Assurance Chien et Chat

Un décret autorise t-il à vendre son animal à un laboratoire ?

Publié par le , Mis à jour le 29/06/2020 à 15:30

Le décret du 17 mars 2020 n'ouvre pas la porte à la vente des animaux de compagnie à des laboratoires

Un décret passé le 17 mars dernier a provoqué des remous au sein des associations pour le bien-être animal. D’après 30 Millions d’amis, ce décret ouvrirait la porte à la vente des animaux de compagnie à des laboratoires. Une information démentie par le gouvernement.

Non, le gouvernement n’a pas autorisé la vente des animaux à des laboratoires

« Un bond en arrière de plus de 30 ans ». La Fondation 30 Millions d’Amis monte au créneau et dénonce  « un décret élargissant la provenance des animaux de laboratoire ». Dans un communiqué, elle explique que : « Jusqu’à présent, les animaux utilisés dans des procédures expérimentales devaient avoir été élevés à cette fin et provenir d’éleveurs ou de fournisseurs agrées. Des dérogations n’étant possibles que lorsque la production des éleveurs agrées est insuffisante ou ne convient pas aux besoins spécifiques du projet ». Selon l’association, ce décret pris le 17 mars modifie ce processus. En clair, n’importe qui pourra vendre un animal à un laboratoire.

Un décret qui a provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux. Mais l’interprétation de ce texte est loin de faire l’unanimité parmi les associations animales. Pour la Fondation Brigitte Bardot, le décret du 17 mars « n’a absolument pas été adopté en catimini mais travaillé pendant un an en retenant quelques dispositions demandées par les organisations de défenses des animaux ».

Sachez que le nouveau décret ne change rien à la provenance des animaux de laboratoire. Les animaux utilisés devront toujours provenir d’éleveurs et de fournisseurs agrées. Pas question qu’un particulier ou un chasseur soient autorisés à vendre un chien à un laboratoire.

Ce week-end, le ministère de l’Enseignement supérieur a tenu à rassurer : « Les animaux de compagnie ne sont en rien concernés et cela ne sera jamais le cas. Les fausses informations relayées récemment à ce sujet desservent la cause de la protection animale ».

Les associations sensibilisent sur les abandons cet été

Outre le sujet des animaux dans les laboratoires, les associations continuent de sensibiliser sur les abandons en période estivale. Il y a quelques jours, 30 Millions d’amis a dévoilé une nouvelle campagne choc. Une campagne qui rappelle que l’abandon d’un chien ou d’un chat peut le mener à la mort. Rappelons qu’un propriétaire ne disposera que de 8 jours pour récupérer un animal en fourrière. Passé ce délai, il risque une euthanasie.

Il faut dire que l’été est propice aux abandons. Chaque année, 60.000 animaux vont être laissés sur le bord de la route. La situation est tellement complexe que des refuges sont obligés de mettre en place des listes d’attente.

Pour en finir avec les abandons, Didier Guillaume, le ministre de l’agriculture a nommé le député Loïc Dombreval en tant que rapporteur d’une mission sur les abandons des animaux : « J’ai six mois pour travailler, mener nos auditions et notre réflexion. J’ai bien sûr des idées sur la question, m’intéressant à la condition animale depuis de nombreuses années, mais je ne peux préjuger des positionnements que nous adopterons au final, des mesures que nous retiendrons » expliquait-il à Assurland.com.

Impossible pour le moment de savoir si le rapport du député et ses préconisations déboucheront dans un futur proche vers une loi.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES