Bonus malus - Calcul du coefficient de réduction-majoration

Vous possédez une voiture sans permis ? Cliquez ici

Le bonus malus est un système de notation qui permet aux assureurs d'évaluer votre conduite, et d'ajuster en fonction votre prime d'assurance auto. Il est donc impératif de bien comprendre le principe du Coefficient de Réduction Majoration (CRM) et la façon dont il est calculé par les compagnies d'assurance.

Qu'est-ce que le bonus malus en assurance auto ?

Le bonus malus, de son vrai nom « coefficient de réduction majoration » (CRM) est une sorte de note qui évalue votre conduite au volant. Si vous respectez le code de la route et que vous déclarez peu de sinistre, vous êtes récompensé par du bonus. À l'inverse, si vous êtes à l'origine de sinistres, vous serez pénalisé par du malus. 

Ce coefficient est crucial puisqu'il a une incidence sur votre le calcul de la prime de votre d'assurance auto : plus votre bonus sera haut, plus votre prime diminuera ; au contraire, si vous accumulez du malus, votre assureur vous pénalisera avec une surprime. 

Comment se fait le calcul du bonus malus ?

Le coefficient ou taux de bonus malus auto est recalculé tous les ans par l'assureur. Pour le connaître, il suffit de multiplier le montant de votre prime : 

  • par 1,25 pour chaque sinistre responsable déclaré,
  • par 1,125 pour chaque sinistre déclaré dont vous êtes partiellement responsable 
  • et par 0,95 si vous n'avez eu aucun sinistre au cours des 12 derniers mois précédant les deux mois avant la date d'échéance annuelle de votre contrat.

Par exemple, si vous n'avez eu aucun sinistre pendant trois ans et que votre assurance vous coûte 600 euros par an, vous paierez :

600 x 0,95 = 570 euros au bout d'un an ;

570 x 0,95 = 541,50 euros à la fin de la deuxième année ;

514, 50 x 0,95 = 514,43 euros (arrondi au centime près) à l'issue de la troisième année.

Comment connaître son coefficient de réduction majoration (CRM) ?

Votre niveau de bonus malus figure sur deux documents : 

Quel est le tableau du bonus malus ?

Années Calcul bonus malus auto Bonus
Année de souscription Coefficient de départ 1
1 an sans sinistre responsable 1 x 0,95 0,95
2 ans 0,95 x 0,95 0,9
3 ans 0,90 x 0,95 0,85
4 ans 0,85 x 0,95 0,8
5 ans 0,80 x 0,95 0,76
6 ans 0,76 x 0,95 0,72
7 ans 0,72 x 0,95 0,68
8 ans 0,68 x 0,95 0,64
9 ans 0,64 x 0,95 0,6
10 ans 0,60 x 0,95 0,57
11 ans 0,57 x 0,95 0,54
12 ans 0,53 x 0,95 0,51
13 ans 0,51 x 0,95 0,50 (bonus 50)

Quels véhicules ne sont pas concernés par le bonus malus ?

La grande majorité des voitures pour particuliers sont soumises au système du coefficient de réduction majoration. Les véhicules suivants font exception : 

  • Les deux ou trois-roues, jusqu’à 125 cm³ (ou 11 kW de puissance),
  • Les véhicules d’intérêt général (véhicule des pompiers, de la police, du SAMU, etc.),
  • Les véhicules de collection (dont la date de première mise en circulation est supérieure à 30 ans),
  • Les véhicules agricoles,
  • Le matériel forestier et ceux utilisés pour les travaux publics.

Comment fonctionne le bonus malus ?

bonus-malus-infographie

Quel malus en cas d'accident responsable ?

Tout dépend en réalité du niveau de responsabilité établi par les assureurs. 

  • Responsabilité totale d'un seul conducteur : son assureur appliquera une hausse sur sa prime d’assurance auto de 25%. 
  • Responsabilité partagée (ou torts partagés) : une hausse de 25% du malus est appliquée pour chaque accident responsable retenu contre les conducteurs. 
  • Responsabilité à 50% de deux conducteurs : la hausse de la prime d’assurance auto ne sera que de 12,5 % chacun.
  • Responsabilité partielle de plusieurs accidents de la route : malus de 12,5% pour chacun des sinistres
  • Non-responsable : aucun malus

Quels sinistres sont pris en compte ?

