Assurance Chien et Chat

Les chiens renifleurs, garants de notre santé

Publié par le , Mis à jour le 21/09/2021 à 11:32

Tous les propriétaires de chiens le savent, une fois adopté, l’animal fait partie intégrante de la famille. Par contre, ce qu’on sait moins c’est que le chien, en plus d’être un fidèle compagnon, est un allié notable contre la maladie. Et notamment grâce à sa truffe très perfectionnée.

Un odorat hors du commun

Alors que les humains se servent de leurs yeux au quotidien, un chien se repose essentiellement sur son odorat ultra développé. À titre d’exemple, un teckel possède 120 millions de récepteurs olfactifs, un berger allemand 220 millions et un homme seulement 5 millions. Nos compagnons sont donc les meilleurs alliés pour nous aider à repérer drogues ou explosifs, et même à retrouver la trace de personnes disparues. Ils sont aussi très utiles pour détecter des maladies grâce à leur flair, comme le coronavirus récemment, mais surtout d'autres maladies bien connues. 

Cancer du sein : le chien repère les tumeurs 

Des études ont prouvé que les tumeurs avaient des odeurs détectables par les chiens. Il y a quelques années, le projet KDOG de l’Institut Curie a permis de démontrer que les chiens pouvaient détecter un cancer du sein à un stade très précoce. Lors d’un programme lancé avec 120 femmes, il y a eu 90,3 % de réussite dans la détection des échantillons cancer par les chiens renifleurs. Ce succès sera confirmé par d’autres études en cours, commencées en 2020. Le but ? Utiliser l’odorat des chiens pour faire des pré tests de cancer.

Narcolepsie : le chien empêche la crise

La narcolepsie est une pathologie qui se caractérise par des envies irrépressibles de dormir pendant la journée, même dans les endroits peu appropriés. C’est une maladie handicapante car les personnes atteintes peuvent rester ensommeillées dans leur lit pendant des jours. Avoir un chien entraîné peut dans ce cas-là être très précieux : quand le réveil sonne, il a pour mission de réveiller son maître en s’allongeant sur lui jusqu’à ce qu’il se lève. Mais plus incroyable, le chien est capable de flairer une chute brutale de l'hypocrétine, neurotransmetteur qui stimule l'état de veille. Face à cette situation, il va "secouer" son maître, en lui donnant des coups de museau, pour l'empêcher de plonger dans un sommeil profond.

Diabète : le chien, ange gardien des enfants

L’odorat aiguisé des chiens leur permet également de détecter les hypo et hyperglycémies chez un humain. Certains d’entre eux sont entraînés à accompagner les personnes dans le besoin, notamment les jeunes enfants. Formé pendant 8 à 10 mois par des associations spécialisées, l’animal peut aider la famille à surveiller l’enfant la nuit en cas de diabète de type 1. S’il y a une variation de glycémie, il alerte les parents en aboyant ou en donnant des coups de museau. Ainsi, le fidèle compagnon à quatre pattes devient un véritable ange gardien pour les familles.

Épilepsie : le chien anticipe les crises

De la même façon, l’épilepsie est une maladie contraignante ; une crise peut survenir à tout moment et être dangereuse en fonction d’où l’individu se trouve. 600 000 personnes en souffrent en France. Leur planche de salut pourrait être l’adoption d’un chien ; formé pendant 22 mois, il est capable de détecter l’arrivée d’une crise 7 minutes avant grâce à la “signature olfactive” de l’épilepsie. Cela permet au malade d’anticiper la situation et de pouvoir se mettre en sécurité avant les convulsions ou de prendre un médicament. Le chien a également un rôle rassurant en restant auprès de son maître pendant la crise. Il peut même servir de relais en prévenant des proches à l’aide d’un bouton d’appel.

 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance chien-chat

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}