Résultat du sondage sur la résiliation : votre expérience dans le cas d'une résiliation

Guide de l'assurance > Les sondages sur l'assurance d'assurland.com > Résultats du sondage sur la résiliation des contrats d'assurance auto

Les sondages sur l'assurance d'assurland.com

Résultats du sondage sur la résiliation des contrats d'assurance auto

Les Français sont-ils trop fidèles à leur assureur ?

En avril 2011, la ministre de l'Economie Christine Lagarde, déclarait qu'elle souhaitait la mise en place de nouvelles mesures afin de rendre les conditions de résiliation plus claires pour les assurés et favoriser la concurrence.
 
Qu'en est-il aujourd'hui ? Un projet de loi prévoit de rendre le délai de résiliation identique pour tous les types de contrats d'assurance (auto, habitation, santé etc.). Les autres mesures ne sont pour le moment pas étudiées.
 
Assurland.com a mené son enquête. Voici ce qui ressort des réponses de près de 2000 internautes.

1. Les Français sont très (trop ?) fidèles à leur assureur.

Plus de la moitié des personnes interrogées sont chez le même assureur auto depuis plus de 5 ans !
 
Pourtant, ceux qui ont pris la décision de résilier ont, pour les trois quarts, trouvé mieux ailleurs.
 
Pour quelle(s) raison(s) avez-vous résilé ?
 
On peut légitiment se poser la question : les assurés qui ne résilient pas, restent-ils chez leur assureur par choix, ou par manque d'information ?

2. Les Français ignorent en effet encore trop souvent comment résilier.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi Chatel, les assureurs sont tenus d'informer l'assuré, au plus tôt 3 mois et au plus tard 15 jours avant la date limite de résiliation, de la possibilité de ne pas reconduire le contrat. Cette mesure semble avoir porté ses fruits mais dans une certaine limite.
 
Si les assurés connaissent pour la plupart, la date d'échéance de leur contrat, près d'un tiers des sondés ignorent la date limite pour résilier !
 
Or, passé cette date, à moins d'entrer dans les conditions de la loi Chatel, l'assuré verra son contrat se renouveler automatiquement à la date anniversaire. Il faudra alors attendre l'année suivante avant de pouvoir résilier. Cela peut s'avérer plutôt gênant lorsqu'on paye un montant élevé pour des garanties qui ne sont pas ou plus adaptées...

3. Les Français n'ont pas le réflexe de faire évoluer leur contrat.

La moitié des personnes interrogées déclare ne pas vérifier tous les ans si son contrat est encore adapté à ses besoins. Un contrat d'assurance peut souvent paraître obscur, mais relire son contrat est indispensable pour savoir si vous payez pour des garanties dont vous n'avez plus besoin, ou si au contraire vous n'êtes pas assez couvert dans le cas où votre situation aurait évolué.
 
Il reste du chemin à parcourir pour que les Français aient le réflexe de vérifier si leur contrat est toujours adapté à leurs profil et besoins, et pour qu'ils mettent plus régulièrement leur assureur en concurrence.
 
Source: sondage d'octobre 2011, 1899 répondants.