Les sinistres pris en compte dans le calcul du bonus-malus sont ceux dans lesquels la responsabilité totale ou partielle de l'assuré a été reconnue, et qui ont conduit à une indemnisation de la part de l'assureur.

Voici quelques exemples de sinistres qui peuvent faire évoluer négativement votre CRM : 

  • Les délits (délit de fuite, défaut d’assurance, conduite sans permis ou sous l’effet de l'alcool, etc.),
  • Les accidents responsables et semi-responsables,
  • L’accumulation des contraventions.

En revanche, les sinistres suivants ne donnent pas lieu à du malus, car l'assuré n'en est pas responsable :

  • Accidents de stationnement sans tiers identifié, 
  • Vol ou incendie du véhicule,
  • Bris de glace.v

Le bonus malus pour un jeune conducteur

Le système du bonus malus fonctionne de la même façon pour les conducteurs novices et confirmés. Lorsqu'un jeune conducteur souscrit sa première assurance auto, son bonus malus est égal à 1. 

  • À l'issue de chaque année sans sinistre responsable, ce taux neutre est multiplié par 0,95, ce qui offre une réduction de 5% sur le prix annuel de l'assurance. 
  • À l'inverse, en cas de sinistre dont il serait reconnu entièrement responsable, le bonus malus de 1 est multiplié par 1,25.

Toutefois, le taux de bonus malus ne doit pas être confondu avec la surprime, une majoration qui s'applique automatiquement à tous les jeunes conducteurs, et qui double leur prime d'assurance auto la première année. Ces deux systèmes se cumulent, pour cette raison, en cas de malus appliqué à la surprime, le niveau de la cotisation d'assurance peut s'envoler.

Que devient le bonus malus à la fin du contrat ?

La fin d'un contrat d'assurance ne signifie pas que le niveau de bonus malus disparait : l'assuré le conserve automatiquement dans les cas suivants :

Le bonus malus figure en effet sur un document nommé relevé d'information, qui fait partie des pièces systématiquement demandées par les assureurs lors d'un changement de contrat. Votre nouvel assureur est donc toujours informé de vos sinistres passés et de votre CRM.

FAQ Bonus malus

  • Combien de temps dure un malus ?

    Un malus automobile n'est pas éternel. Il disparaîtra au bout de deux ans sans sinistre déclaré. Le CRM reviendra alors à 1, c'est-à-dire à la prime auto initiale. Cette règle que l'on nomme également « descente rapide » s'applique quel que soit votre malus.

  • Le malus maximum correspond à une majoration de 250% de la prime d'assurance, ce qui équivaut à un coefficient réduction majoration de 3,50.

  • Le bonus maximum en assurance auto est de 50 % (bonus 50), ce qui équivaut à une période de 13 années consécutives sans accident responsable.

  • Un assuré gagne 5 % de bonus par année d'assurance sans sinistre responsable.

  • Après un an de permis sans sinistre responsable, le bonus est de 5%.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur
votre assurance auto

Actualité de l'assurance auto

voitures-de-collection-garage

Budget auto : Direct Assurance mise sur les pièces recyclées

La facture chez le garagiste grimpe d'année en année (+4,2% l'année dernière, +6,7% en 2020), et le coût des pièces détachées y contribue fortement. Pourtant, une législation de 2017 et une autre, plus récente, devrait favoriser l'utilisation de pièces de réemploi, moins chères, et plus écologiques.

autoroute-francaise-moto-auto

2021 : année la moins meurtrière sur les autoroutes

En 2020, à l'occasion des confinements, le nombre d'accidents sur les routes françaises a diminué de plus de 20%. Cette tendance semble s'être poursuivie en 2021, malgré le reflux de la pandémie, à en croire les chiffres publiés par l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) ce 27 juillet.


Guides et infos sur l'assurance auto