Garage agréé : pourquoi choisir le garage de votre assureur ?

Vous possédez une voiture sans permis ? Cliquez ici

En choisissant un garage ou un concessionnaire agréé par votre assurance auto, vous bénéficiez de nombreux avantages. Tout d'abord, vous êtes certain que votre véhicule sera bien pris en charge et d'obtenir de meilleures prestations. De plus, vous pourrez obtenir des tarifs préférentiels sur les pièces et la main-d'œuvre mais serez-vous indemnisé si vous ne vous rendez pas dans un garage agréé ?

C'est quoi un garage agréé ?

Un garage agréé est un garage associé à une compagnie d'assurance automobile. En France, les garagistes agréés par les assureurs représentent actuellement 70 % de leur nombre total. Ces entreprises sont sélectionnées pour la qualité du service proposé et des prix en adéquation avec les tarifs moyens appliqués. En effet, ces établissements prennent l'engagement auprès des assureurs d'obéir à une grille tarifaire pour éviter les surprises sur la facture et rendent plus simple la prise en charge des voitures couvertes.

Si vous devez vous acquitter du paiement d'une franchise, le reste des frais de réparation suite à un sinistre n'auront pas besoin d'être avancé et seront directement pris en charge par votre assureur. Avec l'absence de transfert de factures, les démarches administratives seront également facilitées.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur
votre assurance auto

Quels sont les avantages d'un garage partenaire ?

Faire appel à un garage ou un concessionnaire agréé permet aux assurés victimes d'un sinistre automobile de bénéficier d'avantages prévus par votre contrat auto :

  • les réparateurs à proximité de vous peuvent intervenir chez vous ou sur votre lieu de travail ;
  • aucune démarche auprès du réparateur ;
  • profiter de tarifs en adéquation avec le marché ;
  • prise en charge rapide de votre véhicule, sans rendez-vous ;
  • une qualité de services respectant des cahiers des charges spécifiques.

Comment trouver la liste des garages et concessionnaires agréés proches de chez vous ?

Pour avoir connaissance de la liste des garages et concessionnaires agréés proches de chez vous par votre assureur, vous pouvez faire la demande auprès de lui. Les réparateurs agréés diffèrent en fonction de votre compagnie d'assurance. Il est également possible de la connaître en général sur le site de l'assurance de votre véhicule en indiquant votre code postal ou en vous géolocalisant.

Devez-vous demander un devis à votre réparateur ?

Il est essentiel de demander un devis à son garagiste agréé avant la réparation du véhicule et de connaître le montant des réparations et du coup de la main d'œuvre. Il devra vous informer du prix des pièces détachées, de la TVA, mais aussi de la durée d'intervention. De plus, il sera interdit à votre garagiste d'entreprendre des réparations sur votre véhicule sans votre accord en amont.

Garage agréé : une obligation pour être indemnisé ?

Pour faire réparer son véhicule ou effectuer un contrôle technique, il n'est pas obligatoire de se rendre chez un garagiste agréé. Depuis 2014, la loi Hamon (article L211-5-1) permet à l'assuré de choisir lui-même entre un garage agréé ou un garage non agréé de son choix, quelle que soit la situation.

En cas de sinistre, seul, vous savez quelle option choisir. Il vous est tout à fait possible de comparer les devis de plusieurs garages et évaluer lesquels auront les meilleurs délais pour effectuer les réparations. Si le choix se porte sur un garage non agréé, vous devrez avancer les frais liés.

Il reste néanmoins important de savoir que les conducteurs ayant souscrit à une garantie assistance sont souvent incités à se rendre chez un réparateur agréé.

Réparateur standard : êtes-vous indemnisé par votre assureur ?

Vous serez toujours indemnisé par votre assureur si vous faites appel à un garage non agréé, les démarches seront simplement différentes. Si vous préférez avoir recours à un garage non agréé, vous devrez prévenir votre assureur en amont. Cette décision peut être prise en cas de tarifs plus préférentiels que dans un garage agréé, ou, car vous ne souhaitez pas confier votre véhicule à un autre réparateur habituel.

Garagiste non agréé : quelles démarches auprès de votre assureur ?

Si vous souhaitez faire appel à un garage non agréé, il vous faudra informer votre compagnie d'assurance avant d'accepter le devis de votre réparateur. En faisant ce choix, un avancement des frais de réparation vous sera demandé, même si certains vous permettront d'obtenir un délai de paiement ou une cession de créances.

De plus, afin d'obtenir le remboursement des frais avancé, il sera nécessaire d'envoyer la facture à votre assureur en précisant le motif des réparations. Votre assurance vous remboursera la totalité des frais engagés, moins le montant de la franchise éventuelle, dans un délai plus ou moins long en fonction de la compagnie.

FAQ : garage agréé

  • Comment savoir si votre garage est agréé ?

    Pour savoir si un garage proche de chez vous est agréé, il vous suffit de consulter la liste des garages partenaires avec votre assurance voiture. Cette dernière vous sera communiquée si vous en faites la demande ou sur le site internet de votre assureur.

  • Payer la franchise a pour objectif de faire baisser le montant des cotisations d'assurance. Effectivement, plus le montant de la franchise est élevé, plus le montant des cotisations sera bas.

    Qui choisit le réparateur ?

    Depuis la loi Hamon du 17 mars 2014, l'assuré peut choisir librement le réparateur auto de son choix si le sinistre est couvert par son assurance. De plus, depuis l'arrêté relatif à cette même loi du 24 juin 2016, les assureurs auto ont pour obligation d'informer la victime d'un sinistre de son libre choix lors de la déclaration de l'accident.

    Comment être agréé par les assurances ?

    Si un garage ou un concessionnaire automobile souhaite obtenir un agrément, il doit adresser une demande par courrier à chaque compagnie d'assurance. Les assureurs enverront par la suite un dossier à remplir, et contenant également l'ensemble des exigences à satisfaire pour que le partenariat soit conclu.

    Est-ce qu'un bris de glace est considéré comme un sinistre ?

    Le bris de glace est bien considéré comme un sinistre. C'est un sinistre "non-responsable" tout comme les vols ou les incendies. Le bris de glace peut donc être pris en charge si vous avez souscrit à cette garantie dans votre contrat d'assurance. Il n'aura aucun impact sur votre bonus-malus

  • Depuis la loi Hamon du 17 mars 2014, l'assuré peut choisir librement le réparateur auto de son choix si le sinistre est couvert par son assurance. De plus, depuis l'arrêté relatif à cette même loi du 24 juin 2016, les assureurs auto ont pour obligation d'informer la victime d'un sinistre de son libre choix lors de la déclaration de l'accident.

  • Si un garage ou un concessionnaire automobile souhaite obtenir un agrément, il doit adresser une demande par courrier à chaque compagnie d'assurance. Les assureurs enverront par la suite un dossier à remplir, et contenant également l'ensemble des exigences à satisfaire pour que le partenariat soit conclu.

  • Le bris de glace est bien considéré comme un sinistre. C'est un sinistre "non-responsable" tout comme les vols ou les incendies. Le bris de glace peut donc être pris en charge si vous avez souscrit à cette garantie dans votre contrat d'assurance. Il n'aura aucun impact sur votre bonus-malus


Actualité de l'assurance auto

auto-assurance-argent

Le prix moyen de l'assurance auto augmente de 3 %, à 640 euros par an

Relativement stables depuis 2020, les tarifs d'assurance auto sont en hausse de 3 % sur l'année écoulée. Le prix moyen d'un contrat est désormais de 630 euros par an, soit 20 euros de plus qu'en 2021. Mais de fortes variations existent selon les âges, les régions, et la marque du véhicule assuré.

peages-autoroute

Les tarifs des péages vont augmenter de 4,75 % en 2023

La hausse sera moins élevée que prévu, mais elle s'annonce néanmoins salée. À partir du 1er février 2023, les sociétés d'autoroutes vont augmenter les tarifs de leurs péages de 4,75 % en moyenne. Les prix vont ainsi atteindre un niveau jamais vu depuis plus de dix ans.


Guides et infos sur l'assurance auto