Assurance Chien et Chat

Un vétérinaire attaqué après des photos de chasse en Afrique

Publié par le

La secrétaire du vétérianire doit faire face à de nombreux appels injurieux

Un vétérinaire normand se retrouve en pleine tourmente après la diffusion de photos de ses parties de chasse en Afrique. L’homme pose notamment auprès d’un lion et d’un éléphant. Depuis sa clinique vétérinaire doit faire face à des appels injurieux.  

Un tableau de chasse bien garni

Un vétérinaire de l’Eure en Normandie se trouve en pleine tourmente. Le professionnel fait l’objet d’insultes depuis qu’un internaute a révélé des photos de lui entrain de poser fièrement devant des animaux sauvages morts lors d’un séjour en Afrique. D’après le Paris Normandie, l’identité du praticien ainsi que les coordonnées de sa clinique vétérinaire tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Depuis, les coups de téléphone injurieux se multiplient au grand dam de la secrétaire qui doit faire face à ce déferlement.

Il faut dire que les photos ne jouent pas en la faveur du vétérinaire : éléphant, lion, mufle ou encore gazelle… Le chasseur pose tout sourire près de ses proies. La situation est telle que l’Ordre des vétérinaires de Normandie s’est saisi de l’affaire : « S’il était dans la légalité –et ça paraît dingue, mais il y a des pays où l’on peut chasser l’éléphant !, nous ne pouvons rien dire. Après c’est sa réputation qui en prend un coup surtout » indique dans les colonnes du quotidien Benoît Grosfils, son président. Cependant, un tel buzz pourrait le conduire devant la Chambre de discipline.

« Il n’a qu’à devenir boucher »

Le conseil a réussi à prendre contact avec le vétérinaire et indique que ce dernier a confirmé la légalité de cette partie de chasse : « l’éléphant blessé était en procédure d’euthanasie (…) le lien aussi était autorisé à être chassé ».

Du côté de la clientèle du vétérinaire, c’est la stupéfaction. Si certains propriétaires hésitent désormais à confier leur animal d’autres sont plus catégoriques : « Ce sont des animaux sans défense. Pourquoi faire ce métier-là ? Il n’a qu’à devenir boucher ? » explique l’un d’eux à RMC.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES