Assurance auto

Auto : Ford prévoit plusieurs milliards de pertes à cause du coronavirus

Publié par le , Mis à jour le 29/04/2020 à 17:03

Depuis le 17 mars, les usines Ford sont à l'arrêt aux Etats-Unis

Comme le reste du secteur automobile, Ford est très touché par la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus COVID-19. À l'heure actuelle, les pertes se comptent déjà en milliards de dollars pour le constructeur et les prévisions ne sont guère à l'optimisme. De surcroît, des doutes planent encore sur la reprise des activités aux États-Unis, pays désormais le plus touché par le COVID-19.

Des estimations à plusieurs milliards de dollars de pertes pour Ford en 2020

Les mesures de confinement adoptées par le gouvernement américain ont mis le pays à l'arrêt et notamment les usines de production automobile. À l'instar de tous les constructeurs auto présents sur le territoire américain, Ford a été contraint de fermer ses usines à partir du 17 mars dernier. Ainsi, la marque a annoncé le mardi 28 avril plusieurs milliards de dollars de pertes à cause de la pandémie. Plus précisément, Ford s'attend à constater une perte opérationnelle de 5 milliards de dollars pour le deuxième trimestre de l'année 2020. En cause : une baisse drastique des ventes auto sur les marchés du monde entier.

La perte d'exploitation relevée au premier trimestre est également très élevée : 632 millions de dollars, d'après un communiqué. Et pour ces trois premiers mois, les résultats définitifs à attendre « pourraient diverger des prévisions, du fait de risques, d'incertitudes et d'autres facteurs », explique le constructeur américain. Pour le moment, il estime à 2 milliards de dollars les pertes durant cette première période de l'année. Dans le détail, le chiffre d'affaires de Ford a diminué de 15 % pour s'élever à 34,3 milliards de dollars et les ventes de 12,5 %.

L'industrie auto s'est arrêtée aux États-Unis et un flou demeure autour de la reprise

Il faut également ajouter à ces pertes qu'un flou demeure toujours autour de la date de reprise pour les constructeurs auto aux États-Unis alors que le pays représente tout de même 63,5 % de ses ventes. D'ailleurs, là où Toyota a déjà repris ses activités en France, Ford compte reprendre la production industrielle en Europe le 4 mai prochain et a déjà remis en marche ses usines chinoises. Et pour stimuler ses ventes, la marque a privilégié les ventes sur Internet ainsi que la désinfection systématique de ses sites et l'usage de gel hydroalcoolique pour les travailleurs.

Ford est en pleine négociation le syndicat automobile américain UAW pour enclencher une reprise des activités. Mais celui-ci a indiqué qu'il était « trop tôt et trop risqué » pour reprendre au début du mois prochain. Les discussions sont en outre ouvertes avec General Motors et Fiat Chrysler US pour une possible remise en marche des sites industriels autour du 18 mai.

Ford possède tout de même assez de fonds pour passer l'année

Heureusement pour lui, le constructeur américain dispose de fonds importants pour passer cette crise. Rappelons-le, Ford est le quatrième groupe automobile en termes de R&D dans le monde. Ainsi, au 24 avril dernier, sa trésorerie affichait quelque 35 milliards de dollars dont la moitié est issue de lignes de crédit utilisées en urgence et d'une émission obligataire de 8 milliards. « La compagnie a des liquidités suffisantes pour opérer jusqu'à la fin de l'année, même sans vendre de voitures ou de nouvelles mesures de financement », a expliqué Tim Stone, directeur financier de Ford.

De surcroît, Ford a mis un terme à son projet de rachat d'actions et au versement de 600 millions de dollars de dividendes pour le premier trimestre de l'année 2020. Le constructeur attend également un geste solidaire de la part du gouvernement américain qui permettrait de stimuler les ventes de modèles neufs.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES