, tout ceci est normal.

En revanche, la situation devient plus urgente si ces troubles persistent. La perte d’appétit, la fièvre et la présence de sang dans les selles sont tant de nouveaux symptômes susceptibles de  vous alerter. L’animal doit alors être pris en charge par un vétérinaire le plus vite possible.

Un traitement rapide et efficace pour les animaux

La gastro-entérite «simple» diagnostiquée chez l’animal peut se déclencher suite à l’indigestion d’un aliment avarié. Pour affiner son diagnostic, le vétérinaire peut envisager d’effectuer des examens complémentaires pris en charge par l’assurance santé animale. L’animal sera alors placé en observation et sous perfusion, afin de limiter la déshydratation. Un traitement bien adapté à la corpulence du chien ou du chat ou encore une petite période de jeûne devraient permettre une guérison en quelques jours seulement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES