• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Voiture électrique : Renault développe la recharge en roulant

Publié par le , Mis à jour le 23/05/2017 à 11:52

Et si l’avenir de la voiture électrique se jouait avec la recharge en mouvement ?

L’acte d’achat d’une voiture électrique dépend pour beaucoup de la batterie et de la recharge. Le véhicule doit avoir une grande autonomie et se recharger vite pour séduire les consommateurs. Et si la solution résidait dans la recharge en roulant ? Renault y travaille et pourrait bien révolutionner notre façon de faire le plein.

Trouver des solutions pour simplifier l’usage électrique

Le marché automobile se transforme petit à petit. Les voitures électriques commencent à être mieux acceptées et à avoir plus d’autonomie même si leurs ventes restent minoritaires sur le marché. Mais presque tous les constructeurs développent actuellement leur voiture électrique car le futur est là. Elle va d’ailleurs de pair avec la révolution de la voiture autonome.

Les constructeurs cherchent donc à améliorer cette technologie et son utilisation. Pour contrer une plus faible autonomie face aux thermiques et parfois la nécessité d’attendre plus de 30 minutes pour recharger totalement sa voiture électrique, Renault travaille sur une alternative avec Qualcomm Technologies entre autres.

L’idée de la recharge en mouvement pour booster le marché électrique

Le projet, financé en partie par l’Union européenne, a pour but de développer la recharge en roulant. Après les routes chauffantes voici donc les routes « électrifiées » pour recharger les batteries. L’idée n’est qu’en phase de tests pour savoir si cette technologie peut être durable, profitable et fiable.

Une démonstration a d’ailleurs eu lieu il y a peu. Deux Renault Kangoo Z.E (pour zéro émission) ont roulé sur une piste d’essai de 100 mètres installée dans les Yvelines. Les véhicules sont parvenus à se recharger et à rouler en même temps.

Pour rendre cela possible, la piste d’essai est équipée d’une bande centrale à champs électromagnétiques. Les véhicules se voient de leur côté greffés de récepteurs pour pouvoir rouler jusqu’à 100 km/h en se rechargeant avec une énergie d’environ 20 kilowatts.

Un enjeu de taille pour Renault et tout le marché de la voiture électrique

Pour l’alliance Renault-Nissan, leader de la voiture électrique en Europe, ce type de projet est important afin d’accélérer l’accessibilité de ces véhicules.

Si cette technologie s’avère concluante, nous imaginons les travaux colossaux nécessaires pour déployer ce système. En revanche, côté avantage, les voitures électriques pourraient avoir une autonomie illimitée… Mais nous n’en sommes pas encore là. Qualcomm parle d’ailleurs de dix années avant que cette technologie puisse être disponible pour les professionnels.

Crédit image : Renault

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES