Comparez gratuitement

Cartage se lance et propose une offre de partage de voitures entre proches

24 juil. 2023 La Rédaction d'Assurland 369 vues

Assurance auto Comparez gratuitement

Simplifier le partage de voitures entre proches, tout en garantissant une couverture, c’est ce que propose Cartage. Cette toute nouvelle entreprise, dont le produit a été lancé ce 18 juillet, a pour ambition de réduire les répercussions environnementales du secteur des transports. Elle a également une mission solidaire : faciliter l’accès à la voiture pour tous. Nous sommes allés à la rencontre d’Oscar Bourgeois et Raphaël Toledano, fondateurs de Cartage, pour en savoir plus sur leur création. Voici leurs réponses.

Pouvez-vous tout d'abord nous raconter votre parcours ?

Oscar Bourgeois : On s’est rencontrés aux mines de Paris. Au sein de notre master option entrepreneuriat, nous avons eu un projet de création d’entreprise, et c’est là que nous avons eu les prémices d’idées de Cartage. Ce n’était évidemment pas comme aujourd’hui, mais nous avions en tête de créer une solution pour permettre de coposséder, d’acheter un véhicule à plusieurs. Au fur et à mesure, en simplifiant, nous en sommes venus à cette idée de partage de voiture.

On s’est associés très naturellement, Raphaël étant vraiment dans la technique et moi beaucoup plus transverse. Nous sommes diplômés depuis octobre 2022 et c’est à ce moment-là que nous avons rencontré notre associé Gwénaël Moy, qui est rentré dans le capital de l’entreprise dès sa création. Il avait auparavant monté la branche assurance de Blablacar et il nous aide dans tout ce qui est assurance et finance.

Nous nous sommes constitués dès la création comme une société à mission. On a inclus une raison d’être dans notre statut : l’aspect environnemental et la dimension sociale. D’une part, limiter, du moins optimiser, le parc en faisant en sorte de démocratiser l’emprunt et le partage face à l’achat et la location. D’autre part, permettre aux gens d’avoir accès à une mobilité plus solidaire, plus accessible et moins chère que la location.

Nous avons avancé, eu notre signature avec notre produit d'assurance, simplifié la solution, etc. Et donc là, c'est enfin lancé depuis le 18 juillet.

Cartage propose, pour cinq euros et en deux minutes en ligne, d'assurer à la journée une voiture pour pouvoir la conduire en toute sécurité.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Comment fonctionne votre offre ?

Raphaël Toledano : Nous avons une offre assez simple, un premier produit qui est vraiment compréhensible par tout le monde. L'idée, c'est de pouvoir s'assurer sur n'importe quelle voiture de particulier. Cela permet d'emprunter la voiture de n'importe qui. Pour cinq euros, et en deux minutes en ligne, on peut assurer à la journée une voiture juste en ayant sa plaque d'immatriculation. Ce qui nous permet ensuite de la conduire en toute sécurité.

Oscar Bourgeois et Raphaël Toledano, fondateurs de Cartage

Qu’est-ce qui vous a poussé à élaborer Cartage ?

Oscar Bourgeois : Dans ma famille, on n'a jamais eu de voiture pour des raisons écologiques. On n'en a pas le besoin, et ça a un sacré impact environnemental et économique. On s'est toujours un peu arrangés avec les voisins pour emprunter leur voiture, mais il y avait pas mal de freins, notamment cette question d'assurance qui revenait souvent. Avec la mise en place des zones à faible émission (ZFE), ce partage des voitures est amené à se démocratiser : les voitures deviennent de plus en plus chères avec le passage à l’électrique.

Les ZFE font débat. Il y a une certaine exclusion parce que certains ménages n'ont pas de solution pour remplacer leur voiture polluante. Ils vont soit être forcés à "enfreindre" la loi et recevoir des amendes coûteuses, soit ils ne vont juste pas acheter. Aujourd’hui, acheter un véhicule électrique représente plus de deux ans de revenus pour les 20 % des ménages les plus modestes. Donc il va falloir trouver une solution pour optimiser, partager, mutualiser tout cela. Nous avons une première solution mais elle n'est pas non plus gratuite. C'est cinq euros par jour. Si on arrive un usage qui est très récurrent, c’est un peu coûteux.

Mais c'est le premier produit. À terme, il faudra développer ce produit-là pour des usages plus récurrents et travailler avec des territoires, des communes qui vont subventionner cet usage-là.

Raphaël Toledano : Il y a un paradoxe qui est quand même assez incroyable : une voiture « dort » plus de 95 % de son temps de vie, et en face de ça, il y a plus d’un million de voitures neuves qui sont achetées par an. Les gens achètent des voitures pour peu les utiliser finalement. Il y a donc une vraie optimisation à faire, mais on pense l’avoir attaquée par le bon bout.

Pour revenir sur le planning juridique des ZFE, nous n’avons pas la main dessus, ce sont des éléments qui sont plus de l'ordre de l'État. Il y a de plus en plus de règlementations qui font qu'on ne peut plus acheter certains types de véhicules, ou qu'on prend de gros malus. Peu importe le planning des ZFE, des alternatives vont être nécessaires.

Est-ce que tous les risques sont couverts par Cartage ?

Raphaël Toledano : On essaie d'en couvrir un maximum, mais évidemment qu'ils ne sont pas tous couverts parce que cela pose plein de problèmes. On n'assure que des voitures de particuliers, pour venir compléter l’assurance du propriétaire. On prend l'assurance qui existe déjà sur la voiture et on la complète pour permettre qu'un emprunteur occasionnel utilise le véhicule en toute sécurité. Ce qui fait qu'on va venir rembourser pas mal de pertes financières. Notamment en cas d'accident, les franchises potentielles, avec bien sûr un montant maximum.

On vient aussi rembourser le malus que vient de subir le propriétaire de la voiture sur son prix d'assurance. S'il y a un accident responsable avec sa voiture, le prix de son assurance va augmenter dans les années à venir et on essaye de couvrir cela.

On va également rembourser les frais de garage : si le propriétaire va faire réparer sa voiture, on va pouvoir rembourser directement une bonne partie de cette facture-là. Mais ce n'est pas encore dans le produit pour l'instant. On attend d'avoir les premiers retours sur le produit, de montrer qu’il tourne bien pour ajouter ce genre de fonctionnalité.

On veut devenir leaders du partage de mobilité avec ses proches, de manière assurée.

Quelles sont vos ambitions futures ?

Oscar Bourgeois : Horizontalement, développer ce produit d'assurance et l'étoffer : par exemple faire un produit à l'heure, à la semaine ou au mois. On va aussi étendre ce produit d'assurance à plus de mobilités : moto, bateau... Devenir leaders du partage de mobilité avec ses proches, de manière assurée.

Verticalement, ajouter d'autres fonctionnalités. La dimension du partage des coûts : si on partage la voiture de quelqu'un, combien lui doit-on ? Ça va prendre la forme d'une appli mobile qu'on est en train de développer.

Il y a vraiment cette dimension de centraliser la communauté sur une appli mobile où on va rajouter des fonctionnalités. Et à la fois, on va élargir notre produit d'assurance pour lui faire couvrir un maximum de cas d'usage.

Et très important aussi, trouver de vrais partenaires clés. Via les territoires, les communes, les départements... qui vont pouvoir nous diffuser sur une échelle locale. Parce que le partage va s'effectuer beaucoup localement, via les voisins par exemple.

Le but est de démocratiser ce nouvel usage-là, partager les voitures avec son entourage. Cette nouvelle notion, qui est un peu longue, on appellera ça le cartage.

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance auto

voiture accident Maximiser le Bonus de Second Conducteur en 2024

Si vous venez d'obtenir votre permis de conduire ou que vous utilisez occasionnellement la voiture de votre conjoint, être désigné comme conducteur secondaire peut être avantageux. En effet, tant que vous ne causez pas d'accident, vous pouvez profiter du bonus du conducteur principal.

Lire la suite
Malus au poids : comment le calculer ? Tout sur le malus au poids pour votre voiture

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2022, le malus au poids est entré en vigueur. En d'autres termes, les véhicules dépassant un certain poids sont taxés à l'achat. L'ambition est claire avec ce malus automobile : dissuader les consommateurs d'acheter des véhicules plus lourds et plus polluants, en particulier les très populaires SUV.

Lire la suite
Assurance-second-conducteur Couverture Complète pour le Conducteur Secondaire en 2024

Le propriétaire d'un véhicule n'est pas le seul à pouvoir le conduire. Il peut ajouter au contrat d'assurance auto un second conducteur. Il peut également prendre le volant, à quelques conditions.

Lire la suite
A- Jeune Conducteur Guide complet sur l'utilisation de l'autocollant A

Après des mois d'apprentissage à l'auto-école, vous venez enfin de décrocher votre permis de conduire. Une fois la carte rose en poche, vous devrez accoler sur votre voiture l'autocollant « A ». On vous explique son utilité.

Lire la suite
bonus-malus-calcul Comment Améliorer Votre Bonus d'Assurance Auto

Le bonus malus est un système de notation qui permet aux assureurs d'évaluer votre conduite, et d'ajuster en fonction votre prime d'assurance auto. Découvrez comment le bonus malus est calculé et comment il fonctionne ?

Lire la suite
echappement voiture noire Comprendre et gérer le malus écologique en 2024

D'ici à 2030, de nombreux véhicules thermiques seront tout simplement exclus des centres-villes. Pour préparer cette transition, les pouvoirs publics mettent en place des incitations mais aussi des dispositifs punitifs. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

Lire la suite