Comparez gratuitement les assurances prêt immobilier

Record de l'apport personnel pour l'achat immobilier

19 janv. 2023 Jordan Hervieux 152 vues

Selon le dernier rapport de l'observatoire CSA/Crédit logement, l'apport personnel moyen des emprunteurs français pour un achat immobilier a augmenté de 12,3% en un an, reflétant les difficultés pour les ménages à obtenir un crédit.

L'apport personnel en hausse de 43,5 % depuis 2019

Selon le dernier rapport trimestriel de l'observatoire CSA/Crédit logement publié le 17 janvier, le montant moyen de l'apport personnel pour l'achat d'un bien immobilier a atteint un nouveau record. Au 31 décembre 2022, il a augmenté de 12,3% par rapport à l'année précédente, après avoir déjà augmenté de 13,2% en 2021. Cette croissance de l'apport personnel moyen montre à nouveau les difficultés des ménages à obtenir un crédit immobilier, à cause notamment de l’augmentation des taux d'intérêt.

Le dernier rapport de l'observatoire CSA/Crédit logement a montré qu'au quatrième trimestre 2022, le montant moyen de l'apport personnel pour l'achat d'un bien immobilier était 43,5% plus élevé qu'à la même période en 2019, lorsque le marché du crédit était prospère. À cette époque, les taux d'intérêt étaient relativement bas et les exigences des banques concernant l'apport étaient minimales. Cependant, depuis, avec l'augmentation des taux d'intérêt et la restriction du taux d'usure, la situation a considérablement empiré pour les emprunteurs.

Cela est démontré par le fait que, entre 2019 et la fin de 2022, le montant supplémentaire de l'apport moyen mesuré par CSA/Crédit logement correspond à sept mois de revenus pour un emprunteur avec un salaire inférieur à trois Smic et 1,5 mois de salaire pour les emprunteurs percevant un salaire de 5 Smic ou plus sur la même période.

Un apport moyen de 60 000 euros

Selon l’étude de l'observatoire, le montant moyen de l'apport personnel pour l'achat d'un bien immobilier a atteint un nouveau record, sans toutefois pouvoir donner une estimation précise. Le réseau de courtiers Cafpi a estimé en novembre 2022 que le montant était de 60.039 euros pour les primo-accédants, soit une hausse de 20% par rapport à l'année précédente. Cette tendance touche tous les types d'emprunteurs, y compris les secundo-accédants et les investisseurs. Elle est due principalement à une complication de l'accès au crédit pour les ménages ces derniers mois.

Avec la hausse rapide des taux d'intérêt depuis un an, les emprunteurs devaient souvent puiser dans leurs économies pour constituer un apport, augmentant ainsi leurs chances de voir leur demande de crédit acceptée.

Une autre explication possible de l'augmentation de l'apport personnel moyen pour l'achat d'un bien immobilier est l'augmentation de l'épargne des Français pendant la crise sanitaire. Selon la Banque de France, l'épargne financière des ménages a atteint 142 milliards d'euros entre mars 2020 et octobre 2021. Cette épargne contrainte a logiquement conduit à un montant d'apport plus élevé en 2022.

Un accès au crédit toujours plus compliqué

La situation pourrait également s'aggraver dans les prochains mois, les taux d'intérêt ont atteint des niveaux records en janvier et devraient continuer à augmenter. Le courtier VousFinancer prévoit même un taux moyen de 4% pour les prêts de 20 ans et plus à la fin de 2023, ce qui aurait pour conséquence de réduire encore plus la capacité d'emprunt des ménages et d'obliger les emprunteurs à constituer un apport plus important pour obtenir un crédit.

La seule bonne nouvelle dans ce contexte défavorable est que la Banque de France a adopté la mensualisation du taux d'usure dans le but de débloquer le marché du crédit. Cette évolution devrait permettre aux banques de mettre à jour leurs taux chaque mois et d'accepter plus de demandes de crédit.

bloc-cta-credit
Jusqu'à 10 000€ d'économies sur votre assurance emprunteur

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !