Comparez gratuitement les assurances auto

Quel est le bilan de MaPrimeRénov' depuis son lancement ?

25 janv. 2023 Quentin Bas Lorant 35 vues

Quel est le bilan de MaPrimeRénov’ depuis son lancement en 2020 ? La principale aide à la rénovation énergétique des logements fait l'objet d’une commission d’enquête menée par le groupe écologiste au Sénat. 

Compte à rebours pour les passoires thermiques

La question de l’efficacité de cette aide publique se pose d’autant plus à la lumière d’une actualité : depuis le 1er janvier, logements consommant plus de 450 kWh/m2 par an ne peuvent plus être mis en location par leurs propriétaires.

Ces derniers sont donc nombreux à souhaiter réaliser les travaux nécessaires pour pouvoir de nouveau les louer. De même que les propriétaires des logements classés "G", qui tomberont sous le coup de l’interdiction à partir du 1er janvier 2025.

Depuis la généralisation de l’aide à tous les particuliers sans condition de ressources, les plaintes se multiplient également sur les réseaux sociaux, de la part d’internautes qui déplorent le trop lent avancement de leur dossier.

670 000 logements rénovés en 2022

Mais alors que disent les chiffres ? D’après les données de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), l’établissement public chargé de distribuer la prime, le nombre de logements rénovés à l’aide de MaPrimeRénov augmente chaque année : 210 000 en 2020, 640 000 en 2021 et 670 000 l’année dernière.

Le montant des aides versées est, lui aussi, en hausse : 1,2 milliard d’euros en 2020, 2 milliards d’euros en 2021 et 3,1 milliards d’euros en 2022. Une croissance logique au regard du nombre de dossiers traités, et de l’élargissement de l’aide aux locataires, copropriétés et propriétaires bailleurs en 2021.

En revanche, concernant la nature des travaux, il semblerait que l’aide ait pour l’instant raté sa cible. L’essentiel des projets financés concerne des "petits gestes" comme un changement de fenêtre, l’achat d’un poêle, ou encore l’installation d’une pompe à chaleur, qui a été un vrai succès en 2022.

Vers plus de rénovations globales ?

Sur les 650 000 primes accordées au premier semestre 2022, "70 % concernaient un changement de chauffage, et, parmi eux, 90 % ont abouti à l’installation d’une pompe à chaleur", note Audrey Zermati, directrice stratégie d'Effy. Or, comme elle le rappelle, avant de changer de système de chauffage, "il faut s’isoler, sinon on risque de perdre en économies d’énergie, car la chaleur continue de s’échapper du logement".

Ce sont ces travaux de rénovation de plus grande ampleur (isolement des combles, murs, toitures) que les pouvoirs publics souhaitent davantage cibler. L’année passée, il n’y a eu que 66 000 rénovations globales, d’après l’ANAH, soit environ 10 % seulement des dossiers traités. 

Pour parvenir à ces objectifs, les enveloppes dédiées vont être augmentées cette année : +20 % (600 millions d’euros) pour MaPrimeRénov’ Sérenité (pour les rénovations globales) et +45 % (450 millions d’euros) pour les travaux menés dans les habitats collectifs gérés par des copropriétés.

Mais au-delà des budgets, des progrès sont également à faire du côté de l’accessibilité des aides et du suivi des dossiers. En octobre dernier, la Défenseure des droits pointait "de graves dysfonctionnements techniques récurrents", notamment pour le versement des primes, et la difficulté à joindre un conseiller. 

bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !