Comparez gratuitement

Les catastrophes climatiques : autre enjeu du pouvoir d'achat

27 mai 2022 Stéphanie Duraffourd 162 vues

Assurer son logement devrait coûter de plus en plus cher

L’inflation ne cesse d’augmenter, mais le thermomètre aussi. La France subit actuellement une vague de chaleur historique. D’ici cet été, une grande partie de la France devrait ainsi être touchée par la sécheresse. Un phénomène qui aura de lourdes conséquences tant son poids financier sur le régime d’indemnisation des catastrophes naturelles est exponentiel.

Alors qu’elles affichent + 33% depuis dix ans, les cotisations d’assurance habitation pourraient encore s’alourdir dans les années à venir, et, elles aussi, grignoter le pouvoir d’achat des particuliers. Les régions du Sud-Est, particulièrement exposées aux aléas météorologiques (sécheresse, épisodes cévenols…), affichent d’ailleurs les augmentations les plus importantes, avec respectivement + 33,3% et + 40,6% en PACA et Occitanie (source : indice IPAP Assurland.com).

Les dommages liés au dérèglement climatique sont de plus en plus coûteux

A l’échelle mondiale, ils sont estimés à 280 milliards de dollars en 2021 (source : MunichRe). En France, la sécheresse est particulièrement pointée du doigt. Depuis les années 90, le phénomène de retrait-gonflement des argiles (RGA) causé par la sécheresse représente 36% de la sinistralité du régime catnat. Selon France Assureur, il faudrait compter 43 mds€ de dommages cumulés d’ici 2050. Au vu de l'ampleur de ce risque, de sa charge financière et des difficultés rencontrées par les particuliers pour voir leur demande d’indemnisation aboutir, la Cour des Comptes préconise même de sortir la sécheresse du régime d’indemnisation des catastrophes climatiques.

Certains assureurs commencent par ailleurs à ne plus vouloir couvrir des zones trop exposées. Ou y proposent des contrats à un tarif prohibitif, ce qui revient à peu près au même. On pourrait craindre à l’avenir que certains individus soient contraints de se priver d’assurance en raison de prix outrageusement élevés.

Face au poids financier que représentent les dégâts causés par les évènements climatiques, il n’existe que quelques options

1. Agir sur la prévention : améliorer l’écoulement des sols, réduire la bétonisation des littoraux, tenir compte des recommandations géotechniques afin d’éviter les fissures liées au RGA … Et mieux informer les assurés de leurs droits : non, tout le monde n’est pas couvert en cas de déclaration d’état de catastrophe naturelle. Il faut avoir souscrit un contrat d’assurance adéquat. Si les actions liées à la prévention n’auront pas un impact à court terme, elles sont primordiales pour arriver à contenir les effets néfastes des catnats dans les années à venir.

2. Augmenter le prélèvement catnat : pour combler le déficit du régime d’indemnisation lié aux catastrophes naturelles, une nouvelle augmentation du prélèvement qui l’abonde (actuellement fixé à 12%) semble incontournable. Une mesure impopulaire, qui ferait immédiatement grimper la facture des assurés, mais à laquelle on pourra difficilement échapper au vu des finances du régime.

3. Trouver un équilibre : la France propose un fonctionnement quasi-unique en Europe basé sur la solidarité nationale. La cotisation est décorrélée du risque réel : pour schématiser, l’assuré vivant au sommet d’une colline paie pour celui qui habite au bord de la rivière. Un équilibre est peut-être à trouver entre les responsabilités des individus et de la collectivité dans la couverture des risques liés au dérèglement climatique, avec en ligne de mire la remise en cause du principe de mutualisation.

Alors que l’impact du contexte géopolitique pèse déjà lourdement sur le porte-monnaie des Français, sans mesures, la facture liée aux événements météorologiques risque également de s’envoler.

bloc-cta-habitation
Votre assurance habitation à partir de 47€ par an

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Assurland.com vous aide à mieux comprendre l'assurance habitation

CP-habitation Assurance habitation : 216€ par an et des disparités régionales

Assurland.com dévoile son étude annuelle sur l'assurance habitation en France. Avec 216 euros par an en moyenne, le prix pour assurer son logement est stable par-rapport à l'année précédente, mais de nombreuses disparités régionales subsistent.

Lire la suite
CP-prix-assurances Assurland publie une étude sur les prix de l'assurance

Assurland.com fait le point sur l'évolution du prix des assurances de particuliers depuis 2010. Basée sur l'IPAP, Indice du Prix des Assurances de Particuliers, publié régulièrement par le comparateur et fondé sur une analyse de 6M de tarifs, l'étude dévoile quelle a été l'augmentation des tarifs d'assurances en auto, habitation et santé depuis dix ans, et quels ont été les principaux facteurs d'évolution.

Lire la suite
Assurances : quelles options à l'heure du changement climatique ?

Les dérives financières actuelles et l'impact croissant du changement climatique posent la question de la pérennité du régime « catnat ». Les solutions pour sauver le régime et conserver la solidarité nationale consistent en l'augmentation des primes, la prévention et la responsabilisation des individus et de la collectivité.

Lire la suite
En 2021, le prix moyen de l'assurance habitation est de 216 euros annuels

Assurland.com, leader des comparateurs d'assurances en ligne, dévoile son étude annuelle sur l'assurance habitation en France. Avec un prix moyen de 216 euros (+0,9% vs 2020), les prix demeurent stables pour les appartements, et affichent une légère augmentation pour les maisons (+ 1,6%).

Lire la suite
Inondations : l'assurance catastrophes naturelles est-elle encore adaptée ?

La réforme du régime d'assurance des catastrophes naturelles était attendue depuis plusieurs années. Les propositions sont-elles suffisantes pour pérenniser ce système quasi unique au monde ? Il n'y a pas assez d'accent sur la prévention selon Assurland.com.

Lire la suite
Inondations : assurance, démarches, coûts... Les conseils d'Assurland.com

Débordement de la Garonne, crues, chutes d'arbres, voitures bloquées... Le passage de la tempête Justine ce week-end dans le Sud-Ouest a causé de nombreux dégâts. Assurland.com, leader des comparateurs d'assurances en ligne, fait le point sur les démarches pour les assurés.

Lire la suite

La logothèque d'Assurland

Vous souhaitez télécharger l'un de nos logos ?
Recherchez-le dans la liste ci-dessous afin de l'enregistrer sur votre ordinateur, tablette ou smartphone.

Notre banque d'images

Vous trouverez ci-dessous les photos de nos porte-paroles à télécharger.

Stéphanie DURAFFOURD
Olivier MOUSTACAKIS