• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance décès

Nouveau baromètre sur la perte d'autonomie

Publié par le

Menée en collaboration avec TNS-Sofres et l'Ecole d'Economie de Paris Préférences et patrimoine face au temps et au risque dépendance, l’enquête nationale PATED 2 vient d’être publiée par la Fondation Médéric Alzheimer. Cette enquête lance un baromètre « Risque de perte d'autonomie et comportements des Français » afin de suivre l’évolution des attentes, préférences et comportements des Français face à la dépendance.

Dépendance : les Français en tiennent peu compte

La dépendance reste peu prise en compte par les Français :

  • 63 % ne seraient pas du tout préoccupés par ce qu'ils deviendront après 80 ans
  • 42 % ne souhaitent pas entendre parler du risque d'être dépendant
  • 27 % pensent qu'ils ne seront jamais dépendants

En revanche, les Français qui ont une personne de leur entourage touchée par la perte d’autonomie sont tout de même plus sensibles à ce sujet, et envisagent davantage d’être aussi un jour dépendante.

Comment les Français vont faire face financièrement à leur dépendance ?

  • 73 % des individus comptent sur leurs revenus
  • 66 % sur leur épargne
  • 32 % sur les aides publiques
  • 13 % seulement disent avoir souscrit une assurance dépendance individuelle

Pourquoi si peu de Français souscrit une assurance dépendance ?

  • Le coût est un frein : 77 % des personnes non couvertes estiment que l’assurance décès est trop coûteuse
  • Le décalage temporel : 76 % des non assurés ne se voient pas payer durant 20 ou 30 ans tous les mois une assurance dépendance

La famille, principale source d’aide contre la dépendance

  • 47 % des personnes interrogées déclarent que la famille leur apportera de l’aide en cas de dépendance
  • mais seulement 4 % souhaitent être aidés par leurs enfants
  • Un tiers des répondants préfèrerait avoir l’aide de leur conjoint
  • Un quart préfèrerait l’aide d’un professionnel

Assurance dépendance : comment être mieux pris en charge ?

  • 65 % considèrent que la prise en charge de la dépendance devrait être financée par l'Etat
  • 49 % le pense quitte à augmenter les cotisations sociales ou les impôts
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES