Assurance prêt immobilier

Assurly se lance dans le marché de l'assurance emprunteur

Publié par le

Des prix 50% moins élevés que les bancassureurs. C’est l’objectif de la start-up Assurly qui souhaite bousculer les codes du marché de l’assurance emprunteur. Elle n’attend plus que son agrément délivré par l’ACPR.

Des prix 50% moins élevés que ceux des bancassureurs

La start-up Assurly se lance dans le marché de l’assurance emprunteur. D’après les informations de l’Argus de l’assurance, elle n’attend plus que l’agrément délivré par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). L’ambition affichée : proposer les tarifs les moins chers : « Assurly promet des prix 50% moins élevés que ceux des bancassureurs et de 20 à 30% en dessous des prix pratiqués par les assureurs alternatifs  sur une durée  de vie du prêt de 10 ans » précise le site Internet.

Par ailleurs, on apprend que l’assurance a crée un comité d’éthique et déontologique qui sera présidé par Martial Bourquin.

Aujourd’hui encore, l’assurance prêt immobilier est toujours dominé par les banques. Rappelons qu’un propriétaire qui souhaite contracter une assurance crédit à deux options : il peut souscrire une assurance de la banque prêteuse ou signer un contrat chez un autre assureur. C’est ce qu’on appelle une délégation d’assurance.

Un assuré n’est plus obligé de signer obligatoirement avec la banque lui prête de l’argent. Il a le choix grâce à loi Lagarde (2010), la loi Hamon (2014) et l’amendement de la loi Bourquin (2016). Malheureusement, nombreux sont ceux à continuer de s’assurer auprès d’un établissement bancaire.

Les retournements de situation de la résiliation à tout moment

Pour changer la donne, l’Assemblée nationale a voté le 2 octobre dernier contre l’avis du gouvernement une mesure qui prévoit de faciliter la résiliation à tout moment de l’assurance emprunteur. Une résiliation à tout moment qui pourrait permettre des économies allant jusqu’à 15 000 euros.

Mais le 21 octobre dernier, à la surprise générale, les parlementaires réunis en commission mixte paritaire (CMP) décident de retoquer la mesure.

Nouveau retournement de situation, le 3 décembre dernier, quand le Conseil constitutionnel décide de rejeter les articles concernant l'assurance emprunteur au sein de la loi ASAP. Au total, ce sont 26 articles, sur 149 qui sont censurés.

L’article 115 devait notamment apporter un complément d’information aux assuré. Les assurances devaient avertir chaque année les assurés sur le droit au changement de l’assurance emprunteur.

Il était également prévu que l’assuré puisse choisir la date qui lui convenait pour rompre le contrat d’assurance emprunteur. Des obligations qui ne verront pas le jour dans le cadre de la loi Asap.

Economiser de l’argent avec la comparaison d’assurance emprunteur

Vous l’aurez compris, le propriétaire d’un appartement ou d’une maison a le choix de souscrire auprès de son établissement bancaire ou auprès d’une autre assurance.

Dans ce cas, vous avez la possibilité de réaliser une comparaison d’assurance emprunteur. Assurland vous propose d’obtenir des devis gratuits qui correspondent à votre profil. Pour cela, il faudra indiquer quelques éléments comme la date de mise à disposition des fonds par la banque s’il s’agit d’un nouveau prêt et/ou le mois d’échéance de votre contrat actuel ainsi le montant exact de votre prêt immobilier.

A vous ensuite de prendre le temps d’étudier les différents devis afin de vous engager auprès d’une assurance emprunteur de votre choix.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES