Communiqués de presse de l'assurance

Assurances : que faire en cas de multiples catastrophes naturelles ?

Publié par le , Mis à jour le 21/09/2017 à 15:05

Les Antilles sont victimes d’un deuxième ouragan, un évènement plutôt rare. Assurland fait le point sur la marche à suivre en cas de sinistres à répétition comme c’est le cas aux Antilles actuellement.

Après Irma, les Antilles sont sur le point de subir un deuxième ouragan de catégorie 5, Maria, avec de gros dégâts en conséquence et une probable classification en catastrophe naturelle. Pour l’heure, quelques 33 000 foyers seraient privés d’électricité selon la préfecture de Martinique.  

En cas de sinistres successifs, quelles sont les mesures à prendre ?

Tout d’abord, du point de vue des assurances deux sinistres signifient deux déclarations par lettre recommandée A/R à son assureur. Sans oublier qu’en cas de catastrophe naturelle, les délais de déclaration sont allongés de 5 à 10 jours ouvrés.

Par ailleurs, l’assuré qui a subi un sinistre a l’obligation de prendre les mesures adéquates pour protéger ce qui peut l’être, faute de quoi sa responsabilité est engagée sur les dommages ultérieurs. Il faut donc protéger les habitations endommagées pour être sûrs d’être remboursé en cas de dommages liés au deuxième ouragan.

Et pour être indemnisé ? Si la situation de catastrophe naturelle oblige l’assureur à verser à l’assuré une indemnisation dans les trois  mois à compter de l’estimation des dommages / déclaration d’évaluation des dommages, il est clair que le passage de deux ouragans créant d’énormes dégâts est de nature à submerger le nombre limité d’experts disponibles pour évaluer les dommages, ainsi que les artisans nécessaires aux réparations et reconstructions. Les assurés vont donc être obligés de prendre leur mal en patience.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.