Assurance auto

Le Danemark propose à l'UE d'interdire de vente de véhicules thermiques en 2030

Publié par le
608 vues 4 réactions Note

Voiture thermique : les ventes interdites dès 2030 en Europe ?

Le Danemark a déposé une proposition auprès de l’Union européenne pour interdire la vente des véhicules essence et diesel dès 2030. Une proposition soutenue par 10 autres Etats membres.

L’Europe, premier continent climatiquement neutre à l’horizon 2050 ?

Les ventes d’automobiles thermiques interdites dès 2030 ? C’est en tout cas la proposition du Danemark aux autres Etats membres de l’Union Européenne. L’agence Reuters précise en effet que les Danois ont soumis cette proposition lors d’une réunion des ministres de l’Environnement européen à Luxembourg. Soutenu par 10 autres Etats membres, le Danemark souhaite faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre à l’horizon 2050.

A l’échelle nationale, Copenhague a acté en octobre 2018 l’interdiction des ventes de voitures essence ou diesel en 2030. Tout comme l’Islande (qui a fait la même annonce), le Danemark a cependant été rappelé à l’ordre par Elzbieta Bienkowska, alors commissaire européenne au Marché Intérieur et à l’Industrie. « L'interdiction complète de la commercialisation, de l'importation ou de l'enregistrement de véhicules à essence et diesel neufs dans un État membre n'est pas compatible avec le droit de l'Union », précisait alors la commissaire, rappelle L’Argus.

La fin de la vente de modèles thermiques d'ici à 2040 en France

Face à la position de Elzbieta Bienkowska et pour ne pas enfreindre les règles de l’UE, la seule solution reste donc de réformer le droit européen. « Nous devons reconnaître que nous sommes un peu pressés », a indiqué à Reuters Dan Jorgensen, le ministre danois du Climat et de l’Énergie.

S’il ne parvient pas à réformer le droit européen, le Danemark espère au moins pouvoir obtenir le droit de mettre en place cette interdiction. Une autorisation qui pourrait satisfaire plusieurs pays. La Norvège, leader mondial du marché de l’auto électrique, souhaite par exemple interdire les ventes de modèles thermiques dès 2025. En France, l’Assemblée nationale a quant à elle voté l'objectif de la fin de la vente de ces véhicules à carburants fossiles d'ici à 2040.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
4 RÉACTIONS
l idée parait bonne mais cela reste un pansement sur une jambe de bois... en effet c'est le même principe que pour les accidents de la route; " ce n'est pas les 200 cv sous le capot qui sont dangereux mais l'âne qui est au volant. Ceci pour dire que le vrai problème c'est le comportement et, malheureusement, ce qui nous dirigent et qui font les lois ceux sont les premiers mis en cause... quant à l'idée de se lancer dans les voitures électrique je vois déjà le gros problème de recyclage des batteries et celui de fournir du courant à tout le monde pour recharger sont véhicule; bref, ce n'est pas avec nos petites éoliennes et nos 4 panneaux solaires qu'on va pouvoir subvenir à la demande croissante... et, je ne parle pas des taxes que les états récupère sur les carburant et qu'il vont devoir se priverr.. Car il faut être lucide, avec un appétit de gaspillage de plus en plus croissant nos états ne sont pas prêt à sacrifier cette manne financière du jour au lendemain... d'autre part il faudra aussi faire des efforts sur les prix messieurs les constructeurs car vos véhicules propres sont encore bien trop cher pour que le simple quidam puisse en acheter une et, je ne parle pas non plus de l'empreinte carbone pour réaliser ces véhicules qui semble t il est nettement supérieur à celui du thermique... maintenant ce message s'adresse aux tocards de députés européens; peut être que la solution n 'est pas dans l'électrique mais dans l’hydrogène à moins qu'il y ait encore d'autres solutions...
On vit un monde de charlot !!!
c'est quand mème curieux que personne parle des pollutions maritimes et aériennes qui sont bien pires que nos pauvres petites voitures. mais là on touche à de véritables fortunes alors motus et bouche cousue. c'est lamentable.
Bravo Jordan pour le commentaire, Quelques précisions; L'état ne va pas perdre les taxes sur les carburants (TIPP)qui ont changé de nom et s’appelle maintenant TICPE, Taxe Intérieur de Consommations sur les Produits Énergétique. Avec le compteur Linky (capable de différencier les consommations) l'administration fiscale va pouvoir encaisser les taxes liées à la TICPE avec un module mesurant le courant utilisé pour la recharge des véhicules électriques. Jamais, à mon avis, nous n'aurons suffisamment de courant électrique. Les mêmes qui prône le tous électrique pour se déplacer veulent aussi fermer les centrales nucléaire et souvent s'oppose aux éoliennes. Alors oui à l'hydrogène (bien que à ce jour sa mise en oeuvre est encore énergivore !!!), à d'autres solutions non polluante enfouies dans les cartons ou dans les cerveaux de nos chercheurs.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES