Assurance moto

Loi Climat : des députés souhaitent plus d'engagements en faveur du vélo

Publié par le , Mis à jour le 24/03/2021 à 17:46

Les pouvoirs publics peuvent-ils faire encore plus pour le développement du vélo en France ? Des parlementaires le pensent et formulent des propositions en ce sens. 

Accompagner la « vélorution »

Depuis la fin d’année 2019, le vélo a pris une place prédominante dans les trajets quotidiens des Français, en particulier citadins. La grande grève des transports publics, puis la crise du coronavirus ont favorisé ce moyen de locomotion doux, qui permet d’éviter les heures de pointe.

La meilleure preuve de cet engouement pour le vélo se traduit malheureusement en ce moment par ce qui ressemble à une pénurie : les livraisons de pièces détachées ne suivent pas, et le prix des bicyclettes est déjà en train d'augmenter.

Dans le sillage de ce changement de mentalités, les pouvoirs publics ont accompagné le développement du vélo : création des « coronapistes », pour décharger les transports, plan « coup de pouce vélo » pour aider financièrement les cyclistes à remettre leur monture sur roues, ou encore l’obligation de les immatriculer pour réduire les vols. Mais peut-on aller plus loin ?

Pas de préservation du climat sans mobilités douces

C’est l’idée que défendent des députés venus de tous bords : La République en Marche (LREM), Europe-Écologie-Les Verts (EELV), Parti Socialiste (PS) ou encore du Mouvement Démocrate (Modem). Ces parlementaires « pro-vélo », comme ils se désignent, souhaitent que le vélo soit davantage au cœur du projet de loi climat et résilience, qui sera débattu à partir du 29 mars.

Ce texte, censé répondre aux attentes de la Convention citoyenne pour le climat, prévoit une série de dispositions allant de la rénovation énergétique des bâtiments à la lutte contre l’artificialisation des dols, ou encore au renforcement du droit de l’environnement. Mais quid du soutien aux mobilités douces ?

Pour les députés mentionnés, un projet de loi en faveur le climat ne saurait éluder un développement encore accru du vélo, y compris hors des villes. D’après une étude de l’Agence de la transition écologique (Ademe) et de la Direction générale des entreprises (DGE)* la trajectoire politique actuelle conduirait à utilisation du vélo pour seulement 4% des trajets, alors que le plan vélo de 2018 ambitionnait par exemple de passer à 9%.

Acheter un vélo à la place d'une voiture électrique ?

D’autres pistes peuvent aussi être explorées. Par exemple, rendre obligatoire en entreprise le forfait mobilités durables, qui octroie une aide financière aux salariés qui font le choix du vélo pour se rendre sur leur lieu de travail. Une disposition qui peine à se démocratiser comme l’a montré une affaire récente. Ce forfait pourrait de plus être cumulable avec le remboursement des frais de transports en commun.

Des aides qui sont proposées aux automobilistes souhaitant adopter une motorisation plus propre pourraient aussi être offertes aux cyclistes : les députés proposent de transformer la prime à la conversion en une prime à la mobilité durable, permettant ainsi l’achat de vélos électriques à la place d’une voiture. 

Enfin, pour sécuriser les trajets des futures cyclistes, les députés souhaitent la relance du dispositif « Savoir rouler à vélo », laissé à l’arrêt par la crise du Covid-19, et qui envisageait de faire passer aux enfants un « permis vélo » avant leur entrée au collège.

Bien sûr, ces propositions ne pourront être mises en œuvre sans une augmentation conséquente des investissements liés à la construction ou à la rénovation de pistes pour les cyclistes, « aussi bien en ville qu’en milieu rural et périurbain », rappellent les députés. 

Les débats autour du projet de loi Climat devrait nous en apprendre plus sur la détermination des pouvoirs publics à passer la vitesse supérieure en matière de mobilité durable. D'ici là, si vous devez payer dans les mois qui viennent un vélo au prix fort en raison de la pénurie des pièces, n'hésitez pas à demander leur provenance, et à assurer votre nouvelle monture pour vous prémunir des vols.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance moto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}