Assurance prêt immobilier

En 2021, le taux d'endettement maximal est relevé à 35 % et les taux de crédit sont en baisse

Publié par le

Plus de profils devraient avoir accès au crédit immobilier en 2021

Ce début d'année 2021 vient apporter son lot de bonnes nouvelles pour ceux qui désireraient acquérir un bien immobilier. Premièrement, certaines banques viennent d'abaisser leurs taux de crédit ; ces taux sont actuellement proches des taux les plus bas historiquement. Deuxièmement, le HCSF (Haut Conseil de stabilité financière) a relevé à 35 % le taux d'endettement maximal pour pouvoir emprunter. Enfin, on constate une légère remontée des taux d'usure. Alors pour faire encore plus d'économies, n'hésitez pas à comparer les assurances prêt immobilier grâce à notre comparateur !

Baisse des taux de crédit pour ce début d'année 2021

Depuis juillet dernier, les taux de crédit sont à nouveau en baisse constante et ne sont guère loin d'atteindre leur plancher historique, avant la mise en place du premier confinement. En janvier 2021, on devrait constater une nouvelle baisse du taux moyen. « Déjà une dizaine de banques, nationales ou régionales, ont baissé leurs taux de crédit pour le mois de janvier, de 0,05 % à 0,20 %, quand d'autres les ont laissés stables. Aucune banque n'a remonté ses taux », observe Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. À l'heure actuelle, les taux moyens avant négociation s'élèvent à 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans et 1,45 % sur 25 ans (rappelons que la durée maximale d'emprunt est toujours de 25 ans depuis 2020).

Empruntis met en évidence des taux encore plus bas : 0,95 % sur 15 ans, 1,05 % sur 20 ans, 1,40 % sur 25 ans. Ajoutons à cela que contrairement à la période passée, ces baisses ne profitent pas seulement aux profils les plus aisés. En 2021, les banques chercheront à séduire encore plus de clients qu'en 2020. Et cela notamment grâce à l'assouplissement des règles sur le crédit immobilier pour l'année 2021.

Un taux d'endettement maximal relevé à 35 % au lieu de 33 %

En effet, autre bonne nouvelle pour les emprunteurs, le HCSF a relevé le taux d'endettement maximal autorisé dans le cadre d'un prêt immobilier à 35 %. Rappelons que fin 2019, le régulateur avait imposé aux banques un taux d'endettement maximal à 33 % afin d'éviter un emballement du marché. Mais cette limite à 33 % avait entraîné de nombreux refus de crédit, excluant plus particulièrement les profils plus modestes.

« Alors même que la demande pourrait être entravée par la situation économique et sanitaire (...), les banques sont encouragées par l'assouplissement des recommandations du HCSF », allègue Cécile Roquelaure, porte parole du courtier immobilier Empruntis. « Avec les baisses successives de taux appliquées par les banques depuis la rentrée 2020, les taux de crédit sont actuellement inférieurs à leur niveau de janvier 2020 et à nouveau à leur plus bas niveau historique de l'automne 2019. Combinés à l'assouplissement des recommandations du Haut Conseil de stabilité financière qui permet désormais d'emprunter avec un taux d'endettement à 35 %, ces taux en baisse resolvabilisent les emprunteurs qui peuvent ainsi emprunter près de 10 % de plus qu'il y a un an ! », détaille Sandrine Allonier.

Une légère remontée des taux d'usure

Retenons enfin que les taux d'usure sont globalement en légère augmentation pour ce premier trimestre 2021, alors qu'ils étaient en baisse pour la même période il y a un an. Pour rappel, ces taux correspondent aux TAEG (taux annuel effectif global) maximaux auxquels une banque peut prêter. Ils incluent le taux nominal, les frais de dossiers, de courtage, le coût de l'assurance prêt immobilier ainsi que les garanties obligatoires. Si le TAEG dépasser le taux d'usure, une banque ne peut prêter.

Ainsi, les taux ont évolué comme suit :

  Seuil de l'usure T4 2020 Seuil de l'usure T1 2021 Évolution
Prêts < à 10 ans 2,41 % 2,56 % 0,15 %
Prêts de 10 ans à < 20 ans 2,52 % 2,57 % 0,05 %
Prêts de 20 ans et plus 2,68 % 2,67 % -0,01 %
Prêts à taux variable 2,41 % 2,52 % 0,11 %
Prêts-relais 3,01 % 2,97 % -0,04 %

Source : Banque de France

Cela devrait permettre à certains emprunteurs d'obtenir plus facilement un prêt, de nombreux emprunteurs ayant été exclus sur la base de ces taux d'usure. Même si certains emprunteurs, les plus risqués pour les banques, restent pénalisés par ces taux, cela reste une bonne nouvelle pour les acquéreurs.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES